Close

Un cri d’alarme dans les garderies de l’Ouest

Comité des langues officielles en tournée

Le centre éducatif Trésors du Monde de Prince Albert

Le centre éducatif Trésors du Monde de Prince Albert

Photo : Sandra Hassan-Farah (2016)
Alors que Patrimoine canadien annonçait dans son Plan d’action 2018-2023 un appui à la petite enfance et aux services de garde, le Comité permanent des langues officielles menait une tournée pour s’informer de l’accès à ces programmes en français dans l’Ouest canadien. Sept députés ont participé à ce voyage de cinq jours se terminant le 2 mars. Ils ont rencontré des enseignants, des éducatrices et des familles dans les villes de Whitehorse, Vancouver, Edmonton et Winnipeg. Aucun arrêt n’étant prévu en Saskatchewan, des représentants du Conseil scolaire fransaskois (CSF) et de l’Association des parents fransaskois (APF) ont dû se rendre à Winnipeg.

C’est la première fois que le Comité se penche sur cette question sous la présidence de Denis Paradis. « La petite enfance, c’est la façon de garder nos communautés vivantes, estime le député de Brome-Missisquoi (Québec). C’est très important de savoir ce qui se passe au pays aujourd’hui. »

Les députés libéraux, conservateurs et néo-démocrates ont rencontré une douzaine de groupes et d’intervenants dans chacune des villes. Ils ont également visité des services de garde, souligne le président.

L’APF et le CSF ont exprimé les revendications des partenaires du Réseau d’appui et de développement à la petite enfance. En Saskatchewan, il existe un écart entre l’offre de programmes de la petite enfance pour la majorité et pour la minorité, ce qui contribue à l’assimilation dans la province. Selon le président du CSF, Alpha Barry, « il est tout à fait crucial que les fonds fédéraux destinés à la communauté fransaskoise soient utilisés d’une manière efficace pour combler les écarts créés par la structure législative adoptée par la province de la Saskatchewan. »

« Ça n’a pas d’allure ce qui se passe »

Le Comité entend déposer son rapport avant l’ajournement de juin aux Communes. « Ça n’a pas d’allure ce qui se passe, signale Denis Paradis. À un moment donné, est-ce qu’on peut attirer l’attention du Parlement? J’ai l’idée qu’on cogne très fort sur la table.  C’est un cri d’alarme dans les garderies. Les gens disent qu’ils manquent de places, qu’il y a des listes d’attente, que les parents se tannent et inscrivent leurs enfants dans des services anglophones. Il y a aussi des problèmes de locaux et de transport : comme on l’a dit à Winnipeg, il faut parfois conduire jusqu’à l’autre bout de la ville. »

Selon lui, le nouveau Plan d’action pour les langues officielles constitue déjà une réponse puisqu’il comprend une aide au secteur préscolaire. Cet appui sera détaillé par le ministère du Patrimoine au cours des prochaines semaines.

Porteuse nationale du dossier de la petite enfance, la Commission nationale des parents francophones s’est montrée encouragée par l’engagement fédéral à financer la création de 40 000 nouvelles places en garderie à l’échelle nationale.

Dans un communiqué du 28 février, la Commission cite le budget fédéral qui prévoit « 100 millions pour l’innovation en matière d’éducation préscolaire et de garde des jeunes enfants suivie de 95 millions pour combler les lacunes afin de mieux comprendre ce à quoi ressemble la garde des jeunes enfants au Canada ». 

Une visite en Saskatchewan ?

Le directeur de l’APF, Carol-Guillaume Gagné, a déploré qu’à la rencontre de Winnipeg, la période de questions ait été presque exclusivement consacrée à la réalité manitobaine. « Le temps accordé aux réponses ne permettait pas d’exposer la réalité fransaskoise, au point où il m’a semblé important d’interpeller les membres du Comité à cet effet. Je leur ai donc proposé de venir en Saskatchewan et ils ont semblé ouvert à cette invitation. Une invitation officielle sera prochainement envoyée au Comité permanent des langues officielles afin que les membres de la communauté fransaskoise puissent s’exprimer d’avantage. »

Article précédent Un livre sur 50 ans de présence francophone à l’Université de Regina
Prochain article Lire avec fiston
Imprimer
14940

Theme picker

Autres nouvelles - Éducation

Débats corsés entre les candidats au poste de conseiller scolaire

Débats corsés entre les candidats au poste de conseiller scolaire

C'est un premier débat radiophonique parfois houleux qui a eu lieu le 20 octobre entre Alpha Barry et Siriki Diabagaté, les deux prétendants au poste de conseiller scolaire de Regina.

23 octobre 2020/Auteur: Marie-Lou Bernatchez/Nombre de vues (478)/Commentaires (0)/
Professeure suspendue à l’Ud'O : «deux principes à réconcilier», selon le recteur

Professeure suspendue à l’Ud'O : «deux principes à réconcilier», selon le recteur

LE DROIT (Ontario) – Le débat autour de la suspension d’une professeure de l’Université d’Ottawa pour avoir utilisé le mot «n**ger» continue de faire rage.

21 octobre 2020/Auteur: Daniel LeBlanc e)t Julien Paquette (Le Droit)/Nombre de vues (480)/Commentaires (0)/
Course électorale au CSF: continuité ou changement ?

Course électorale au CSF: continuité ou changement ?

Les parents fransaskois de Regina et Saskatoon seront appelés aux urnes le 28 octobre pour choisir leur conseiller scolaire dans le cadre des élections générales du Conseil scolaire fransaskois.

15 octobre 2020/Auteur: Estelle Bonetto/Nombre de vues (587)/Commentaires (0)/
Les écoles fransaskoises réussissent leur rentrée malgré la pandémie

Les écoles fransaskoises réussissent leur rentrée malgré la pandémie

Rentrée scolaire

La rentrée scolaire fransaskoise a eu lieu du 8 au 11 septembre partout dans la province. L’eau vive s’est entretenue avec quelques parents pour faire le bilan d’une semaine riche en émotions.

17 septembre 2020/Auteur: Estelle Bonetto/Nombre de vues (1302)/Commentaires (0)/
Des pistes de réflexion pour financer l’éducation postsecondaire francophone

Des pistes de réflexion pour financer l’éducation postsecondaire francophone

La récente victoire du Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique (CSFCB) en Cour suprême laisse présager une possible expansion de l’article 23 de la Charte canadienne des droits et libertés.

28 août 2020/Auteur: Bruno Cournoyer Paquin (Francopresse)/Nombre de vues (1697)/Commentaires (0)/
Quand on l’attaque, la francophonie contre-attaque

Quand on l’attaque, la francophonie contre-attaque

Le Franco (Alberta) – L’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA) promet une phase II de la campagne «Sauvons Saint-Jean» dès la rentrée. L’appel à des manifestations et une action en justice sont sur la table. 

24 août 2020/Auteur: Geoffrey Gaye (Le Franco)/Nombre de vues (2227)/Commentaires (0)/
Rentrée scolaire : des parents se confient

Rentrée scolaire : des parents se confient

Une rentrée sous le signe de la fébrilité et de la solidarité

À quelques semaines du jour J, beaucoup d’interrogations subsistent. Tantôt confiants, tantôt inquiets, plusieurs parents fransaskois se sont confiés à l’Eau vive.

20 août 2020/Auteur: Estelle Bonetto/Nombre de vues (1780)/Commentaires (0)/
Dans ce temps-là !

Dans ce temps-là !

À l’époque où j’étais élève à la fin de l’élémentaire, quand arrivait le mois de juin, nous étions assez intenables dans les classes... La fête de la Saint-Jean-Baptiste marquait le début des vacances estivales. Les classes s’étaient terminées la veille et on avait vidé nos pupitres. Plus de devoirs. Plus de leçons. 

16 juillet 2020/Auteur: Michel Vézina/Nombre de vues (3530)/Commentaires (0)/
Les Fransaskois obtiennent enfin une nouvelle école

Les Fransaskois obtiennent enfin une nouvelle école

Après plusieurs années d’attente et une entente de principe avec le gouvernement de la Saskatchewan qui tardait à se concrétiser, une nouvelle école primaire francophone verra finalement le jour dans la capitale provinciale.

13 juillet 2020/Auteur: L'Eau vive/Nombre de vues (4638)/Commentaires (0)/
Immersion : Cinquante ans d’une formule éprouvée

Immersion : Cinquante ans d’une formule éprouvée

Le tout premier programme d’immersion en Saskatchewan est apparu à Saskatoon en 1968. Cinquante ans plus tard, ils sont plus de 16 500 à travers la province à se retrouver sur les bancs du programme qui fait de plus en plus d’adeptes.

8 juillet 2020/Auteur: Lucas Pilleri, avec les informations de Diane Lacasse/Nombre de vues (4386)/Commentaires (0)/
Un jardin communautaire à l’école Mgr de Laval à Regina

Un jardin communautaire à l’école Mgr de Laval à Regina

Produire local, le nouveau défi des francophones de Regina

REGINA - LAssociation canadienne-française de Regina a inauguré son tout premier jardin communautaire le 15 juin dernier sur le terrain de l'École Mgr de Laval.

1 juillet 2020/Auteur: Leslie Diaz – Initiative de journalisme local – APF /Nombre de vues (5294)/Commentaires (0)/
Les Fransaskois applaudissent la victoire des parents franco-colombiens en Cour suprême

Les Fransaskois applaudissent la victoire des parents franco-colombiens en Cour suprême

Après 10 ans de lutte judiciaire, la Cour suprême du Canada a tranché en faveur des parents franco-colombiens. Cette décision historique a été chaudement saluée par la communauté fransaskoise.

29 juin 2020/Auteur: Lucas Pilleri – Initiative de journalisme local – APF/Nombre de vues (4365)/Commentaires (0)/
L’histoire de la fransaskoisie narrée aux jeunes

L’histoire de la fransaskoisie narrée aux jeunes

Ateliers scolaires Gardiens de lys'toire par la Société historique de la Saskatchewan

À travers sa série d’ateliers pédagogiques, la Société historique de la Saskatchewan (SHS) donne vie à l’histoire dans la salle de classe des écoles de la province. 

28 juin 2020/Auteur: Lucas Pilleri – Initiative de journalisme local – APF/Nombre de vues (4579)/Commentaires (0)/
La pandémie risque de nuire à la francophonie des universités

La pandémie risque de nuire à la francophonie des universités

Les universités francophones du pays misent sur l’inscription d’étudiants internationaux. Les mesures sanitaires en place affecteront directement les inscriptions.

14 juin 2020/Auteur: André Magny (Francopresse)/Nombre de vues (4300)/Commentaires (0)/
Toujours pas de déblocage pour le Campus Saint-Jean

Toujours pas de déblocage pour le Campus Saint-Jean

Trois semaines après que l’Association canadienne-française de l’Alberta a lancé une campagne de mobilisation pour sauver le Campus Saint-Jean de l’Université de l’Alberta, l’incertitude règne toujours quant à l’avenir de l’établissement.

13 juin 2020/Auteur: Guillaume Deschênes-Thériault – Francopresse /Nombre de vues (4346)/Commentaires (0)/
RSS
1345678910Dernière

Theme picker

 

Nouvelles du

Conseil des
écoles
fransaskoises

Nouvelles du CÉF

Nouvelles procédures pour les élections générales du CSF

Regina, le 14 octobre 2020 – En cette période de pandémie, afin d’assurer que les électeurs du Conseil scolaire fransaskois puissent exercer leur droit de vote en toute sécurité, la direction de scrutin annonce un certain nombre de mesures pour...
14 octobre 2020/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/

Journée mondiale des enseignants et enseignantes et mise à jour du Plan de reprise des activités

Le 5 octobre 2020 Chers membres du personnel, Je tiens à ce que vous sachiez toute l'appréciation que génère en moi le travail extraordinaire que vous effectuez au quotidien.  Vous qui êtes sur le terrain et devez porter le masque, en plus du...
5 octobre 2020/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/

ÉLECTIONS GÉNÉRALES DU CONSEIL SCOLAIRE FRANSASKOIS / ÉLECTIONS ANNUELLES DES CONSEILS D’ÉCOLE

Regina, le 24 septembre 2020 – La direction de scrutin souhaite faire part aux électeurs d’informations importantes en vue des prochaines élections. Le scrutin par anticipation (pour le Conseil scolaire fransaskois SEULEMENT) se déroulera le...
25 septembre 2020/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/
1345678910Dernière

Theme picker

Le CEF sur Facebook


Back To Top