Close

en quelques mots

 

 

Michel Vézina (EV)
/ Catégories: Chroniques, En quelques mots, 2015

Les vacances

« Vacances » vient du latin « vacare » qui veut dire « être sans ». Pour nous, les vacances sont une période pendant laquelle nous cessons nos activités habituelles. Les vacances correspondent plus ou moins avec la fin des classes scolaires et couvrent la période s’étendant du début juillet jusqu'à la fin août.

Dans nos sociétés modernes, surtout depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale, les employeurs doivent donner annuellement une période de vacances rémunérées. En longueur, les vacances s’étendent surtout sur une dizaine de jours un peu partout au Canada, sauf en Saskatchewan où cette période est de quinze jours (trois semaines).

L’été est aussi un autre signe que les vacances sont là. Autour du 24 juin, on atteint les journées les plus longues de l’année. Si le hasard veut que vous soyez dans le cercle arctique pendant le solstice d’été, c’est à peine si la clarté disparaît pendant cette période. Et puis, graduellement, la réalité nous ramènera tranquillement vers l’automne. Mais d’ici là, profitons-en.

Quand j’étais jeune, nous nous regroupions quotidiennement pour diverses activités non organisées. Les camps d’été n’existaient pas dans notre monde et encore moins dans la réalité économique de nos parents. Beau temps mauvais temps, on passait nos vacances dehors! Ce n’est que beaucoup plus tard, sur le marché du travail, étant enseignant, que je fis connaissance avec le principe des vacances. Avec les enfants, nous avons effectué beaucoup de voyages en camping: que de tentes montées et démontées et de multiples aventures au gré des températures. Nous avons traversé le pays à plusieurs reprises de cette façon.

Aujourd’hui, les vacances sont « super » organisées. Ce ne sont plus seulement les jours de l’été qui sont en cause mais aussi les différentes autres périodes où la vie semble tout à coup ralentir son rythme infernal. Et tout le monde ne prend plus nécessairement des vacances en même temps. Il faut donc organiser tout ce beau monde, envoyer les enfants dans toutes sortes de camps, avoir un agenda détaillé pour arriver à suivre tout le monde.

Si vous allez en croisière, par exemple, il faudra bien savoir à quelle heure manger, confier les enfants à la garderie ou au centre jeunesse du navire, participer aux excursions, se mettre en forme. Si vous allez du côté du ski, il faudra définitivement mettre les cours de ski à l’horaire. Et si vous êtes tout simplement chez vous, il faudra penser aux camps de toutes sortes offerts pour les enfants et à la multitude de festivals qui s’offrent dans votre région.

La communauté fransaskoise n’échappe pas à ce rythme: toutes sortes de festivals s’offrent à nous dont particulièrement la Fête fransaskoise, près de Saskatoon, et Terre Ferme, près de Willow Bunch, sans oublier toute une panoplie d’autres activités estivales un peu partout dans nos communautés. Et pour les jeunes, il y aura le Camp Voyageur et toute une gamme de camps d’été offerts dans les communautés pour soutenir langue et culture pendant l’été.

Si vous voyagez dans ce pays, il y a toujours la possibilité de faire un arrêt ou au minimum un détour dans une communauté francophone ici et là. Il s’agit simplement d'aller sur Internet pour les localiser. 

Mais au-delà de toute cette énergie dépensée pendant les vacances, prendre le temps, prendre du temps pour soi-même, prendre du temps entre amis et famille, voilà ce que je vous souhaite.


Imprimer
2367

Comments are only visible to subscribers.

Back To Top