Close
Art et culture
Pandémie : cinq artistes fransaskois racontent leur adaptation
Emmanuel Masson
/ Catégories: Arts et culture

Pandémie : cinq artistes fransaskois racontent leur adaptation

Les artistes auteurs-compositeurs-interprètes fransaskois ont connu de meilleurs jours. L’impossibilité de fréquenter les salles de spectacle les a obligés à modifier leur pratique musicale. En cette fin d’année, L’Eau vive relate comment ces artistes se sont adaptés à la pandémie, entre déceptions et créations.

La pandémie de COVID-19 a forcé Alexis Normand à s’adapter rapidement. L’artiste musicale a commencé à donner des cours de chant et de guitare pour la première fois, offrant ses services en ligne. Elle a pris le temps de cette pause forcée pour planifier ce qu’elle allait faire durant l’automne et en 2021, et ainsi se concentrer sur la création.

Alexis Normand promet qu’elle va passer plus de temps à écrire des chansons en français l’année prochaine. La chanteuse est d’ailleurs dans une période de création avant l’ouverture des salles de spectacle tant attendue. « Je n’aime pas faire des spectacles en ligne, confie-t-elle, ce n’est pas pareil. »

La musicienne travaille également sur des projets avec la communauté de Zenon Park et le centre francophone BDS (Bellevue, Domrémy, Saint-Louis). En attente d’une subvention, Alexis Normand espère pouvoir utiliser les fonds pour créer un programme de chorale dans les écoles fransaskoises et, en soirée, des activités d’appréciation culturelle ouvertes à tous.

De nouvelles opportunités

Annette Campagne a elle aussi su s’adapter. La chanteuse a pu continuer à écrire des chansons à distance avec son nouveau groupe de musique country/western alternatif, La légende de Calamity Jane, aux côtés de sa sœur Michelle Campagne et André Lavergne. Le groupe a déjà lancé son premier single, Les yeux fermés, et leur premier album sortira le 22 janvier 2021.

Annette Campagne a aussi pu faire quelques spectacles en ligne. De plus, elle réalise plusieurs montages vidéo durant la pandémie à partir des différents projets musicaux qu’elle a réalisés. Une activité qui est devenue sa « deuxième carrière », dit-elle.

Retomber sur ses pieds

En mars 2020, Mario Lepage était en processus de commercialisation d’album, et planifiait une tournée en Europe au printemps. Pandémie oblige, ces plans sont tombés à l’eau. Malgré la déception, le leader du groupe Ponteix a continué de travailler, notamment en faisant des enregistrements avec des artistes fransaskois dans son studio basé à Saint-Denis. Il a aussi continué à écrire de la musique avec son groupe et à diffuser des spectacles en ligne sur Facebook et Instagram.

Mario Lepage affirme qu’il va « continuer à s’adapter parce qu’on ne sait pas quand les spectacles vont reprendre ». L’artiste pense à ce propos que la plupart des spectacles qui vont se tenir au cours de l’été 2021 seront, en fait, des spectacles reportés de l’année 2020. Les nouvelles créations seront donc plus difficiles à présenter.

Se réinventer

Shawn Jobin était récemment en session d’enregistrement dans le studio de Mario Lepage. Il est présentement en période d’écriture et production d’un album intitulé Distance, prévu pour mars 2021.

Le rappeur fransaskois déplore que, depuis le début de la pandémie, les artistes soient « gardés dans le noir », ne sachant pas quand ils pourront reprendre leurs spectacles en salle et « très incertains de l’avenir de l’industrie de la musique ».

L’artiste voit tout de même du « positif dans le négatif ». Il a pris le temps de réévaluer sa musique et ses objectifs artistiques : « Les attentes du public n’étaient pas hautes, car tout le monde vivait la crise. »

Être patient

Au début de la pandémie, Étienne Fletcher n’avait pas été trop dérangé par la pandémie. En période de création d’album, préparant sa prochaine tournée au Québec et dans les provinces maritimes de septembre à décembre 2020. La pandémie lui aura finalement donné plus de temps pour créer son opus et les salles de spectacles ont accepté de reporter ses représentations scéniques à 2021.

Ce qui déçoit le plus l’artiste de Regina, c’est que sa tournée européenne prévue pour janvier 2021 a été annulée. Il a malgré tout pu faire quelques spectacles virtuels et la pandémie lui a permis de passer plus de temps avec ses jeunes garçons. Aussi, la vie de famille influence la création d’un nouvel album dont la sortie a été repoussée à l’année prochaine. Étienne Fletcher espère ainsi lancer deux ou trois singles au cours de l’année 2021, suivis d’un lancement et d’une tournée en automne.

Des projets institutionnels

En réponse à la mise à mal du modèle d’affaire des artistes durant la pandémie, des institutions culturelles de partout dans le monde ont travaillé pour ne pas laisser tomber leurs artistes locaux. En Saskatchewan, Radio-Canada avait offert à des artistes fransaskois de faire partie de la web-série Solo ensemble, qui avait mis en vedette une chanson de Mario Lepage.

Le Conseil culturel fransaskois (CCF) avait aussi regroupé des artistes pour chanter ensemble la chanson Cet horizon. Durant l’automne, le CCF et l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF) ont organisé le projet Mon chez-moi fransaskois qui demandait aux artistes de composer une chanson en s’inspirant d’une communauté fransaskoise.

Shawn Jobin affirme que ces projets ont été très appréciés par les artistes. « Ça nous change les idées et ça nous permet de ne pas trop nous apitoyer sur notre sort », indique-t-il. Étienne Fletcher ajoute que « ça fait du bien d’avoir un projet avec une date limite sur lequel travailler ». De plus, les artistes mentionnent que les cachets offerts pour la participation à ces projets ont permis aux artistes d’atténuer les pertes de revenus dues à l’annulation des spectacles.

En dépit de tous les défis auxquels est confronté le monde du spectacle en période de pandémie, les auteurs-compositeurs-interprètes fransaskois continuent de travailler sur leur musique et gardent la tête haute. « On est en train de créer beaucoup de choses, résume Mario Lepage, et on a hâte de partager ça avec vous autres ! »

Imprimer
6490

Conseil culturel fransaskois

 


 

Le CCF sur Facebook




Back To Top