Close

Tabou no more

Les effets de la pandémie sur les francophones à l’étude Les effets de la pandémie sur les francophones à l’étude

Les effets de la pandémie sur les francophones à l’étude

140

Un atelier participatif sur l’impact de la pandémie sur les familles francophones en Saskatchewan a été présenté dans le cadre du Rendez-vous fransaskois le 5 novembre. La rencontre était animée par la docteure Anne Leis, accompagnée de la gestionnaire du projet Elyse Proulx-Cullen, étudiante au doctorat.

Prévenir l’épuisement professionnel Prévenir l’épuisement professionnel

Prévenir l’épuisement professionnel

164

Francine Proulx-Kenzle, bien connue dans la communauté fransaskoise en tant que formatrice de premiers soins en santé mentale, a remplacé Roger Gauthier pour un atelier sur le burn-out, ou épuisement professionnel, auquel une trentaine de participants ont assisté. Un thème qui a visiblement touché les membres de la fransaskoisie.

L’art au secours de la santé mentale L’art au secours de la santé mentale

L’art au secours de la santé mentale

Dans le cadre du Rendez-vous fransaskois, l’après-midi du samedi 5 novembre a été l’occasion de participer à plusieurs ateliers sur le...
230
Grippe aviaire, un virus qui se propage à vitesse grand V Grippe aviaire, un virus qui se propage à vitesse grand V

Grippe aviaire, un virus qui se propage à vitesse grand V

Véritable fléau pour les animaux sauvages et les animaux d’élevage, la grippe aviaire entraîne des répercussions catastrophiques à...
613
Définir un lit francophone pour être mieux servi Définir un lit francophone pour être mieux servi

Définir un lit francophone pour être mieux servi

LIBRE OPINION – Nous sommes nombreux à avoir connu une mère, un grand-père, un ami ou une tante, parlant français, qui a été placé dans un...
298
Pédaler pour la bonne cause Pédaler pour la bonne cause

Pédaler pour la bonne cause

Le 29 août dernier, le Réginois Don Durrel Bizoza a terminé ce qu’il qualifie être « son plus gros défi de...
304
« Avec un peu de cœur, on peut déplacer des montagnes » « Avec un peu de cœur, on peut déplacer des montagnes »

« Avec un peu de cœur, on peut déplacer des montagnes »

Hugo Lambert, 24 ans, a entrepris le 19 juillet une traversée du Canada à vélo de Vancouver à Montréal. Sur près de 5 000 km, il pédale pour...
415
123456789
Terms Of UsePrivacy StatementCopyright 2014 par L'Eau vive
Back To Top