Close

En quelques mots

 

 

À la découverte de Regina

À la découverte de Regina

L’Association communautaire fransaskoise de Regina (ACFR) renouvelle sa programmation en se lançant dans des visites guidées en français de la ville de Regina. Les 15, 19 et 21 juin derniers, l’organisme local a accueilli trois groupes de vacanciers de la Fédération du camping et du caravanage du Québec (FQCC).

Le projet touristique était jusqu’alors piloté par le Groupe Gestion CNT, autrefois connu sous le nom de CNT Tours, dont la fonction est d’accueillir en Saskatchewan des visiteurs francophones du Québec, de l’Ontario et de l’Europe, en plus d’offrir des circuits touristiques lors de conférences.

L’idée de transférer le dossier des visites touristiques à l’ACFR a été proposée par Claire Bélanger-Parker, femme d’affaires à la tête du Groupe CNT et consultante pour l’organisme fransaskois.

« Grâce à Claire [Bélanger-Parker], nous avons pu bénéficier de conseils précieux et d’une grande expertise pour la mise en place de cette nouvelle activité », indique Sebastian Fasiang, responsable du projet pour l’ACFR.

Appuyé par le programme des Fonds de développement économique francophone de l’Ouest canadien (FDÉFO), le projet touristique permettra à l’organisme local de devenir le point de contact pour tous les groupes francophones et clients du Groupe Gestion CNT.

Trouver le bon équilibre

C’est un groupe de près de 130 Québécois et Franco-Ontariens qui ont stationné leurs caravanes aux alentours de Regina au mois de juin. 

Image
Une visite guidée du verger biologique de Over the Hill Orchards and Winery, à Lumsden, est offerte aux touristes. Crédits : Sebastian Fasiang – ACFR

« Ces vacanciers passent par la Saskatchewan depuis des années sans jamais vraiment découvrir l’histoire des Fransaskois, souligne Sebastian Fasiang. Lorsqu’ils s'arrêtent par Winnipeg, on leur parle de Louis Riel et ils y découvrent le quartier francophone. Si le Manitoba peut le faire, alors la Saskatchewan aussi. »

Les trois groupes de visiteurs ont ainsi eu le plaisir de visiter la capitale provinciale tout en découvrant l’histoire des communautés fransaskoises et des associations communautaires. Selon Sebastian Fasiang, qui occupe le poste de chargé du graphisme et de la promotion à l’ACFR, « la communauté est assez outillée pour pouvoir relever un tel défi ».

Pour parfaire les visites, ce dernier s’est improvisé guide touristique lors de la découverte de plusieurs lieux dans la capitale. « Nous avons pu nous arrêter par l’école Monseigneur de Laval ou encore la Cité universitaire, ce qui a permis de parler de l’éducation française en Saskatchewan et des différentes luttes », relate-t-il.

Le Centre Wascana, les jardins du Palais législatif, le Musée royal de la Saskatchewan, le Centre du patrimoine de la GRC, le Casino de Regina, le centre-ville, le Parc Wascana, le Centre des Arts, la Maison du lieutenant-gouverneur et, bien évidemment, le stade Mosaic ont fait partie du circuit.

Image
Sebastian Fasiang, chargé du graphisme et de la promotion à l’ACFR, est responsable du projet touristique francophone de l’organisme. Crédits : Sebastian Fasiang – ACFR

Dans la bonne humeur, les guides ont aimé à rappeler aux groupes que c’est au stade Mosaic que les Alouettes de Montréal se font « laver » par les Roughriders de Regina.

Les groupes se sont ensuite dirigés vers Lumsden, au nord-ouest de la capitale. Durant les 20 minutes de trajet, ils ont eu droit à la lecture d’un extrait du livre de David Baudemont Lignes de fuite, œuvre publiée en 2015 faisant l’éloge des plaines.

Une fois à destination, les visiteurs ont terminé la journée par à un superbe repas avec une tarte aux cerises ainsi qu’une visite guidée des vergers biologiques de Over the Hill Orchards and Winery.

Un plan de match bien établi

La phase de gestion du projet pilote par l’ACFR ayant porté ses fruits, l’organisme compte bien planifier un calendrier de circuits pour le reste de l’année.

Dans les prochains mois, Sebastian Fasiang, qui sera toujours appuyé par Claire Bélanger-Parker, développera un plan touristique dans le but de structurer et d’assurer la pérennité du projet.

L’ACFR aura donc l’occasion de mettre en place une équipe dynamique et d’aller chercher de nouveaux financements. « Nous espérons employer de nouvelles personnes bilingues qui pourraient être en charge de groupes francophones provenant des quatre coins du pays lors de la tenue de conférences ou de congrès à Regina », explique l’employé de l’ACFR.

Pas de partenariats pour le moment, mais le responsable du projet laisse la porte ouverte aux organismes communautaires : « Nous espérons offrir des circuits aux nouveaux arrivants. Des organismes comme le Service d’accueil et d’inclusion francophone (SAIF-SK) ou la Société historique de la Saskatchewan (SHS) pourraient devenir des joueurs importants s’il y a de l'intérêt de leur côté », ponctue Sebastian Fasiang.

Le prochain circuit touristique en français de Regina par l’ACFR est programmé pour le mois de septembre 2022.

Imprimer
326

Comments are only visible to subscribers.

Index - En quelques mots

Previous Next
Back To Top