Close
Jean-Pierre Picard
/ Catégories: 2016, Éditorial, Éducation

Communications scolaires

Ça a bardé ces dernières semaines dans les couloirs d’écoles. L’annonce du retour de l’ancien directeur de l’Éducation du Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) a fortement polarisé les parents. D’un côté, il y a ceux qui appuient sans réserve la réembauche de monsieur Bernard Roy, et de l’autre, ceux qui s’opposent farouchement au retour de celui dont la gestion a été fortement critiquée par la vérificatrice provinciale. C’est une situation où le terme « division » scolaire est tout à fait approprié.

Cette décision a généré une pétition signée par plus de 400 personnes et deux rencontres « publiques » tenues à huis-clos. La seconde de ces rencontres a requis la présence d’un ancien juge de la Cour suprême pour guider les conseillers pendant ce huis-clos de 7 heures. Un ancien magistrat de la plus haute cours du pay? À huis-clos avec des conseillers scolaires pendant 7 heures? On peut légitimement se demander s'il y avait déjà certaines ententes signées entre le CÉF et monsieur Roy qui auraient rendu coûteuse une annulation de l’embauche. 

Total des courses : on maintient l’embauche de monsieur Roy et on lui crée un nouveau poste. Il s’occupera de projets et sera le mentor du prochain directeur des études. Mais si je me fie à ce que j’entends sur la forte personnalité de monsieur Roy, acceptera-t-il d’être mentor d’une personne qui voudrait faire les choses de façon différente? Et en attendant, qui sera directeur des études?

S’il y a un enjeu légal au maintien de cette embauche, le CÉF devrait le dire car ça aiderait à faire passer la pilule de la création d’un nouveau poste cadre alors qu’il y a des besoins pressants en ressources humaines dans les écoles. 

C’est ce qui est malsain dans tout ça : la discrétion, non, le silence de nos dirigeants scolaires. Dans toute cette histoire, ils n'ont jamais pris les devants pour expliquer le pourquoi et le comment de décisions importantes. Et ça ne date pas d’hier. Depuis des années, c’est à travers les médias ou les groupes de parents insatisfaits que l’on entend parler du CÉF.

Les conseillers scolaires en faveur de la réembauche de monsieur Roy auraient dû expliquer les raisons de leur appui. Considèrent-ils que monsieur Roy a eu sa leçon et qu’il n’investira plus des millions en services que l’on juge importants, comme le préscolaire, avant de s’assurer que le financement est au rendez-vous? Il a tout de même des habiletés de gestionnaire. Et il a de l’expérience dans le pilotage de recours juridiques, atout non négligeable pour plusieurs parents qui réclament un retour aux recours pour au moins clarifier la portée de l’Article 23 sur le préscolaire. 

Les déficiences des communications aux CÉF ont été maintes fois décriées et des correctifs ont été promis tout aussi souvent. Mais pour bien communiquer, il faudrait d’abord que les dirigeants scolaires démontrent un minimum de respect pour les parents qu’ils affirment représenter.

Est-ce normal d’inviter les parents à une rencontre « publique » qui sera, dès l’entrée de jeu, transformée en huis-clos de 7 heures? De les faire patienter tout ce temps pour ensuite quitter sans leur adresser la parole? Qui est responsable de telles décisions?

Il n'y a pas qu'au chapitre des mauvaises nouvelles et des dossiers difficiles que les communications du CÉF laissent à désirer. C'est pareil pour les bonnes nouvelles. 

Saviez-vous que la question des toits rouges à Gravelbourg a été réglée avec la province qui verse au CÉF 400 000$?  Ou même que la province a fini par payer la note pour le déménagement des portatives à North Battleford et Ponteix?  Ce sont de bonnes nouvelles qui auraient mérité d’être partagées.


Article précédent Les 5 choses essentielles à apprendre avant l’âge de 20 ans
Prochain article Le centre éducatif Les Petits Pois de Bellevue
Imprimer
12015

Theme picker

Autres nouvelles - Éducation

Un jardin communautaire à l’école Mgr de Laval à Regina

Un jardin communautaire à l’école Mgr de Laval à Regina

Produire local, le nouveau défi des francophones de Regina

REGINA - LAssociation canadienne-française de Regina a inauguré son tout premier jardin communautaire le 15 juin dernier sur le terrain de l'École Mgr de Laval.

1 juillet 2020/Auteur: Leslie Diaz – Initiative de journalisme local – APF /Nombre de vues (44)/Commentaires (0)/
Les Fransaskois applaudissent la victoire des parents franco-colombiens en Cour suprême

Les Fransaskois applaudissent la victoire des parents franco-colombiens en Cour suprême

Après 10 ans de lutte judiciaire, la Cour suprême du Canada a tranché en faveur des parents franco-colombiens. Cette décision historique a été chaudement saluée par la communauté fransaskoise.

29 juin 2020/Auteur: Lucas Pilleri – Initiative de journalisme local – APF/Nombre de vues (207)/Commentaires (0)/
L’histoire de la fransaskoisie narrée aux jeunes

L’histoire de la fransaskoisie narrée aux jeunes

Ateliers scolaires Gardiens de lys'toire par la Société historique de la Saskatchewan

À travers sa série d’ateliers pédagogiques, la Société historique de la Saskatchewan (SHS) donne vie à l’histoire dans la salle de classe des écoles de la province. 

28 juin 2020/Auteur: Lucas Pilleri – Initiative de journalisme local – APF/Nombre de vues (353)/Commentaires (0)/
Une nouvelle école fransaskoise à Regina

Une nouvelle école fransaskoise à Regina

La communauté fransaskoise a accueilli favorablement l’annonce de la construction d’une nouvelle école élémentaire fransaskoise dans le Nord-Ouest de Regina.

23 juin 2020/Auteur: L'Eau vive/Nombre de vues (441)/Commentaires (0)/
La pandémie risque de nuire à la francophonie des universités

La pandémie risque de nuire à la francophonie des universités

Les universités francophones du pays misent sur l’inscription d’étudiants internationaux. Les mesures sanitaires en place affecteront directement les inscriptions.

14 juin 2020/Auteur: André Magny (Francopresse)/Nombre de vues (686)/Commentaires (0)/
Toujours pas de déblocage pour le Campus Saint-Jean

Toujours pas de déblocage pour le Campus Saint-Jean

Trois semaines après que l’Association canadienne-française de l’Alberta a lancé une campagne de mobilisation pour sauver le Campus Saint-Jean de l’Université de l’Alberta, l’incertitude règne toujours quant à l’avenir de l’établissement.

13 juin 2020/Auteur: Guillaume Deschênes-Thériault – Francopresse /Nombre de vues (707)/Commentaires (0)/
Conseil des écoles fransaskoises: À vos pupitres, citoyens!

Conseil des écoles fransaskoises: À vos pupitres, citoyens!

Si tout va bien à la rentrée de septembre, le Conseil des écoles fransaskoises (CEF) ira de l’avant avec un concept nouveau en Saskatchewan, mais qui a fait ses preuves dans d’autres provinces: l’école communautaire citoyenne.

13 juin 2020/Auteur: André Magny (Initiative de journalisme local – APF – Ouest)/Nombre de vues (996)/Commentaires (0)/
La Cour suprême donne gain de cause aux parents franco-colombiens

La Cour suprême donne gain de cause aux parents franco-colombiens

La Cour suprême du Canada a donné raison aux francophone de la Colombie-Britannique, qui réclame depuis dix ans devant les tribunaux que le système scolaire de langue française soit mis à égalité avec le système anglophone.

12 juin 2020/Auteur: Marc Poirier – Francopresse /Nombre de vues (943)/Commentaires (0)/
André Moquin, récit vivant de la fransaskoisie

André Moquin, récit vivant de la fransaskoisie

Fils et petit-fils de colons de l’Ouest, André Moquin a œuvré toute sa vie pour l’avancement de l’éducation en français dans sa province.

2 juin 2020/Auteur: Lucas Pilleri – Initiative de journalisme local – APF /Nombre de vues (1686)/Commentaires (0)/
L'École Mgr de Laval slame ses accents à Regina

L'École Mgr de Laval slame ses accents à Regina

L'école fransaskoise remporte un prix international

Six élèves de la 8e année du Pavillon secondaire des Quatre Vents de l'école de Monseigneur on remporté un des deux Prix du public offerts dans le cadre du concours « Slame tes accents » du Centre de la Francophonie des Amériques.

23 mai 2020/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (1568)/Commentaires (0)/
Un vent de solidarité au Canada pour sauver le Campus Saint-Jean

Un vent de solidarité au Canada pour sauver le Campus Saint-Jean

L’appel à l’action de l’ACFA dans le cadre de la campagne «Sauvons Saint-Jean» a été entendu d’un bout à l’autre du pays, et même au-delà de nos frontières. 

19 mai 2020/Auteur: Guillaume Deschênes-Thériault (Francopresse)/Nombre de vues (1502)/Commentaires (0)/
Une miniécole de médecine pour y voir clair

Une miniécole de médecine pour y voir clair

Le premier volet de la 24e édition de la Miniécole de médecine de l’Université d’Ottawa s’est consacré entièrement au sens de la vue, présentant l’anatomie de l’œil et jetant les bases de la prévention des troubles de la vision.

19 mai 2020/Auteur: Sébastien Durand/Nombre de vues (1808)/Commentaires (0)/
Des élèves fransaskois se livrent face à la pandémie

Des élèves fransaskois se livrent face à la pandémie

Déjà un peu plus d’un mois que les jeunes Fransaskois sont passés de la salle de classe à la table du salon et ont échangé leurs stylos pour un clavier. Comment vivent-ils cette transition et quel regard portent-ils sur la situation?

16 mai 2020/Auteur: Leslie Diaz/Nombre de vues (2533)/Commentaires (0)/
La francophonie de l’Ouest menacée : «Sauvons Saint-Jean!»

La francophonie de l’Ouest menacée : «Sauvons Saint-Jean!»

L’Association canadienne-française de l’Alberta, soutenue par plusieurs associations, est partie en croisade pour défendre le Campus Saint-Jean dont l'avenir est menacé par d’importantes coupes budgétaires.

16 mai 2020/Auteur: Geoffrey Gaye – (Le Franco)/Nombre de vues (1074)/Commentaires (0)/
Le téléenseignement, une forme de théâtre expérientiel pour Colette George

Le téléenseignement, une forme de théâtre expérientiel pour Colette George

Je me sens un peu plus animée durant mes leçons virtuelles. C'est comme si j'étais une comédienne dans une pièce de théâtre.

14 mai 2020/Auteur: L'Eau vive/Nombre de vues (1456)/Commentaires (0)/
RSS
1345678910Dernière

Theme picker

 

Nouvelles du

Conseil des
écoles
fransaskoises

Nouvelles du CÉF

Une nouvelle école élémentaire francophone pour le CÉF

Regina, le 23 juin 2020 – Le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) accueille avec enthousiasme l’annonce aujourd’hui par le Gouvernement de la Saskatchewan du financement pour une nouvelle école dans le secteur nord de la ville de Regina.
23 juin 2020/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/

Juin est le Mois national de l’histoire autochtone

Regina, le 22 juin 2020 – Le mois de juin, est l'occasion chaque année de nous rappeler le rôle qu'ont joué les peuples des Premières Nations dans l'établissement de nos communautés ici en Saskatchewan et ailleurs au Canada. Juin est le Mois...
23 juin 2020/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/

Les écoles du CÉF seront prêtes à accueillir les élèves en respectant les lignes directrices

Regina, le 18 juin 2020 – Les établissements du CÉF se préparent à accueillir les élèves et le personnel en septembre dans le respect des lignes directrices émises aujourd’hui par le Gouvernement de la Saskatchewan. « Le CÉF retouchera son plan...
19 juin 2020/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/
1345678910Dernière

Theme picker

Le CEF sur Facebook


Back To Top