Close

 

Navigation du site


Categories

Les finissants de l'école Boréale de Ponteix

Les finissants de l'école Boréale de Ponteix

Ashley Cyr

Ashley Cyr

Ashley Cyr

Originaire du Manitoba, Ashley est la plus jeune d’une famille de 4 enfants. Elle est aussi la première élève qui a fait tout son cursus scolaire à l’École Boréale.

Pour Ashley, vivre et étudier en français n’est pas une option, c’est une affirmation de son identité francophone. C’est aussi une preuve que l’École Boréale est tout à fait dédiée à cette affirmation. De même que tous ses frères et sœurs, graduer en français est une longue tradition familiale.

Le plus important pour elle à l’École Boréale est de développer son leadership en français et de le transmettre en français. C’est pourquoi, ayant complété

et validé tous les crédits nécessaires pour obtenir son diplôme, elle développe un projet spécial d’expérience de travail à l’école afin d’aider les plus jeunes avec la lecture et les mathématiques.

Elle est passionnée de sport et d’éducation physique et elle est déjà acceptée dans le programme d’Éducation et de Kinésiologie à l’Université de la Saskatchewan.

Son plus grand souhait est d’avoir son bac en enseignement et de retourner dans sa communauté pour enseigner en français et contribuer à la perpétuation du fait français.

Gianni Ehui

Gianni Ehui

Gianni Ehui

Nouvellement arrivé au Canada pour suivre ses parents dans les prairies canadiennes, Gianni a un parcours complètement atypique. Ses parents sont originaires de la Côte d’Ivoire, il est né en Italie et a grandi en France avant de s’installer au Canada.

Il fait preuve d’une grande résilience, en reprenant les études à l’École Boréale pour finir son secondaire. Pour Gianni, c’est une grande chance de continuer son cheminement en français en Saskatchewan et d’intégrer une communauté qui partage la culture francophone et l’émancipation en français.

Tout en poursuivant son intégration dans la culture
fransaskoise de Ponteix, Gianni apporte une grande
diversité du français et partage avec les autres élèves son talent culinaire et artistique.

À la fin de sa 12e année, il compte suivre le programme de soudure au Collège Mathieu. Ce qui constitue un aboutissement et une volonté de réaliser un projet professionnel en français.

Imprimer
344

Theme picker

Back To Top