Close

S'exprimer autrement
Cette chronique, en collaboration avec La Cité universitaire francophone,  offre des textes dont les auteurs ont en commun d’avoir choisi le français comme langue seconde.


 

13 raisons de vivre

Auteur: Administrateur/11 mai 2017/Catégories: Tabou No More - Réflexions sur la santé mentale, Société, Santé, 2017

13 raisons de vivre
La nouvelle série Netflix « Treize raisons » fait beaucoup parler ces temps-ci. Basée sur le roman fiction de Jay Usher écrit il y a dix ans, elle raconte l’histoire d’une adolescente qui enregistre sur cassettes 13 raisons qui l’ont poussée à mettre fin à ses jours. 13 épisodes détaillent les « raisons » pour son suicide, mettant en évidence sa perception de la responsabilité de son acte. Cette série est conçue pour un public averti, tout comme mille autres séries qui parlent de violence, de meurtre, de génocide, de torture, et d’autres horreurs humaines.

Différents arguments « contre » et points de vue « pour » sur cette série ont été soulevés ces dernières semaines. J’ai visionné l’épisode qui passe en entrevue la créatrice et les réalisateurs de la série, pour comprendre leurs points de vue. Par curiosité, j’ai visionné le premier épisode. J’ai fait mon possible pour voir les deux côtés de la médaille touchant la valeur de cette série, en gardant un certain détachement.

Du côté positif de la médaille, « Treize raisons » peut être très utile pour ouvrir une conversation sur le suicide. Parents d’ados, ne soyez pas surpris si vos jeunes ont déjà visionné la série. Profitez-en pour avoir une discussion ouverte, franche et directe sur le suicide. Comme dit le thème pour la santé mentale cette année « Parlons-en».  Une belle occasion pour parler d’espoir et de VIE et de ne rien tenir pour acquis.

Du côté négatif de la médaille, « Treize raisons » glorifie le suicide d’une certaine façon et même donne à la personne suicidée un sens de vengeance pour son acte. Le suicide n’est pas un acte héroïque ou romantique, c’est un acte ultimement tragique. Voilà une excellente raison d’ouvrir la conversation sur le sujet du suicide et de corriger des fausses idées.

Je crois vivement qu’on peut diminuer les statistiques du suicide en devenant une communauté secourable en se donnant des outils pour venir en aide à une personne à risque. Une personne à risque a beaucoup plus de chances de prendre la décision de vivre si elle est accompagnée par une personne à l’aise de parler du suicide. safeTALK, un programme de vigilance à l’égard du suicide, est justement conçu pour ouvrir le dialogue. Le créateur de « Treize raisons » n’y a pas fait allusion dans la série, c’est certain.

Pour contrer l’idée de la série Netflix « Treize raisons », je me suis donnée comme devoir d’écrire treize raisons de vivre. Vous ne serez pas surpris d’apprendre que j’ai rempli ma feuille avec une trentaine de raisons et j’étais loin d’avoir terminé!

C’est ça la santé mentale positive! Gardez en tête et aussi dans le cœur, toutes nos raisons de vivre. Faire de notre mieux pour s’adapter et trouver son équilibre face aux défis qui surviennent. Et surtout, développer sa capacité de résilience, à son rythme, à sa façon. Avec la santé mentale positive, tout est possible!

Imprimer

Nombre de vues (3976)/Commentaires ()

Comments are only visible to subscribers.

Back To Top