Close
Lutter contre le déclin démographique par la relance économique
Mélanie Tremblay — Francopresse
/ Catégories: Économie

Lutter contre le déclin démographique par la relance économique

L’augmentation des cibles en immigration et l’injection substantielle de fonds gouvernementaux se trouvent au cœur du deuxième Livre blanc sur la francophonie économique. Le Réseau de développement économique et d’employabilité (RDÉE Canada), qui signe le document, propose un plan de cinq ans qui mise notamment sur la création de programmes spécifiques en immigration et en développement économique francophone.

Cette seconde édition du Livre blanc est présentée dans un contexte économique transformé depuis la première mouture déposée en 2016, observe Jean-François Parent, gestionnaire de la recherche et de l’analyse des politiques gouvernementales au RDÉE Canada. « En 2016, on était dans un esprit de croissance. Maintenant, on est en reprise », explique-t-il.

Selon le document, cette reprise économique francophone doit passer par l’augmentation des cibles en immigration pour au moins stabiliser le poids démographique des francophones en contexte minoritaire.

Pour ce faire, l’organisme réclame une meilleure collaboration entre les ministères impliqués. Il dénonce au passage le projet de loi C-13 qui « ne prévoit toutefois pas de coordination pangouvernementale dans la mise en œuvre de la Loi » et qui devrait comprendre « un meilleur contrôle des langues officielles auprès des entreprises de compétences fédérales et un bilinguisme accru des hauts fonctionnaires canadiens ».

Des fonds nécessaires

Le Livre blanc appelle également à une injection substantielle de fonds fédéraux dans la relance économique.

« La communauté francophone ne peut pas rester dans un statu quo, affirme Jean-François Parent. On est en période de réduction des effectifs, il faut renverser la vapeur et ça passe par une injection de capitaux, par un investissement dans la francophonie et ça nécessite un Plan d’action bonifié. »

Pour la sénatrice indépendante Lucie Moncion, qui a présenté le lancement du Livre blanc avec le RDÉE Canada le 8 février, l’appui gouvernemental existe, mais les ressources financières sont nécessaires pour permettre la croissance économique francophone.

« On s’entend que la francophonie est à part du système anglophone qui n’a pas les mêmes préoccupations et n’a pas besoin du même support financier que les communautés où il y a des francophones. Quand on travaille dans un gouvernement qui est majoritairement anglophone, il y a une certaine compréhension, mais ce n’est pas aussi grand que ce qu’on voudrait voir », assure-t-elle.

Un portrait démographique désuet

L’accès à des données démographiques mises à jour à partir du recensement de 2021 deviendra le point de départ à la création de projets économiques pour les communautés francophones, selon Jean-François Parent.

Ces données sont nécessaires « pour mieux comprendre les besoins dans les communautés. Une fois que ces besoins vont être compris, on va se pencher sur la suite des choses. »

Image
Jean-François Parent, gestionnaire de la recherche et de l’analyse des politiques gouvernementales au RDÉE Canada Crédit : Mélanie Tremblay

En attendant des données démographiques mises à jour, le Livre blanc cible tout de même l’immigration et l’intégration des immigrants francophones pour améliorer le sort des communautés qui font face à la pénurie de main-d’œuvre.

Image
Lucie Moncion, sénatrice indépendante qui a présenté le lancement du Livre blanc avec le RDÉE Canada Crédit : Mélanie Tremblay

« Pour s’attaquer aux questions de main-d’œuvre, il faudra un parcours distinct d’immigration francophone, principalement l’immigration économique séparée des initiatives comme Entrée express. C’est une volonté qui est partagée par la FCFA. Ça nous prend un outil adapté aux besoins des communautés francophones qui est différent du parcours entrepris par l’immigration anglophone », précise-t-il.

En plus de l’immigration, le Livre blanc cible six pôles d’intervention, dont la petite enfance, la main-d’œuvre et l’employabilité et le tourisme francophone.

« C’est un secteur d’activités auquel on n’a pas toujours le réflexe de penser, précise Jean-François Parent. Pour les communautés francophones, c’est quelque chose d’extrêmement valorisant et qui permet de les distinguer », ajoute M. Parent.

Le RDÉE demande notamment au gouvernement d’évoquer « clairement le bilinguisme officiel du Canada au cœur de sa stratégie canadienne en matière de tourisme » et une injection de 10 millions de dollars dans des projets de valorisation, de développement, d’expansion et de relance dans le secteur du tourisme.

Image
Le Livre blanc souligne que près de 430 000 entreprises francophones contribuent à des retombées économiques de 130 milliards au pays malgré la précarité du développement de l’entrepreneuriat francophone. Crédit : Lukas / Pexels

Le RDÉE lance un appel à la responsabilisation de tous les secteurs et propose une feuille de route sur cinq ans pour réaliser les 23 recommandations de son Livre blanc.

Article précédent Léger ralentissement de l’inflation en décembre
Prochain article Le CÉCS investit pour l’avenir
Imprimer
4303

Mélanie Tremblay — FrancopresseFrancopresse

Autres messages par Mélanie Tremblay — Francopresse
Contacter l'auteur

Contacter l'auteur

x
Conseil économique et coopératif de la Saskatchewan

Le CCS sur Facebook

Nouvelles du CÉCS

Appel d’offres – Audit externe

Le CÉCS est à la recherche des services d’une firme comptable dûment accréditée qui aura le mandat de procéder à l’audit externe annuel de l’organisme.  Les services de la firme seront requis pour les trois (3) exercices financiers suivants :  2021-2022  2022-2023  2023-2024  PLUS DE DÉTAILS The post Appel d’offres – Audit externe appeared first on CÉCS.

AGA du CÉCS 2021

La 74e Assemblée générale annuelle (AGA) du CÉCS aura lieu le mercredi 15 septembre 2021, en format virtuel. INFORMATION / CONVOCATION The post AGA du CÉCS 2021 appeared first on CÉCS.

Communiqué FDEFO : 3 mai 2021

Ouest Canadien – Le lundi, 03 mai 2021 – Les quatre organisations francophones à vocation économique (OFVE) de l’Ouest canadien (CDÉA, SDECB, CDEM et CÉCS) sont heureuses d’annoncer les projets retenus pour recevoir du financement dans le cadre du second appel de propositions de projets du programme « Fonds de développement économique francophone de l’Ouest canadien – FDÉFO ». Communiqué de presse FDÉFO – 3 mai 2021 The post Communiqué FDEFO...
RSS
245678910Dernière

Actualité économique

Le FDÉFP, une bouffée d’air pour la fransaskoisie Le FDÉFP, une bouffée d’air pour la fransaskoisie

Le FDÉFP, une bouffée d’air pour la fransaskoisie

Grâce aux financements du Fonds de développement économique francophone des Prairies (FDÉFP), trois organismes fransaskois peuvent concrétiser...
2799
La Belgique tisse des liens avec la Saskatchewan La Belgique tisse des liens avec la Saskatchewan

La Belgique tisse des liens avec la Saskatchewan

L'ambassadeur de Belgique au Canada, Patrick Van Gheel, a effectué une visite officielle en Saskatchewan du 24 au 27 octobre afin de...
3883
Le CÉCS dresse le portrait des régions Le CÉCS dresse le portrait des régions

Le CÉCS dresse le portrait des régions

Disponibles sur le site du Conseil économique et coopératif de la Saskatchewan (CÉCS) depuis la mi-juin, six rapports statistiques offrent un...
3702
Gaspillage alimentaire : la Saskatchewan veut mieux faire Gaspillage alimentaire : la Saskatchewan veut mieux faire

Gaspillage alimentaire : la Saskatchewan veut mieux faire

Depuis le 3 août, une nouvelle application, Too good to go, permet aux habitants de Regina et de Saskatoon de réduire leur gaspillage alimentaire....
3841
RSS
245678910Dernière
Conditions d'utilisationDéclaration de confidentialité© Copyright 2024 Journal L'Eau Vive. Tous les droits sont réservés.
Back To Top