Close
Art et culture
Stevie Souvenir
/ Catégories: 2020, Arts et culture, Musique

L’écriture de chanson, entre douceur et connexion

Ateliers en ligne de Malika Sellami

C’est en ligne que l’artiste fransaskoise Malika Sellami a organisé un atelier d’écriture de chanson le 13 août avec la collaboration du Carré de la francophonie de Vanier, à Ottawa. Le partage, la générosité et la curiosité ont fait partie de cet atelier créatif, idéal par temps de pandémie.

L’atelier s’est déroulé durant une heure pendant laquelle les 5-6 participants ont pu apprendre à écrire une chanson collectivement. Au simple moyen d’une inscription gratuite sur Facebook, les apprentis paroliers se sont rejoints sur la plateforme Zoom pour créer une chanson autour du thème de la nature.

Grâce au talent de l’auteure-compositrice-interprète et multi-instrumentaliste Malika Sellami, établie à Saskatoon, les participants ont construit, étape par étape, paroles et sonorités. La saveur musicale de l’atelier était imprégnée de douceur et de connexion entre tous les participants qui ont partagé dans le respect et la communion.

La voix singulière de Malika Sellami n’a pas laissé les participants indifférents et son maniement de la guitare a offert un spectacle agréable. Son garçon s’est même joint à l’activité aux commandes d’un accordéon. Chacun est intervenu pour partager des témoignages poignants, ce qui a abouti à la création d’une chanson saisissante où la confiance en soi, la musique et la nature ont vibré à l’unisson.

La création musicale à l’ère du numérique

Malika Sellami a divers projets en cours : « Réorienter ma structure de travail pour pouvoir faire l’école à la maison à mon fils en français et travailler de la maison », dit-elle. L’artiste doit ainsi s’ajuster à la situation actuelle.

Depuis l’arrivée de son fils, Malika Sellami a redirigé sa carrière du folk vers le spirituel et utilise beaucoup les plateformes numériques comme Zoom, Facebook Live et Instagram, outils de choix par temps de pandémie. La musicienne organise ainsi des ateliers de création musicale et offre du tutorat.

Le Conseil culturel fransaskois (CCF) a décidé d’appuyer son projet d’ateliers musicaux en ligne pour les enfants. L’idée derrière cette initiative était pour l’artiste de promouvoir « le français par la musique ». Pour elle, ce ne sont pas des cours de français, mais plutôt une initiation des élèves francophiles et francophones à travers l’expression artistique.  

Avec son baccalauréat en enseignement, Malika Sellami joint l’utile à l’agréable en encourageant la création et l’innovation des jeunes dans la musique : « J’utilise mes aptitudes pour coordonner la grande valeur que j’ai de pouvoir exprimer et encourager l’expression créative des jeunes », explique-t-elle.

Le volet de l’éducation est toujours présent dans le discours de l’auteure-compositrice-interprète. Une mission éducative que l’artiste promeut à chaque fois qu’elle le peut : « Avec les aptitudes d’enseignante que j’ai, je peux aussi promouvoir la langue française et aider toutes les familles qui sont prises à la maison. »

En particulier, Malika Sellami aimerait que les commissions scolaires offrent ce genre d’activités aux familles coincées à la maison par temps de COVID-19 : « Il faudrait engager des artistes pour faire des ateliers en ligne en direct », croit-elle.

S’adapter artistiquement en temps de crise

La musicienne bilingue veut s’adapter à la situation actuelle et est consciente que beaucoup d’artistes doivent réorganiser leur carrière. « J’ai beaucoup de gratitude, je me sens très chanceuse d’avoir plusieurs aptitudes et expériences dans plusieurs domaines, de faire mon propre horaire et de travailler pour moi. »

En tant qu’éducatrice et musicienne, l’interaction est primordiale pour la Saskatoonaise. L’aspect virtuel ne l’enchante pas particulièrement, mais elle y voit des côtés positifs, comme la connexion avec les jeunes. Les gens peuvent aussi s’exprimer plus facilement, ce qui aide certaines personnes à trouver leur voie, à prendre leur courage à deux mains pour prendre la parole en public.

Malgré tout, la chanteuse confie que les spectacles en salle et à l’extérieur lui manquent : « C’est certain que je m’ennuie un peu du contact direct avec les gens, des spectacles, des rassemblements… » En attendant le retour à la normale, elle prodigue ses chaleureux conseils à quiconque voudra se connecter.

Malika Sellami, une artiste éducative

Fille d’un père tunisien et d’une mère québécoise, Malika Sellami est originaire de Québec et a voyagé une bonne partie de sa vie. Après plusieurs années sur les routes, elle s’est installée en Saskatchewan en 2008. C’est au cœur des Prairies qu’elle approfondit l’écriture de ses chansons.

Éducatrice de formation, Malika Sellami se passionne pour la création musicale, en particulier auprès des jeunes. Polyglotte, elle chante en français, en espagnol, en kirtan [une musique dérivée des chants, prières et mantras indiens] et en anglais. Polyvalente, elle joue de la guitare, du ukulélé et du djembé.

Malika Sellami a remporté le Gala fransaskois de la chanson en 2009 et la Nouvelle Scène en 2014, et compte deux albums à son actif, Manifest some Love sorti en 2009, et Barefoot, Smiling sorti en 2012. Enfin, l’auteure-compositrice-interprète a été nommée dans la catégorie album spirituel de l’année aux Western Canadian Music Awards en 2016 pour sa collaboration avec Padmashri Anastasia.

Imprimer
940

Theme picker


Conseil culturel fransaskois

 


 

Nouvelles du CCF

Le CCF sur Facebook




Back To Top