Skip Navigation
Le budget provincial 2024-2025 déçoit les Fransaskois

Le budget provincial 2024-2025 déçoit les Fransaskois

L’annonce du budget provincial 2024-2025 en Saskatchewan déplaît à plus d’un Fransaskois. Pour les organismes francophones, le budget manque de mesures concrètes pour soutenir et promouvoir la vitalité de la communauté.

Première déçue, l'Assemblée communautaire fransaskoise (ACF) note que les fonds destinés aux services en français et à l’éducation sont bien insuffisants.

« L’opportunité a encore été manquée, regrette Denis Simard, président de l’ACF, car dans le cadre de la nouvelle entente fédérale-provinciale, des investissements pour la communauté fransaskoise auraient pu être appliqués. »

Ce dernier indique que son organisme avait soumis au ministère de la Santé les demandes de la communauté afin qu’elles soient incluses dans cette entente, « mais ils ont choisi de ne pas le faire », déplore-t-il.

Des projets en suspens

Selon l’ACF, plusieurs projets n’ont pas reçu l’attention qu’ils méritaient dans ce nouveau budget provincial. À l’instar de l’école de Saskatoon.

De l’argent a été mis de côté pour bâtir le nouvel établissement, le terrain est finalisé et tout est prêt pour annoncer le projet en phase de construction. Pourtant, aucune annonce officielle n’a été faite.

« Le quasi-silence envers ce projet d’infrastructure scolaire fransaskois montre qu’il reste encore beaucoup de travail à faire auprès du gouvernement provincial dans ce dossier », énonce dans son communiqué l’organisme porte-parole.

Toujours selon l’ACF, l’immigration est un autre grand oubli de ce nouveau budget. « On a voulu créer des sites pour la francophonie, mais le gouvernement dit que ce n’est pas quelque chose qui les intéresse. C’est toujours de ce côté-là qu’on a l’impression d’être des citoyens de deuxième classe », confie le président de l’ACF.

Le représentant du Collectif des parents inquiets et préoccupés (CPIP), Jean de Dieu Ndayahundwa, est tout aussi déçu du nouveau budget provincial.

« Nous nous attendions à une annonce des investissements précis pour la construction de nouvelles écoles francophones à Prince Albert et à Saskatoon, comme le prévoit le Protocole d'entente signé en mars 2019 entre le gouvernement de la Saskatchewan et le Conseil scolaire fransaskois », souligne-t-il.

Pour rappel, ce protocole prévoyait la construction de trois nouvelles écoles francophones, à Regina, Prince Albert et Saskatoon, et ce, dans un délai de 6 ans.

« Il est tout à fait absurde que la Province annonce à nouveau le financement pour la nouvelle école de Regina qui est en construction depuis le mois de juin en laissant au stade de la planification les deux autres projets d’écoles », ajoute l’ACF.

Des parents frustrés

« Par manque d’infrastructures scolaires francophones, la qualité de l'enseignement francophone est affectée », dénonce Jean de Dieu Ndayahundwa.

Ce dernier réaffirme ainsi l'esprit de l'article 23 de la Charte canadienne des droits et libertés qui prévoit l'équivalence d'éducation dans les deux langues officielles partout au pays.

« Nous, parents francophones, devons nous mobiliser davantage », assène le représentant du CPIP. Une mobilisation qui passe par les tribunaux pour obtenir gain de cause.

« Le CPIP a toujours maintenu la ligne dure contre le gouvernement de la Saskatchewan pour la revendication de nouvelles écoles. Avec le temps, beaucoup de parents comprennent que le seul langage que le gouvernement comprend est celui des tribunaux. »

Le porte-parole du CPIP indique vouloir maintenir cette approche pour aller chercher une troisième école francophone élémentaire à Regina.

Du côté du Conseil des écoles fransaskoises (CÉF), la réception du budget est plus nuancée. « C’est sûr qu’il y a beaucoup de rattrapage à faire, mais il faut reconnaître qu’il y a eu une augmentation de 3,8 millions de dollars sur notre budget entre deux années », note le directeur général Ronald Ajavon.

Ce dernier se réjouit aussi de voir que des projets de construction avancent. « La nouvelle école du Parc est en construction. Et il y a aussi le projet de la nouvelle école à Saskatoon : le gouvernement nous a bien confirmé que le projet se poursuivait, on est juste en attente d’acquisition d’un terrain. Dès qu’on aura trouvé, les travaux pourront commencer », assure-t-il.

Malgré tout, le responsable reconnaît que la barre est haute : « Nos besoins dans les petites communautés sont grands, par exemple en termes de rénovations de nos locaux et en ressources humaines. L’éducation en milieu minoritaire coûte cher. »

Un partenaire de choix ?

Pour la Fransaskoisie, c’est toujours le même message à faire passer : « La communauté fransaskoise est un partenaire de premier choix », clame Denis Simard.

Nouer des liens étroits avec la communauté fransaskoise « permet d’entretenir des relations intimes avec le fédéral », ajoute le président de l’ACF.

Sans compter que la communauté fransaskoise se compose d’individus issus de 87 pays différents, souligne Denis Simard, ce qui veut dire que « la communauté fransaskoise peut être ambassadrice dans ces 87 pays ».

Pour que le gouvernement considère la communauté fransaskoise comme « un partenaire incontournable », l’ACF appelle à poursuivre la mobilisation de toutes les parties prenantes.

Article précédent Les élèves fransaskois excellent malgré les défis d’infrastructures
Prochain article Gala Méritas : la Cité francophone fête ses étudiants
Imprimer
1567

Ghita Hanane – IJL-Réseau.PresseGhita Hanane

Autres messages par Ghita Hanane – IJL-Réseau.Presse
Contacter l'auteur

Contacter l'auteur

x
Les enseignants soudés dans l’adversité

Les enseignants soudés dans l’adversité

Les enseignants du Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) se sont réunis à Regina les 25 et 26 avril pour le congrès annuel.

17 mai 2024/Auteur: Leanne Tremblay/Nombre de vues (327)/Commentaires (0)/
Gala Méritas : la Cité francophone fête ses étudiants

Gala Méritas : la Cité francophone fête ses étudiants

Le 8 avril, la Cité universitaire francophone a célébré la quatrième édition du Gala annuel Méritas.

19 avril 2024/Auteur: Ghita Hanane/Nombre de vues (781)/Commentaires (0)/
Le budget provincial 2024-2025 déçoit les Fransaskois

Le budget provincial 2024-2025 déçoit les Fransaskois

L’annonce du budget provincial 2024-2025 en Saskatchewan déplaît à plus d’un Fransaskois

12 avril 2024/Auteur: Ghita Hanane – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (1565)/Commentaires (0)/
Les élèves fransaskois excellent malgré les défis d’infrastructures

Les élèves fransaskois excellent malgré les défis d’infrastructures

Le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) a publié son rapport annuel 2022-2023. L’occasion pour L’Eau vive de revenir sur les points saillants de cette période.

5 mars 2024/Auteur: Mehdi Jaouhari/Nombre de vues (2248)/Commentaires (0)/
Projet de loi C-35 : une demi-victoire pour les garderies francophones

Projet de loi C-35 : une demi-victoire pour les garderies francophones

Organismes et citoyens francophones se sont mobilisés pour appuyer un amendement important du Sénat au projet de loi C-35 sur les services de garde.

25 février 2024/Auteur: Mehdi Jaouhari/Nombre de vues (1761)/Commentaires (0)/
L’heure des contes désormais multilingue à la bibliothèque publique de Saskatoon

L’heure des contes désormais multilingue à la bibliothèque publique de Saskatoon

Une nouveauté débarque à la Bibliothèque publique de Saskatoon cette année : l’heure des contes est désormais bilingue.

4 février 2024/Auteur: Leanne Tremblay/Nombre de vues (3013)/Commentaires (0)/
De nouvelles places de garderie à Moose Jaw

De nouvelles places de garderie à Moose Jaw

Le Centre éducatif Pomme d’Api à Moose Jaw vient de recevoir du financement gouvernemental afin d’ouvrir de nouvelles places en français. Une bonne nouvelle pour les parents, mais qui est loin de répondre à la demande. Car sur les 2 349 places en cours de création dans la province, 28 seulement sont dédiées aux Fransaskois.

12 janvier 2024/Auteur: Mehdi Jaouhari/Nombre de vues (2392)/Commentaires (0)/
Vente de l’école du Parc à Regina : un manque à gagner pour les Fransaskois

Vente de l’école du Parc à Regina : un manque à gagner pour les Fransaskois

Fin septembre, les parents fransaskois ont eu la mauvaise surprise d’apprendre que l’école du Parc, solution temporaire en attendant l’ouverture d’un nouvel établissement pour leurs enfants, sera finalement vendue plutôt que conservée. Une déception pour nombre d’entre eux.

31 octobre 2023/Auteur: Ghita Hanane – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (2859)/Commentaires (0)/
Message du directeur général du CÉF

Message du directeur général du CÉF

Message du directeur général du CÉF .

11 septembre 2023/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (3881)/Commentaires (0)/
ALLOFrench : la gratuité au service des Canadiens de l'Ouest

ALLOFrench : la gratuité au service des Canadiens de l'Ouest

Projet pilote d'un an, ALLOFrench offre des cours gratuits de français en Saskatchewan et en Alberta du 1er avril 2023 au 31 mars 2024. Réservé aux citoyens canadiens, le programme vise à étendre l'influence du français dans les Prairies.

1 septembre 2023/Auteur: Hélène Lequitte – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (3311)/Commentaires (0)/
Une première pierre pour la nouvelle école francophone de Regina

Une première pierre pour la nouvelle école francophone de Regina

Une cérémonie haute en émotion a eu lieu au 5382, 2e Avenue Nord à Regina, le lieu retenu pour la nouvelle école francophone où les travaux ont officiellement débuté le 29 juin. Une centaine de personnes se sont réunies pour assister à la pose symbolique de la première pierre.

18 juillet 2023/Auteur: Marie-Lou Bernatchez – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (3552)/Commentaires (0)/
Mot du directeur général du CEF

Mot du directeur général du CEF

Mot du directeur général du CEF.

5 juillet 2023/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (3548)/Commentaires (0)/
École St-Isidore

École St-Isidore

École St-Isidore

3 juillet 2023/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (3464)/Commentaires (0)/
École Notre-Dame-des-Vertus

École Notre-Dame-des-Vertus

Bravo aux élèves de NDV pour les belles chansons à la fête de la Saint-Jean-Baptiste à Zénon Park. 

3 juillet 2023/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (3440)/Commentaires (0)/
École Père-Mercure

École Père-Mercure

Nos élèves et la communauté se sont rassemblés pour souligner la fin de l'année avec un dîner BBQ et une après-midi de jeux. Merci à tous les parents et membres du personnel qui ont aidé à l'organisation !

3 juillet 2023/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (3358)/Commentaires (0)/
RSS
1345678910Dernière

 - dimanche 26 mai 2024