Close

Les êtres sensibles et la santé mentale

Shanti

Shanti

Photo: Francine Proulx-Kenzle
Le terme « êtres sensibles » n’a pas toujours fait partie de mon vocabulaire. Ce terme issu du bouddhisme décrit « un organisme vivant, capable de faire la différence entre un bien-être et une douleur (…) capable d’éviter ou de s’éloigner de ce qui pourrait interrompre son existence, et de rechercher ce qui la favorise ».1

Et c’est quoi le rapport avec la santé mentale?

Il est reconnu qu’un lien privilégié peut être développé entre une personne et un être sensible. Ça inclut les êtres sensibles à quatre pattes, multiples pattes, avec des ailes ou des nageoires. On pourrait dire que tous les êtres sensibles se sont retrouvés dans l’arche de Noé !

Je confirme de tout cœur l’impact qu’un être sensible peut avoir sur une personne. Le 21 juin dernier, ma chienne Shanti, 4 ans, est morte subitement. Quelle peine! Connaissant la théorie et la pratique du deuil, je sais à quoi m’attendre. Donc, je passe « à travers mon deuil » et non « à côté ». Et quelle belle façon d’atténuer ma peine en vous partageant les bienfaits d’être en lien avec un être sensible, dans mon cas, ma chienne.

Des études pour comprendre l’impact

Au fil des ans, plusieurs chercheurs ont étudié l’impact de la présence des êtres sensibles sur les individus. Une étude publiée en décembre 2016 dans la revue BMC Psychiatry Journal2 a conclu que les animaux de compagnie soulageraient les troubles psychiques et aideraient les personnes à surmonter des épreuves difficiles. 

Plus près de nous, le professeur Colleen Dell, PhD de l’Université de Regina, a publié une étude en 2015 intitulée « Museler le stress chez l’étudiant : Étude pilote d’évaluation menée sur trois campus universitaires au Canada dans le cadre du programme de zoothérapie canine d’Ambulance Saint-Jean ».3 Les principaux constats suggèrent l’implication des chiens comme mesures de soutien de la santé mentale des étudiants universitaires. 

Les bienfaits de la présence des êtres sensibles

Je suis très reconnaissante d’avoir goûté l’expérience de vivre avec un être sensible. Shanti était de race mixte Pyrénées/Bernoise, chienne de montagne. Elle vivait dehors et dormait dans le garage durant les grands froids. Une vraie chienne de campagne. Elle pouvait donner l’impression qu’elle était timide, car elle s’approchait des étrangers lentement. Mais elle prenait son travail de protectrice au sérieux, aboyant systématiquement durant la nuit autour du périmètre de notre ranch pour écarter tout danger. Fidèlement, elle m’accueillait chaque matin, toujours de bonne humeur et m’accompagnait le soir à ma porte, comme si elle devait assurer ma sécurité. 

Le jour, elle était toujours prête à venir me trouver pour se faire flatter ou brosser. Je pouvais lui conter mes histoires, elle écoutait sans porter de jugement, en mettant sa tête sur mes genoux.

Il y a aussi d’autres bienfaits à recevoir de nos êtres sensibles qui peuvent contribuer à une santé mentale positive. Avoir la responsabilité de nourrir son être sensible est une bonne raison pour se lever le matin! Souvent, ces êtres sensibles nous font rire/sourire, ce qui augmente nos niveaux de sérotonine et de dopamine, associés avec notre capacité d’être calme et de ressentir du bonheur. 

Avez-vous remarqué comment sortir avec un chien peut déclencher des conversations avec d’autres, brisant l’isolement et l’ennui? Bon pour la santé mentale! Nos êtres sensibles ont aussi le don de nous distraire et, en même temps, de nous aider à vivre le moment présent. Alors, dites adieu à vos inquiétudes en passant du temps avec votre être sensible! Enfin, comment libérer l’hormone ocytocine qui réduit le stress et l’anxiété? Caresser votre être sensible de façon rythmique, en vous concentrant sur son souffle, sa chaleur, sa texture. Voyez votre santé mentale positive prendre de l’ampleur!

J'en suis convaincue, les bienfaits de la présence des êtres sensibles sont sans mesure. Et si ce n’est pas possible d’accueillir un être sensible chez vous? Considérez faire du bénévolat auprès de l’Association pour la protection des animaux. Non seulement votre implication contribuera au bien-être d’un être sensible, vous allez aussi bénéficier d’une meilleure santé mentale positive!

Pour terminer, je vous souhaite un été magnifique et propice pour cultiver votre santé mentale positive. Paix.


Sources :

  1. http://www.philomag.com/les-idees/comment-definir-un-etre-sensible-par-matthieu-ricard-10388
  2. https://eurekalert.org/pub_releases/2016-12/bc-pov120716.php
  3. http://cjc-rcc.ucalgary.ca/cjc/index.php/rcc/article/view/2821

 


 

Imprimer
3250

Comments are only visible to subscribers.

Back To Top