Close
Art et culture
Marie-Lou Bernatchez
/ Catégories: 2020, Arts et culture

Version 2.0 pour Contact Ouest

Le marché des arts de la scène francophone de l'Ouest et du Nord

Du 18 au 20 novembre s'est tenu l'événement annuel Contact Ouest, cette vitrine de promotion des artistes de l'Ouest et du Nord canadiens. Les Fransaskois étaient plusieurs à tenter leur chance : Anique Granger, Marie-Véronique Bourque, Vaero ainsi que les groupes La légende de Calamity Jane et Prairie Comeau faisaient partie des artistes de cette cuvée 2020 adaptée au numérique.

L'événement devait se dérouler à Winnipeg cette année, mais la pandémie a forcé les organisateurs à se réinventer. C'est donc au travers de capsules vidéo en ligne que les artistes se sont produits et ont tenté de convaincre les agents artistiques d'acheter leur spectacle.

« Performer dans une salle vide, c'était vraiment particulier », relate la flûtiste réginoise Marie-Véronique Bourque qui participait pour la première fois à l’événement. « On n'avait pas l'énergie de la foule, le retour après chaque chanson. C'est certain que cet aspect manquait, mais, en même temps, je suis contente d'avoir participé à Contact Ouest, c'est une expérience si enrichissante. »

L'artiste confie qu’elle a dû se préparer mentalement à offrir sa prestation devant une salle vide. « Pendant le confinement, j'ai fait une vingtaine de petits vidéos sur Facebook et cela m'a beaucoup aidée à me préparer pour donner un spectacle devant une caméra. »

La musicienne espère tout de même une version en personne dans un futur proche. « Autant j'ai apprécié ce que j'ai pu avoir, autant il manque des éléments que les événements en ligne ne peuvent pas apporter. »

Une autre façon d’être sur scène

L'artiste Vaero, originaire de Zenon Park, n'en était pas à sa première fois à Contact Ouest. Mais cette édition sans public a obligé la chanteuse et multi-instrumentaliste à adapter sa formule. « J'ai ajouté une touche créative au spectacle avec une projection multimédia en direct. C’est quelque chose que je n’avais jamais fait avant. » En plus de son musicien, Vaero était ainsi accompagnée d’une projectionniste, qui n’était autre que son amie et artiste musicale éemi.

Comme pour beaucoup d’autres, Vaero n'a pas eu l’occasion de monter sur scène pour donner des prestations au cours de la dernière année. « Même s'il n'y avait pas beaucoup de gens, ça m'a fait quand même du bien de monter sur scène », reconnaît-elle.

« C'est un temps pour les innovations », résume la jeune musicienne qui profite de cette période d'incertitude pour explorer de nouveaux horizons. « Je prends le temps de bien apprivoiser les choses que je voulais faire depuis un certain temps, comme être plus présente sur les médias sociaux, apprendre les systèmes d'enregistrement, essayer de nouvelles chansons. C'est aussi le moment de faire des connexions interpersonnelles avec l'aide du virtuel. »

Le numérique à la rescousse

Michelle Campagne, native du village de Willow Bunch en Saskatchewan, est membre du collectif La légende de Calamity Jane, un trio formé en 2019 avec sa sœur Annette et André Lavergne. Habituée au contact des foules, elle vit le monde des événements-vitrines depuis près de 30 ans. « Cette année, c'est complètement différent, on vit un monde de changements. Nous n'avons pas pu interagir directement avec les gens. »

L'artiste y voit toutefois du positif. « Dans cette pandémie, nous avons beaucoup appris. On s'est rendu compte que le contenu digital est devenu primordial », observe celle dont un projet vidéo vient d’être accepté par le Conseil des arts du Canada. « Et nous avons récemment mis en ligne notre chaîne YouTube afin de rejoindre le plus de personnes possible », ajoute-t-elle. Le trio a d’ailleurs lancé son premier single intitulé Les yeux fermés le 20 novembre.

Les vitrines du Contact Ouest 2020 demeureront en ligne jusqu’au 12 décembre. Inscription sur le site du Réseau des grands espaces.

Imprimer
1113

Theme picker

Index - Culture

Previous Next

Conseil culturel fransaskois

 


 

Nouvelles du CCF

Le CCF sur Facebook




Back To Top