Skip Navigation
Alpha Barry réélu pour un deuxième mandat

Alpha Barry réélu pour un deuxième mandat

Alpha Barry a été réélu au poste de conseiller scolaire pour la région scolaire n°3 incluant Regina et Moose Jaw. Celui qui est aussi président du Conseil scolaire fransaskois l’a emporté avec 70 % des voix face à son adversaire Siriki Diabagaté, avec qui il avait débattu à plusieurs reprises au cours de la campagne. Entretien avec un homme déterminé à faire rayonner l’éducation fransaskoise.

Que signifie pour vous cette réélection ?
Je suis très ravi de revenir en tant que représentant des parents de la région n°3 Régina-Moose Jaw autour de la table du conseil scolaire. Il s'agit d'une confirmation de la confiance renouvelée d'une manière significative. Pour moi, c'est le couronnement des efforts consentis tout le long de mon premier mandat.

D'où vient votre intérêt pour le système scolaire fransaskois ?
Comme parent, naturellement, on veut le meilleur pour ses enfants, et par extension le meilleur pour les enfants d’autrui. Servir les parents de la communauté fransaskoise signifie par défaut être à mon propre service. Il y a aussi l'engagement en tant que citoyen qui m'interpelle. Cela fait partie de mes valeurs. Comme on dit : ''Ça prend tout un village pour éduquer un enfant.'' Ça prend l'engagement de toute la communauté pour éduquer nos enfants. 

Quelles seront vos priorités pour ce deuxième mandat ?
Il y a de nouveaux joueurs autour de la table. J'aimerais rebâtir les relations et créer une équipe forte. Il faut s'unir pour mieux gouverner et trouver comment conjuguer les agendas de tout le monde. Je reviens enthousiaste et l'élève est toujours au cœur de mes priorités.

Quels défis identifiez-vous sur votre route ?
Toujours continuer à bâtir une équipe du conseil scolaire unie, solide, qui parle d’une voix et, en même temps, construire une communauté scolaire et une communauté en général engagées autour d’un même but : une éducation en français langue première de qualité. C’est aussi faciliter l’apprentissage et la transmission de la langue et de la culture et assurer l’avenir des futurs francophones auxquels nous allons pouvoir nous fier pour reprendre le flambeau et gérer les enjeux futurs de leur génération.

Quel est votre plan concernant la sécurité physique et mentale des usagers du système scolaire en temps de pandémie ?
On avait développé un plan par rapport à la reprise de l'école au point de vue sanitaire avec à la fois un volet de santé mentale et un volet académique. Le confinement a engendré des enjeux de retards académiques que certains de nos élèves accusent aujourd’hui. Le personnel enseignant et non enseignant travaille très fort pour réduire cet écart. C'est tout un engagement que de s'assurer que nos écoles soient sécuritaires. Nous voulons offrir des services et des ressources adéquats au personnel et à tous les usagers du système scolaire.

Le budget le permet-il ?
Nous sommes appelés à réajuster notre budget pour réadapter les services et assurer le succès de tous les intervenants. Nous sommes déjà en train de voir la logistique dans l'éventualité où nous serions appelés à nous reconfiner. Par exemple, nous allons peut-être avoir des familles qui vont avoir besoin d'outils informatiques pour faire l'apprentissage à la maison.

Concernant la politique de diversité que vous désirez mettre en œuvre, quelles actions concrètes comptez-vous poser ?
Nous sommes en train de voir avec nos directeurs d'école comment cette politique peut se matérialiser dans un milieu scolaire. C'est tout simplement une politique qui vise à valoriser tout le monde et à assurer à tout le monde un environnement sain. Par exemple, l'équité en employabilité, en donnant la chance aux femmes d'occuper des postes de haute direction et dans la machine décisionnelle. C'est un concept très vaste, mais nous voulons que les gens puissent se sentir libres de vivre leur identité sans avoir peur des réprimandes.

Désirez-vous commenter les propos tenus par votre adversaire Siriki X et sur le fait qu'il a refusé de dénoncer des propos haineux tenus à votre égard sur les réseaux sociaux ?
Je pense que ce qui se passe dans la communauté est très grave. Ça ne relève pas de l'agenda de la civilité d'aller appeler des gens par des noms, de les insulter et de mettre des pressions psychologiques. C'est très regrettable. Je crois que chaque personne dans cette communauté, incluant ma personne, doit se lever et sortir le carton rouge et avoir le courage de dire ''C'est assez''. Je souhaiterais que mon opposant qui s'est présenté comme un leader et comme l'homme de la situation démontre sa capacité de changer vers du positif. Je crois que c'est l'occasion ou jamais.

Cela dit, je suis très optimiste pour l’avenir de la fransaskoisie au vu de sa volonté manifeste des dernières semaines. Je pense que la communauté est en train de montrer son désir de se prendre en main. On apprend à nos enfants à ne pas faire preuve d’intimidation envers leurs prochains, mais la pire forme d'intimidation vient des adultes.

En terminant, avez-vous un mot pour vos électeurs ? 
Un grand merci aux parents. La confiance qui m'est accordée me touche profondément. Je ne tiens pas cela pour acquis. Le résultat est flagrant et parle de lui-même. Il y a du travail à faire et je m'engage à continuer à être un porte-parole à la hauteur des aspirations des parents électeurs de ma région et de toute la communauté scolaire fransaskoise.

Article précédent Liberté académique : la parole aux universités de l’Ouest
Prochain article Ma thèse en 180 secondes : trois Fransaskois dans la course
Imprimer
14182

Marie-Lou BernatchezMarie-Lou Bernatchez

Autres messages par Marie-Lou Bernatchez
Contacter l'auteur

Contacter l'auteur

x
Le Collège Mathieu abaisse ses frais de scolarité pour les élèves internationaux

Le Collège Mathieu abaisse ses frais de scolarité pour les élèves internationaux

Le 27 mai, le Collège Mathieu de Gravelbourg a annoncé une forte baisse des frais de scolarité à l’intention des étudiants internationaux.

29 juin 2024/Auteur: Hélène Lequitte – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (1079)/Commentaires (0)/
Le Collège Mathieu adoube une centaine de finissants

Le Collège Mathieu adoube une centaine de finissants

Le 18 mai à Regina, le Collège Mathieu de Gravelbourg a organisé la plus grande cérémonie de remise des diplômes de son histoire.

28 mai 2024/Auteur: Verno Katshite Nyembo- IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (2127)/Commentaires (0)/
Un prix d’excellence décerné à une éducatrice fransaskoise

Un prix d’excellence décerné à une éducatrice fransaskoise

Le 4 mai 2024 Charlène Isabelle, éducatrice à la garderie Pomme d'API de Mosse Jaw, a reçu un prix d’excellence lors du gala annuel de l’Association de la petite enfance de la Saskatchewan.

26 mai 2024/Auteur: Leanne Tremblay/Nombre de vues (1911)/Commentaires (0)/
Les enseignants soudés dans l’adversité

Les enseignants soudés dans l’adversité

Les enseignants du Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) se sont réunis à Regina les 25 et 26 avril pour le congrès annuel.

17 mai 2024/Auteur: Leanne Tremblay/Nombre de vues (1914)/Commentaires (0)/
Gala Méritas : la Cité francophone fête ses étudiants

Gala Méritas : la Cité francophone fête ses étudiants

Le 8 avril, la Cité universitaire francophone a célébré la quatrième édition du Gala annuel Méritas.

19 avril 2024/Auteur: Ghita Hanane/Nombre de vues (2104)/Commentaires (0)/
Le budget provincial 2024-2025 déçoit les Fransaskois

Le budget provincial 2024-2025 déçoit les Fransaskois

L’annonce du budget provincial 2024-2025 en Saskatchewan déplaît à plus d’un Fransaskois

12 avril 2024/Auteur: Ghita Hanane – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (3259)/Commentaires (0)/
Les élèves fransaskois excellent malgré les défis d’infrastructures

Les élèves fransaskois excellent malgré les défis d’infrastructures

Le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) a publié son rapport annuel 2022-2023. L’occasion pour L’Eau vive de revenir sur les points saillants de cette période.

5 mars 2024/Auteur: Mehdi Jaouhari/Nombre de vues (3265)/Commentaires (0)/
Projet de loi C-35 : une demi-victoire pour les garderies francophones

Projet de loi C-35 : une demi-victoire pour les garderies francophones

Organismes et citoyens francophones se sont mobilisés pour appuyer un amendement important du Sénat au projet de loi C-35 sur les services de garde.

25 février 2024/Auteur: Mehdi Jaouhari/Nombre de vues (2819)/Commentaires (0)/
L’heure des contes désormais multilingue à la bibliothèque publique de Saskatoon

L’heure des contes désormais multilingue à la bibliothèque publique de Saskatoon

Une nouveauté débarque à la Bibliothèque publique de Saskatoon cette année : l’heure des contes est désormais bilingue.

4 février 2024/Auteur: Leanne Tremblay/Nombre de vues (4133)/Commentaires (0)/
De nouvelles places de garderie à Moose Jaw

De nouvelles places de garderie à Moose Jaw

Le Centre éducatif Pomme d’Api à Moose Jaw vient de recevoir du financement gouvernemental afin d’ouvrir de nouvelles places en français. Une bonne nouvelle pour les parents, mais qui est loin de répondre à la demande. Car sur les 2 349 places en cours de création dans la province, 28 seulement sont dédiées aux Fransaskois.

12 janvier 2024/Auteur: Mehdi Jaouhari/Nombre de vues (3129)/Commentaires (0)/
Vente de l’école du Parc à Regina : un manque à gagner pour les Fransaskois

Vente de l’école du Parc à Regina : un manque à gagner pour les Fransaskois

Fin septembre, les parents fransaskois ont eu la mauvaise surprise d’apprendre que l’école du Parc, solution temporaire en attendant l’ouverture d’un nouvel établissement pour leurs enfants, sera finalement vendue plutôt que conservée. Une déception pour nombre d’entre eux.

31 octobre 2023/Auteur: Ghita Hanane – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (3768)/Commentaires (0)/
Message du directeur général du CÉF

Message du directeur général du CÉF

Message du directeur général du CÉF .

11 septembre 2023/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (4644)/Commentaires (0)/
ALLOFrench : la gratuité au service des Canadiens de l'Ouest

ALLOFrench : la gratuité au service des Canadiens de l'Ouest

Projet pilote d'un an, ALLOFrench offre des cours gratuits de français en Saskatchewan et en Alberta du 1er avril 2023 au 31 mars 2024. Réservé aux citoyens canadiens, le programme vise à étendre l'influence du français dans les Prairies.

1 septembre 2023/Auteur: Hélène Lequitte – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (4378)/Commentaires (0)/
Une première pierre pour la nouvelle école francophone de Regina

Une première pierre pour la nouvelle école francophone de Regina

Une cérémonie haute en émotion a eu lieu au 5382, 2e Avenue Nord à Regina, le lieu retenu pour la nouvelle école francophone où les travaux ont officiellement débuté le 29 juin. Une centaine de personnes se sont réunies pour assister à la pose symbolique de la première pierre.

18 juillet 2023/Auteur: Marie-Lou Bernatchez – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (4334)/Commentaires (0)/
Mot du directeur général du CEF

Mot du directeur général du CEF

Mot du directeur général du CEF.

5 juillet 2023/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (4126)/Commentaires (0)/
RSS
1345678910Dernière

 - vendredi 19 juillet 2024