Close

En quelques mots

 

 

FFS : retour sur une année dévouée à la communauté

FFS : retour sur une année dévouée à la communauté

Le 13 octobre en soirée, la Fédération des francophones de Saskatoon (FFS) a invité ses membres à se rassembler au Relais et sur Zoom pour sa 42e assemblée générale annuelle. L’occasion de partager les nouveautés et de célébrer le travail accompli lors des douze derniers mois.

Roger Gauthier a été nommé à la présidence de la réunion. D’emblée, il a invité le président de l’organisme, Bertrand Giroux, à souligner le travail accompli par la FFS depuis la dernière AGA.

Malgré les effets continus de la COVID-19, plusieurs événements ont constitué des succès pour les organisateurs. Le Folkfest, les quiz musicaux, les visites guidées au Remai Modern, le concert d’éemi à la salle Amigos ou encore les Cafés dialogue au Relais ont ainsi été salués.

La grande fierté de la FFS est sans aucun doute l’organisation de Cinergie, le Festival international du film francophone de Saskatoon, dont l’édition de cette année s’est tenue à la fois à Saskatoon et à Regina du 26 au 29 mai. La FFS songe à accroître la portée du festival avec, peut-être, des projections mensuelles.

Côté personnel, quelques changements sont à noter. Alors que Bertrand Giroux conserve son poste de président de la FFS, Sylvie Walker a, elle, été nommée conseillère. Le second poste vacant de l’association reste en revanche à pourvoir.

Image
YXE Foodies est un service de traiteur qui occupera prochainement les locaux du Relais à Saskatoon. Crédit : Site web de YXE Foodies

En outre, la FFS, qui a longtemps été à la recherche d’un nouveau directeur général après le départ d’Arnaud Coullaut en mars dernier, a aussi célébré l’embauche de Cristian Pereira qui a pris les rênes de l’organisme en mai cette année.

Plusieurs dossiers sur la table

La Troupe du Jour (LTDJ) a dit avoir connu une bonne saison malgré des contretemps liés à la pandémie. Ces derniers ont apprécié leur expérience au Children’s Festival, en juin, où ils ont donné l’occasion aux plus jeunes d’explorer différentes cultures.

De son côté, l’Association des parents de l’École canadienne-française de Saskatoon a averti que l’école était « sur le point de craquer ». En dépit du besoin de plus d’espace, les parents semblent apprécier les nouvelles technologies qui équipent maintenant toutes les salles de classe.

Enfin, Vitalité 55+ a connu « une croissance très importante » de ses activités dans la tranche la plus jeune de son public, à savoir les 55 ans. « Ce groupe est très actif, note Éric Lefol, directeur de l’organisme, ils sont enthousiastes du pickleball, du yoga. Cependant, il y a une baisse de fréquentation par les aînés et les plus âgés. »

 

Pour contrer ce manque d’implication, Vitalité 55+ offre de nouveaux services auprès des personnes isolées et à mobilité réduite. « On a des bénévoles, mais pas de participants, regrette Éric Lefol. Les fiers Fransaskois n’acceptent pas d’aide ! »

Une cuisine commerciale au Relais

Le comité de gestion du Rendez-vous francophone, un espace communautaire dont la FFS a fait l’acquisition en 2008, a fait part d’un changement important : un bail de cinq ans a été signé par l’entreprise YXE Foodies.

L’installation de ce service de traiteur nécessitera des rénovations au Relais afin de fournir un environnement spacieux et bien équipé. Ainsi, les locaux fermeront leurs portes à partir du mois de novembre, et ce, jusqu’au mois de février de l’an prochain.

Enfin, selon le rapport financier présenté lors de la rencontre, la FFS a conclu l’année financière avec un surplus de plus de 85 000 dollars, contre plus de 200 000 dollars l’an dernier.

Imprimer
212

Comments are only visible to subscribers.

Index - En quelques mots

Previous Next
Back To Top