Close
Dominique Liboiron

Un nageur met fin à sa traversée de l’océan pacifique

Ben Lecomte

Ben Lecomte

Benoît Lecomte tentait de devenir la première personne à nager à travers l’océan Pacifique. Sa tentative a commencé le 5 juin au Japon et il nageait en destination de la Californie. Après 1700 miles ou 2735 kms, le Français de 51 ans a décidé d’abandonner le voyage suite à des difficultés techniques.

Photo : Ben Lecomte, The Swim

Benoît Lecomte ne traversera pas l’océan Pacifique à la nage. Le Français de 51 ans tentait de nager entre le Japon et les États-Unis. Son voyage a pris fin après 110 jours. Il aurait été la première personne à nager à travers l’océan Pacifique. Après 2 735 km, l’aventurier et son équipe ont décidé de ne pas poursuivre leur expédition.

« J’ai nagé environ 1 700 miles et malheureusement notre équipement a lâché avant moi et nous avons dû arrêter pour des raisons de sécurité, » explique Benoît Lecomte.

Comme rapporté dans l’Eau vive (27 septembre 2018) son trajet a commencé le 5 juin à Choshi, une ville japonaise qui se trouve à 130 km à l’est de Tokyo. Il prévoyait de nager 5 500 miles ou 8 850 km en six mois afin de rejoindre San Francisco. Malheureusement, la chance n’a pas du tout été au rendez-vous.

Au mois d’août, le Français et son équipe se trouvaient en plein océan lorsque deux ouragans se sont approchés d’eux. Ils sont retournés au Japon à la hâte. Après un délai de trois semaines, le voyage a repris. En novembre dernier, des vents forts ont déchiré la voile principale de leur navire. En dépit des réparations, la voile manquait de résistance. Ils avaient une voile d’urgence, mais ils voulaient la garder pour une situation de crise. Étant donné que la voile était endommagée et que le bateau se trouvait à court d’essence, le nageur français et ses coéquipiers ont décidé d’abandonner l’expédition le 26 novembre dernier. Ils ont mis pied à terre à Hawaii.

L’expédition avait deux objectifs : premièrement, traverser l’océan à la nage et deuxièmement, l’équipe recueillir des échantillons de plastique pour sensibiliser le public au sujet de la pollution du plastique dans l’océan. À la suite de la décision d’annuler la tentative de traversée du Pacifique à la nage, les membres de l’équipe se sont concentrés sur leur travail scientifique et ont poursuivi la collecte de données.

En arrivant sur l’île hawaiienne d’Oahu, Benoît Lecomte a décrit la sensation de se trouver sur terre de nouveau. « Mes jambes tremblaient un peu. Je n’ai pas l’habitude d’avoir quelque chose de stable, mais je me sens bien. J’ai pogné du sable avec ma main pour sentir la terre. »

Son voyage semblait tout à fait impossible. Personne à ce jour n’a traversé l’océan Pacifique. Par contre, avant de nier l’idée farfelue de traverser le plus grand océan à la nage, sachez que Benoît Lecomte a traversé l’océan Atlantique en 1998. Il est la première personne à avoir réalisé cet exploit.

Benoît Lecomte a indiqué qu’il planifie déjà sa prochaine expédition, cette fois-ci entre Hawaii et la Californie. « Ça sera la même mission. Ça sera encore de recueillir de l’information au sujet du plastique, des micro-plastiques et ainsi de suite parce que nous voulons avoir un bon échantillon de tout l’océan afin de contribuer au savoir collectif de la pollution plastique. C’est très important. Et la dernière chose que nous voulons accomplir est d’inspirer les gens à changer leurs habitudes. » Une date de départ n’est pas encore prévue.

Né le 3 juin, 1967 à Engien-les-Bains en France, Benoît Lecomte travaille dans le domaine de la consultation environnementale. Il habite le Texas et est citoyen américain.

Imprimer
4671

Theme picker

Autres nouvelles - Éducation

École et descendance française : Les francophones doivent-ils se satisfaire du minimum?

École et descendance française : Les francophones doivent-ils se satisfaire du minimum?

Une semaine après que les Franco-Colombiens aient demandé de meilleures écoles devant la Cour Suprême…

2 novembre 2019/Auteur: Réjean Paulin/Nombre de vues (430)/Commentaires (0)/
Sciences infirmières : un examen national décrié par les francophones

Sciences infirmières : un examen national décrié par les francophones

Le NCLEX (National Council Licensing Examination) fait trembler bien des candidats francophones au programme de sciences infirmières. Si dans sa version anglaise plus de 80 % d’entre eux réussissent au niveau national, le taux de réussite tombe à 30 % pour les candidats en français.

31 octobre 2019/Auteur: Lucas Pilleri/Nombre de vues (749)/Commentaires (0)/
Une communauté dévouée pour son école

Une communauté dévouée pour son école

Un nouveau terrain de jeu pour l'École Providence de Vonda

Grâce à la mobilisation des parents, du personnel et de la ville, l’École Providence de Vonda s’est paré d’un terrain de jeu flambant neuf pour le plus grand plaisir des enfants.

23 septembre 2019/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (1160)/Commentaires (0)/
Coup d'oeil sur l'École Mgr de Laval de Regina

Coup d'oeil sur l'École Mgr de Laval de Regina

L’école Monseigneur de Laval, Pavillon secondaire des Quatre Vents à Regina, n’a rien à envier aux établissements de la majorité.

23 septembre 2019/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (1040)/Commentaires (0)/
La langue michif au programme d'une école de Saskatoon

La langue michif au programme d'une école de Saskatoon

Un programme offert de la maternelle à la 3e année

SASKATOON - Les étudiants de la maternelle à la 3e année de l’école St. Michael Community School à Saskatoon auront l’occasion de suivre le premier programme d’apprentissage de la langue michif offert dans la ville et l’un des deux seuls programmes à l’échelle de la province.

15 septembre 2019/Auteur: Jean-Philippe Deneault/Nombre de vues (1274)/Commentaires (0)/
Retrouvailles au Collège Mathieu

Retrouvailles au Collège Mathieu

45 ans après avoir terminé leurs études au Collège Mathieu d'anciens élèves se sont rencontrés à Gravelbourg.

 

29 août 2019/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (1523)/Commentaires (0)/
Portraits de professeurs francophones de l’Université de la Saskatchewan

Portraits de professeurs francophones de l’Université de la Saskatchewan

SASKATOON - Sur près de 1 200 professeurs à l’Université de la Saskatchewan, on compte une vingtaine de francophones. L'Eau vive en a rencontré six.

21 juillet 2019/Auteur: Jean-Philippe Deneault/Nombre de vues (3257)/Commentaires (0)/
Amélie Boutin, diplômée de l'École canadienne-française de Saskatoon

Amélie Boutin, diplômée de l'École canadienne-française de Saskatoon

Née à Saskatoon, Amélie a effectué tout son parcours scolaire à l’École canadienne-française, depuis la garderie jusqu’à la 12e année. Elle part maintenant étudier les sciences en français à l’Université d’Ottawa.

19 juillet 2019/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (1686)/Commentaires (0)/
Quand les jeunes s’investissent pour la science !

Quand les jeunes s’investissent pour la science !

Remise des prix Expo-science 2019

REGINA - Le 20 juin dernier, à l’école Monseigneur de Laval de Regina, on a pu assister à un spectacle de chansons, de danses concocté par les classes de 3e année,ainsi qu'à la remise des prix aux gagnants de l’Expo-sciences qui s‘était déroulée au début du mois.

16 juillet 2019/Auteur: Linda Morales/Nombre de vues (2384)/Commentaires (0)/
Deux enseignants reconnus pour leur engagement sportif

Deux enseignants reconnus pour leur engagement sportif

Terry Gaudet et Michel Forest honorés par la Saskatchewan High Schools Athletic Association

Terry Gaudet et Michel Forest, enseignants respectivement à l’École St-Isidore à Bellevue et à l’École Mathieu de Gravelbourg, ont chacun reçu le Prix du service de la Saskatchewan High Schools Athletic Association (SHSAA). Ces récompenses viennent souligner l’implication remarquable des deux instituteurs pour le sport à l’école.

13 juillet 2019/Auteur: Lucas Pilleri/Nombre de vues (2673)/Commentaires (0)/
Une foire des sciences totalement en français

Une foire des sciences totalement en français

Expo-sciences à Mgr de Laval

REGINA - Le jeudi 6 juin 2019 avait lieu la foire des sciences de l’école Monseigneur de Laval. Les élèves de la 3e et de la 5e année étaient présents pour exposer leurs projets de recherche. 

22 juin 2019/Auteur: Linda A. Morales/Nombre de vues (2815)/Commentaires (0)/
Une première cohorte de juristes obtient des certifications en français

Une première cohorte de juristes obtient des certifications en français

SASKATOON - Pour la première fois, cinq étudiantes de l’Université de la Saskatchewan ont reçu ce 5 juin à Saskatoon une certification de common law en français de l’Université d’Ottawa. 

21 juin 2019/Auteur: Lucas Pilleri/Nombre de vues (2896)/Commentaires (0)/
62,6 millions de dollars pour lutter contre la pénurie d’enseignants

62,6 millions de dollars pour lutter contre la pénurie d’enseignants

VANCOUVER - Le lundi 13 mai 2019, la ministre des Langues officielles Mélanie Joly a annoncé une stratégie nationale de recrutement et de rétention des enseignants francophones.

4 juin 2019/Auteur: Lucas Pilleri/Nombre de vues (3239)/Commentaires (0)/
Lettre du président de la SCFPA: Déménagement à l’Académie Rivier

Lettre du président de la SCFPA: Déménagement à l’Académie Rivier

Malgré le fait que l’édifice des Sœurs de la Présentation de Marie ait été construit dans les années 1960, sauf la piscine (années 1980), il s’agit d’une occasion de créer, au-delà du concept de centre scolaire communautaire, un pôle d’attraction et de développement unique en Saskatchewan et dans l’Ouest canadien.

25 avril 2019/Auteur: Michel Dubé/Nombre de vues (3138)/Commentaires (0)/
Le Collège Mathieu en pleine planification

Le Collège Mathieu en pleine planification

Avec un questionnaire en ligne distribué aux membres des organismes francophones, du gouvernement et de la communauté, le Collège Mathieu réalise une étude, première étape d’un vaste plan de développement. L’objectif : mieux répondre aux besoins de la communauté et du marché de l’emploi en Saskatchewan.

25 avril 2019/Auteur: Lucas Pilleri/Nombre de vues (3204)/Commentaires (0)/
RSS
1345678910Dernière

Theme picker

 

Nouvelles du

Conseil des
écoles
fransaskoises

Nouvelles du CÉF

Nouvelle embauche au sein du Conseil des écoles fransaskoises

Le conseil des écoles fransaskoises (CEF) est heureux d'annoncer que les services de monsieur Michel Dubé ont été retenus à titre de consultant aux partenariats scolaires communautaires dans la région de Prince Albert.
18 octobre 2019/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/

Concours : Slame tes accents

Enseignants et éducateurs d’élèves de 12 à 18 ans préparez-vous, le concours international Slame tes accents est de retour alliant nouveautés et surprises! Pour y participer, écrivez un slam de classe et déclamez-le dans une vidéo de 60 à 90...
7 octobre 2019/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/

PassepART

Un an après l’annonce officielle de la création d’un nouveau programme de microsubventions, la Fédération culturelle canadienne-française (FCCF) est heureuse de lancer PassepART. Ce programme national vise à accroître l’offre d’activités...
7 octobre 2019/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/
1345678910Dernière

Theme picker

Le CEF sur Facebook


Back To Top