Close

S'exprimer autrement
Cette chronique, en collaboration avec La Cité universitaire francophone,  offre des textes dont les auteurs ont en commun d’avoir choisi le français comme langue seconde.


 

Une mosaïque créée par les élèves de Zenon Park

Découvrir la puissance du groupe

Auteur: École Notre-Dame-des-Vertus/19 mai 2016/Catégories: Zenon Park, Éducation, Écoles fransaskoises, 2016

Création d'une mosaïque en mai 2016

Création d'une mosaïque en mai 2016

Par les élèves de l'École Notre-Dame-des-Vertus avec l'Atelier Phébus
Photo: École Notre-Dame-des-Vertus (2016)

Après quelques semaines d’attente, c’était le temps pour la communauté scolaire de l’école Notre-Dame-des-Vertus de Zenon Park de recevoir la visite de l’Atelier Phébus pour la réalisation d’une mosaïque collective. Les mosaïstes, Mathieu Bergeron et Dominique Côté, ont installé leur atelier pour une semaine dans l’école. Ils se sont intégrés à la vie scolaire et communautaire afin de partager leur expérience et faire participer tous les élèves à la réalisation de la murale de 50 pieds carrés. 

Sous le thème de la devise de l’école, « Semer pour récolter », les élèves ont dessiné et écrit. Les artistes se sont inspirés des dessins et documents reçus pour réaliser le dessin final, une création artistique unique qui représente les valeurs et aspirations des enfants et de la communauté.

Les élèves étaient très fiers de voir les images qu’ils avaient soumises aux artistes dans la mosaïque. Cette murale est le produit de leur imagination, de leur culture, de leur vécu. Il y avait un vrai sens que ce chef-d’œuvre leur appartenait. Moïse, un élève de 2e année, est très fier d’avoir participé : « Ils ont mis mon dessin dans la mosaïque, c’est moi qui l’ai fait. » 

Pendant 4 jours, les élèves se sont relayés et aidés pour choisir les bonnes tuiles à mettre au bon endroit. Les élèves du secondaire expliquaient aux élèves du primaire comment utiliser les pinces pour couper les tuiles et combien de colle il fallait mettre pour chaque morceau. Leur rôle de mentor a été très apprécié des artistes.

« On a fait beaucoup d’écoles, on a vu beaucoup de salles du personnel, et c’est ici qu’on a été accueillis le plus chaleureusement. On voit que c’est une grande famille. Avec les plus vieux qui aident les plus petits, le travail s’est fait plus rapidement. La relation entre les élèves nous a vraiment impressionnés », ont précisé Dominique et Mathieu. 

Cette activité permettait aux participants de créer une œuvre qui dépasse leur individualité et de découvrir la puissance du groupe. Irah, élève de 3e année, trouvait que le plus difficile  « c’est trouver les petits morceaux pour boucher les trous, mais c’est très beau après. » Mysha, élève de 7e année, pense que « le drapeau fransaskois et toutes ces couleurs nous représentent, j’adore regarder le résultat. » L’œuvre sera installée dans la rotonde et admirée pour des années à venir.

L’école a également offert une murale de 10 pieds carrés à la communauté. Le concept a été élaboré par l’Association fransaskoise de Zenon Park et les artistes. Le samedi 14 mai, la communauté a été invitée à laisser sa trace en participant au collage. 

L’école Notre-Dame-des-Vertus a reçu 10 000 $ et est la seule école francophone à avoir obtenu une subvention dans le cadre du programme Génie Arts. Ce programme est une initiative conjointe du Saskatchewan Arts Board, de SaskCulture et du gouvernement de la Saskatchewan par l’intermédiaire du ministère de l’Éducation. Il est soutenu par un financement offert par le Saskatchewan Arts Board et par le Saskatchewan Lotteries Trust Fund for Sport, Culture and Recreation.


Imprimer

Nombre de vues (6661)/Commentaires ()

Comments are only visible to subscribers.

Back To Top