Close
Michel Vézina

Éducation 2.0

L’activité a repris dans les écoles partout au pays. Le personnel en éducation des différentes écoles a préparé la rentrée des classes avec minutie. Les conseils scolaires ont accueilli le nouveau personnel et lui a offert un encadrement pour pouvoir atteindre les objectifs poursuivis.

On attribue à l’empereur Charlemagne la création de l’école. Depuis ce temps, l’éducation a pris une importance primordiale dans nos sociétés. Évidemment, la définition de ce concept a évolué au fil des siècles.

À l’époque de mon père, peu de jeunes allaient au-delà d’une quatrième année. À mon époque, il était devenu nécessaire d’avoir au minimum une septième année. Suite à cette septième année, les options se résumaient par les choix suivants : le cours classique, le cours secondaire public ou le marché du travail (usine, services, ferme). Pour ma part, lorsque je me suis approché de cette septième année, un vent de changement soufflait sur le Québec. Un slogan était utilisé à ce moment dans le cadre de la Révolution tranquille : « Qui s’instruit, s’enrichit ». L’école est maintenant obligatoire jusqu’à 16 ans. Le cours classique est relégué aux oubliettes et un nouveau système est en place, de la maternelle à l’université en passant par le CÉGEP au Québec. Un peu partout au pays, le système d’éducation fait peau neuve, mais différemment.

Être enseignant, c’était important. À mon époque, tout comme les prêtres et les personnalités importantes des communautés, nous devions respecter les enseignants. Or, on disait souvent que si un enseignant vous punissait en classe, vous seriez aussi puni à la maison. On est bien loin de cette réalité aujourd’hui.

La recherche en pédagogie et en psychologie a permis de mieux comprendre les mécanismes de l’apprentissage, mais aussi le comportement de l’être humain. Cela a mené à un changement dans l’approche pédagogique des enseignants. Aujourd’hui, nous sommes plus outillés pour identifier les problèmes d’apprentissage des jeunes et peut-être que le mot « problèmes » est inapproprié : nous devions parler de « défis d’apprentissage » ou « d’enjeux en apprentissage » au lieu de « problèmes ». Afin d’optimiser l’apprentissage scolaire de nos jeunes, des spécialistes de toutes sortes sont venus enrichir et compléter l’environnement pédagogique des enseignants. Aussi, avec le développement de l’informatique, de nouveaux outils ont fait leur apparition : ordinateurs, tablettes, logiciels et l’intelligence artificielle (de plus en plus) font maintenant partie de l’attirail d’aide à l’apprentissage dans nos écoles.

Aujourd’hui aussi, on comprend de plus en plus le continuum scolaire et les bienfaits de l’engagement de la communauté dans le processus éducatif, particulièrement dans les écoles qui œuvrent en milieu francophone minoritaire au Canada. On dit que ça prend une communauté pour éduquer un enfant, et dans celle-ci, on retrouve les familles, les écoles, les structures artistiques et culturelles, un milieu économique solide et un environnement propice à l’apprentissage. Par l’assemblage de ces composantes communautaires nait un milieu globalement structurant, et de là, se forment des citoyens à part entière, fiers de leur identité, de leur langue et de leur culture.

La politique joue aussi un rôle prépondérant dans l’éducation puisque les gouvernements sont les pourvoyeurs principaux des ressources nécessaires à l’éducation de nos jeunes, du préscolaire au postsecondaire, et cela, par le biais des conseils scolaires. Est-ce que nos élus ont une vision à long terme de l’éducation et des besoins des jeunes ? Il nous est facile d’admettre une réponse positive à cette question lorsque nous pensons aux conseillers scolaires et au personnel des conseils scolaires. Plus haut, au gouvernement, je vous laisse le soin d’y répondre. Alors, bonne rentrée scolaire à tous et nous, Fransaskois, je souhaite une éducation formidable à nos jeunes !

Article précédent Un immeuble historique pour le Collège Mathieu
Prochain article Plan d’action de l’APF et Symposium des parents 2018
Imprimer
4278

Theme picker

Autres nouvelles - Éducation

La langue michif au programme d'une école de Saskatoon

La langue michif au programme d'une école de Saskatoon

Un programme offert de la maternelle à la 3e année

SASKATOON - Les étudiants de la maternelle à la 3e année de l’école St. Michael Community School à Saskatoon auront l’occasion de suivre le premier programme d’apprentissage de la langue michif offert dans la ville et l’un des deux seuls programmes à l’échelle de la province.

15 septembre 2019/Auteur: Jean-Philippe Deneault/Nombre de vues (187)/Commentaires (0)/
Retrouvailles au Collège Mathieu

Retrouvailles au Collège Mathieu

45 ans après avoir terminé leurs études au Collège Mathieu d'anciens élèves se sont rencontrés à Gravelbourg.

 

29 août 2019/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (549)/Commentaires (0)/
Portraits de professeurs francophones de l’Université de la Saskatchewan

Portraits de professeurs francophones de l’Université de la Saskatchewan

SASKATOON - Sur près de 1 200 professeurs à l’Université de la Saskatchewan, on compte une vingtaine de francophones. L'Eau vive en a rencontré six.

21 juillet 2019/Auteur: Jean-Philippe Deneault/Nombre de vues (2077)/Commentaires (0)/
Amélie Boutin, diplômée de l'École canadienne-française de Saskatoon

Amélie Boutin, diplômée de l'École canadienne-française de Saskatoon

Née à Saskatoon, Amélie a effectué tout son parcours scolaire à l’École canadienne-française, depuis la garderie jusqu’à la 12e année. Elle part maintenant étudier les sciences en français à l’Université d’Ottawa.

19 juillet 2019/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (817)/Commentaires (0)/
Quand les jeunes s’investissent pour la science !

Quand les jeunes s’investissent pour la science !

Remise des prix Expo-science 2019

REGINA - Le 20 juin dernier, à l’école Monseigneur de Laval de Regina, on a pu assister à un spectacle de chansons, de danses concocté par les classes de 3e année,ainsi qu'à la remise des prix aux gagnants de l’Expo-sciences qui s‘était déroulée au début du mois.

16 juillet 2019/Auteur: Linda Morales/Nombre de vues (1461)/Commentaires (0)/
Deux enseignants reconnus pour leur engagement sportif

Deux enseignants reconnus pour leur engagement sportif

Terry Gaudet et Michel Forest honorés par la Saskatchewan High Schools Athletic Association

Terry Gaudet et Michel Forest, enseignants respectivement à l’École St-Isidore à Bellevue et à l’École Mathieu de Gravelbourg, ont chacun reçu le Prix du service de la Saskatchewan High Schools Athletic Association (SHSAA). Ces récompenses viennent souligner l’implication remarquable des deux instituteurs pour le sport à l’école.

13 juillet 2019/Auteur: Lucas Pilleri/Nombre de vues (1654)/Commentaires (0)/
Une foire des sciences totalement en français

Une foire des sciences totalement en français

Expo-sciences à Mgr de Laval

REGINA - Le jeudi 6 juin 2019 avait lieu la foire des sciences de l’école Monseigneur de Laval. Les élèves de la 3e et de la 5e année étaient présents pour exposer leurs projets de recherche. 

22 juin 2019/Auteur: Linda A. Morales/Nombre de vues (1777)/Commentaires (0)/
Une première cohorte de juristes obtient des certifications en français

Une première cohorte de juristes obtient des certifications en français

SASKATOON - Pour la première fois, cinq étudiantes de l’Université de la Saskatchewan ont reçu ce 5 juin à Saskatoon une certification de common law en français de l’Université d’Ottawa. 

21 juin 2019/Auteur: Lucas Pilleri/Nombre de vues (1914)/Commentaires (0)/
62,6 millions de dollars pour lutter contre la pénurie d’enseignants

62,6 millions de dollars pour lutter contre la pénurie d’enseignants

VANCOUVER - Le lundi 13 mai 2019, la ministre des Langues officielles Mélanie Joly a annoncé une stratégie nationale de recrutement et de rétention des enseignants francophones.

4 juin 2019/Auteur: Lucas Pilleri/Nombre de vues (1981)/Commentaires (0)/
Lettre du président de la SCFPA: Déménagement à l’Académie Rivier

Lettre du président de la SCFPA: Déménagement à l’Académie Rivier

Malgré le fait que l’édifice des Sœurs de la Présentation de Marie ait été construit dans les années 1960, sauf la piscine (années 1980), il s’agit d’une occasion de créer, au-delà du concept de centre scolaire communautaire, un pôle d’attraction et de développement unique en Saskatchewan et dans l’Ouest canadien.

25 avril 2019/Auteur: Michel Dubé/Nombre de vues (2197)/Commentaires (0)/
Le Collège Mathieu en pleine planification

Le Collège Mathieu en pleine planification

Avec un questionnaire en ligne distribué aux membres des organismes francophones, du gouvernement et de la communauté, le Collège Mathieu réalise une étude, première étape d’un vaste plan de développement. L’objectif : mieux répondre aux besoins de la communauté et du marché de l’emploi en Saskatchewan.

25 avril 2019/Auteur: Lucas Pilleri/Nombre de vues (2262)/Commentaires (0)/
Transferts en éducation: Ah, si les provinces voulaient…

Transferts en éducation: Ah, si les provinces voulaient…

Le gouvernement fédéral a prévu de l’argent dans son récent budget pour les écoles françaises. Cela dit, le bât blesse quelque part. Les provinces hésitent à montrer ce qu’elles vont faire de cet argent.

22 avril 2019/Auteur: Réjean Paulin/Nombre de vues (2086)/Commentaires (0)/
L’école Valois prête à quitter le pire quartier de Prince Albert

L’école Valois prête à quitter le pire quartier de Prince Albert

L'école fransaskoise envisage un déménagement à l'Académie Rivier

PRINCE ALBERT - Le ministre de l’Éducation, Gordon Wyant, est venu visiter l’Académie Rivier, un bâtiment qui pourrait permettre un déménagement rapide de l’école Valois et du centre communautaire dans un espace et un quartier plus adéquats.

29 mars 2019/Auteur: Frédéric Dupré/Nombre de vues (3565)/Commentaires (0)/
La Cité universitaire francophone : un nouveau nom pour l'édifice

La Cité universitaire francophone : un nouveau nom pour l'édifice

REGINA - Le Language Institute Building sera renommé La Cité. Le lancement officiel devrait avoir lieu lors de la rentrée 2019.

14 février 2019/Auteur: L'Eau vive/Nombre de vues (2974)/Commentaires (0)/
Ottawa débloque 1,9 million pour l'Université de l'Ontario français

Ottawa débloque 1,9 million pour l'Université de l'Ontario français

Le gouvernement fédéral veut assurer la continuité en 2019

La ministre fédérale Mélanie Joly financera la prochaine étape du développement de l’Université de l’Ontario français afin d’assurer sa continuité pour un an. L’aide ponctuelle de 1,9 M se veut un appui communautaire

14 janvier 2019/Auteur: Jean-Pierre Dubé (Francopresse)/Nombre de vues (2834)/Commentaires (0)/
RSS
1345678910Dernière

Theme picker

 

Nouvelles du

Conseil des
écoles
fransaskoises

Nouvelles du CÉF

Journée nationale « Je lis la science ! »

Éveillez la curiosité scientifique de vos élèves et encouragez la lecture sous toutes ses formes en joignant la Journée nationale « Je lis la science! », le 18 septembre prochain. En prime, vous compterez peut-être parmi les classes chanceuses...
4 septembre 2019/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/

Journée mondiale du suicide

La 17e Journée mondiale de la prévention du suicide (JMPS) se tiendra le 10 septembre 2019. Cet événement a pour but de sensibiliser nos communautés à l’ampleur du problème et aux façons de le prévenir. Initiative de l’Association internationale...
4 septembre 2019/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/

Nouvelle nomination à un poste de direction d'école au sein des écoles fransakoises

Le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) annonce la nomination de Julie Pelletier à titre de directrice adjointe du Pavillon élémentaire de l'École Monseigneur-de-Laval.
28 août 2019/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/
1345678910Dernière

Theme picker

Le CEF sur Facebook


Back To Top