Skip Navigation

L’ACFR tournée vers l’avenir après « des années de négligence collective »

Le 29 mars, l’Association canadienne-française de Regina (ACFR) a invité la communauté à une soirée d’information intitulée L’ACFR vers demain. L’objectif : insuffler une nouvelle énergie dans l’organisme en perte de vigueur depuis quelques années.

Une trentaine de membres de la communauté et d’associations étaient présents à cette soirée présidée par Claire Bélanger-Parker, consultante en poste au sein de l’ACFR depuis octobre dernier.

Au cœur des discussions se sont retrouvés les résultats du sondage 2022, les activités de redressement entreprises, la réouverture du Bistro au Carrefour des Plaines, ainsi que la reprise des activités francophones aux cours des prochains mois à travers la ville de Regina.

Une refonte des fondamentaux

Claire Bélanger-Parker, présidente et directrice générale du Groupe Gestion CNT, basé à Regina, a été embauchée afin de mettre sur pied un plan de redressement pour l’organisme fransaskois qui est en difficulté depuis quelques années.

« Les statuts et les règlements de l’ACFR sont plus compliqués que ceux des Nations unies, déplore la consultante. Ils sont beaucoup trop compliqués, la communauté est enchaînée et ne peut pas avancer. »

Cette dernière souligne en outre que les statuts devront être revus dans le cadre d’une vision globale, « en s’assurant de prendre en considération les nouvelles réalités de la francophonie à Regina ». 

Redonner la place aux Fransaskois

La consultante a été très claire sur le sujet des locations d’espaces dans les établissements scolaires : « Nous ne voulons plus de grandes fêtes non francophones dans nos espaces, c’est inacceptable. Certains groupes usent les planchers de gymnase qui sont extrêmement chers à remplacer. »

Pour rappel, un conflit entourait la location des espaces communautaires entre le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) et l’ACFR depuis plusieurs mois. Les deux organismes s’étaient ainsi entendus pour instaurer plus de rigueur dans l’établissement des contrats, notamment au niveau sanitaire. La location de ces espaces représente plus de la moitié du budget de l’ACFR.

Claire Bélanger-Parker a par ailleurs souligné que l’ACFR était exposée à des risques juridiques puisque plus rien dans les contrats de location n’obligeait les locateurs de salles à fournir des preuves d’assurance ou bien des dossiers criminels. « Nous sommes responsables de nos écoles, de la sécurité des jeunes », insiste-t-elle.

La rencontre a également permis de revenir sur les résultats d’un sondage lancé en février qui visait à revoir la programmation de l’organisme. Les 74 répondants ont exprimé une grande demande pour le retour des activités, notamment des 5 à 7 et des activités familiales, et souhaitent un rapprochement avec l’anglophonie.

Une négligence collective

On commence à voir la lumière au bout du tunnel (...) Nous avons 25 années de négligence collective à rétablir.

« Dans les prochaines semaines et mois, l’ACFR va avoir besoin d’aide pour terminer ce que j’appelle la grande corvée », avance Claire Bélanger-Parker. Pas moins de 17 salles appartenant à l’ACFR seraient à remettre en ordre avant de pouvoir engager une nouvelle direction. Pour rappel, le dernier directeur, Jacques Désiré Hiack, embauché en mars 2021, avait été congédié en début d’année.

« On ne peut pas engager dans ces conditions, mais on commence à voir la lumière au bout du tunnel, estime la consultante. Nous avons 25 années de négligence collective à rétablir. Il faut arriver à l’AGA en juin avec des livres complètement ouverts et que tout soit clair. »

La Réginoise a invité les représentants d’association à revenir à la Table des élus. « Je me suis rendu compte en feuilletant les rapports que tout a commencé à mal aller lorsque le pouvoir décisionnel à été remis à des individus au lieu des groupes. Les groupes doivent revenir à la table », suggère-t-elle.

Un café communautaire et scolaire

En fin de soirée, Marc Drolet, enseignant en cuisine et alimentation au pavillon secondaire de l’école Monseigneur de Laval à Regina, a clos la rencontre en présentant le projet de café scolaire Le Réseau qui devrait occuper le rez-de-chaussée de l’établissement.

« Ce sont les élèves qui sont au cœur du projet. Ils sont emballés, les décisions leur reviennent, ils créent les menus, ont effectué un plan d’affaires », explique, enthousiaste, l’enseignant.

Ce projet, en partenariat avec l’ACFR, voit le jour grâce à une microsubvention du programme Vice-Versa, un fonds d’appui aux Écoles communautaires citoyennes qui encourage les écoles de langue française en situation minoritaire à lancer des projets scolaires communautaires.

Imprimer
6103

Marie-Lou Bernatchez – IJL-Réseau.PresseMarie-Lou Bernatchez

Autres messages par Marie-Lou Bernatchez – IJL-Réseau.Presse
Contacter l'auteur

Contacter l'auteur

x
Le Collège Mathieu abaisse ses frais de scolarité pour les élèves internationaux

Le Collège Mathieu abaisse ses frais de scolarité pour les élèves internationaux

Le 27 mai, le Collège Mathieu de Gravelbourg a annoncé une forte baisse des frais de scolarité à l’intention des étudiants internationaux.

29 juin 2024/Auteur: Hélène Lequitte – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (1079)/Commentaires (0)/
Le Collège Mathieu adoube une centaine de finissants

Le Collège Mathieu adoube une centaine de finissants

Le 18 mai à Regina, le Collège Mathieu de Gravelbourg a organisé la plus grande cérémonie de remise des diplômes de son histoire.

28 mai 2024/Auteur: Verno Katshite Nyembo- IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (2127)/Commentaires (0)/
Un prix d’excellence décerné à une éducatrice fransaskoise

Un prix d’excellence décerné à une éducatrice fransaskoise

Le 4 mai 2024 Charlène Isabelle, éducatrice à la garderie Pomme d'API de Mosse Jaw, a reçu un prix d’excellence lors du gala annuel de l’Association de la petite enfance de la Saskatchewan.

26 mai 2024/Auteur: Leanne Tremblay/Nombre de vues (1911)/Commentaires (0)/
Les enseignants soudés dans l’adversité

Les enseignants soudés dans l’adversité

Les enseignants du Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) se sont réunis à Regina les 25 et 26 avril pour le congrès annuel.

17 mai 2024/Auteur: Leanne Tremblay/Nombre de vues (1914)/Commentaires (0)/
Gala Méritas : la Cité francophone fête ses étudiants

Gala Méritas : la Cité francophone fête ses étudiants

Le 8 avril, la Cité universitaire francophone a célébré la quatrième édition du Gala annuel Méritas.

19 avril 2024/Auteur: Ghita Hanane/Nombre de vues (2104)/Commentaires (0)/
Le budget provincial 2024-2025 déçoit les Fransaskois

Le budget provincial 2024-2025 déçoit les Fransaskois

L’annonce du budget provincial 2024-2025 en Saskatchewan déplaît à plus d’un Fransaskois

12 avril 2024/Auteur: Ghita Hanane – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (3259)/Commentaires (0)/
Les élèves fransaskois excellent malgré les défis d’infrastructures

Les élèves fransaskois excellent malgré les défis d’infrastructures

Le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) a publié son rapport annuel 2022-2023. L’occasion pour L’Eau vive de revenir sur les points saillants de cette période.

5 mars 2024/Auteur: Mehdi Jaouhari/Nombre de vues (3265)/Commentaires (0)/
Projet de loi C-35 : une demi-victoire pour les garderies francophones

Projet de loi C-35 : une demi-victoire pour les garderies francophones

Organismes et citoyens francophones se sont mobilisés pour appuyer un amendement important du Sénat au projet de loi C-35 sur les services de garde.

25 février 2024/Auteur: Mehdi Jaouhari/Nombre de vues (2819)/Commentaires (0)/
L’heure des contes désormais multilingue à la bibliothèque publique de Saskatoon

L’heure des contes désormais multilingue à la bibliothèque publique de Saskatoon

Une nouveauté débarque à la Bibliothèque publique de Saskatoon cette année : l’heure des contes est désormais bilingue.

4 février 2024/Auteur: Leanne Tremblay/Nombre de vues (4133)/Commentaires (0)/
De nouvelles places de garderie à Moose Jaw

De nouvelles places de garderie à Moose Jaw

Le Centre éducatif Pomme d’Api à Moose Jaw vient de recevoir du financement gouvernemental afin d’ouvrir de nouvelles places en français. Une bonne nouvelle pour les parents, mais qui est loin de répondre à la demande. Car sur les 2 349 places en cours de création dans la province, 28 seulement sont dédiées aux Fransaskois.

12 janvier 2024/Auteur: Mehdi Jaouhari/Nombre de vues (3129)/Commentaires (0)/
Vente de l’école du Parc à Regina : un manque à gagner pour les Fransaskois

Vente de l’école du Parc à Regina : un manque à gagner pour les Fransaskois

Fin septembre, les parents fransaskois ont eu la mauvaise surprise d’apprendre que l’école du Parc, solution temporaire en attendant l’ouverture d’un nouvel établissement pour leurs enfants, sera finalement vendue plutôt que conservée. Une déception pour nombre d’entre eux.

31 octobre 2023/Auteur: Ghita Hanane – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (3768)/Commentaires (0)/
Message du directeur général du CÉF

Message du directeur général du CÉF

Message du directeur général du CÉF .

11 septembre 2023/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (4644)/Commentaires (0)/
ALLOFrench : la gratuité au service des Canadiens de l'Ouest

ALLOFrench : la gratuité au service des Canadiens de l'Ouest

Projet pilote d'un an, ALLOFrench offre des cours gratuits de français en Saskatchewan et en Alberta du 1er avril 2023 au 31 mars 2024. Réservé aux citoyens canadiens, le programme vise à étendre l'influence du français dans les Prairies.

1 septembre 2023/Auteur: Hélène Lequitte – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (4378)/Commentaires (0)/
Une première pierre pour la nouvelle école francophone de Regina

Une première pierre pour la nouvelle école francophone de Regina

Une cérémonie haute en émotion a eu lieu au 5382, 2e Avenue Nord à Regina, le lieu retenu pour la nouvelle école francophone où les travaux ont officiellement débuté le 29 juin. Une centaine de personnes se sont réunies pour assister à la pose symbolique de la première pierre.

18 juillet 2023/Auteur: Marie-Lou Bernatchez – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (4334)/Commentaires (0)/
Mot du directeur général du CEF

Mot du directeur général du CEF

Mot du directeur général du CEF.

5 juillet 2023/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (4126)/Commentaires (0)/
RSS
1345678910Dernière

 - vendredi 19 juillet 2024