Skip Navigation

En quelques mots

Prendre des vacances

Prendre des vacances
2320 of views

Le concept des vacances tel que nous le connaissons aujourd’hui est relativement récent. C’était auparavant surtout le privilège des gens fortunés, qui allaient aux États-Unis ou dans les grandes villes canadiennes, dans des villas le long du fleuve Saint-Laurent, à Charlevoix, sur la rive nord ou dans Kamouraska sur la rive sud, ou encore dans les Cantons-de-l’Est.

L’arrivée du chemin de fer et l’amélioration des routes ont permis aux familles de classes moyennes de se rendre en Gaspésie ou vers le sud, en Nouvelle-Angleterre, en profitant pour rendre visite à la parenté des États-Unis, ces Canadiens français ayant émigré pour une « meilleure vie ». Les cabins ont alors poussé un peu partout, précédant les « motels ».

Mais pour les ouvriers, il faudra attendre. En 1946, le gouvernement de Maurice Duplessis, au Québec, instaure la première semaine de vacances payées aux ouvriers, bien longtemps après l’Allemagne du chancelier Bismarck dans les années 1880. La deuxième semaine viendra en 1968.

La France, qui avait fait de même à la même époque, ajoute une semaine en 1936. Puis d’autres encore pour arriver à cinq semaines dans les années 1980. La Suisse, les Pays-Bas et l’Allemagne offrent aujourd’hui quatre semaines. Les États-Unis sont les moins généreux avec tout au plus deux semaines.

Au Canada, c’est la Saskatchewan qui est la province la plus généreuse avec trois semaines de vacances après la première année de travail et quatre au bout de dix ans.

Mais à quoi servent les vacances ? Selon les sources, on dit que les vacances permettent de reposer à la fois le corps et l’esprit, d’améliorer nos relations et qu’elles sont bonnes pour la productivité.

Elles feraient baisser le stress, amélioreraient la santé, mettraient notre cerveau au repos, nous feraient voir les choses autrement et seraient une source de motivation hors pair.

Si l’été est la grande période des vacances, coïncidant avec la fermeture des écoles, aujourd’hui on est plus flexible et les vacances se prennent de multiples façons à divers moments de l’année.

Que vous voyagiez, campiez, restiez à la maison, visitiez des sites patrimoniaux ou alliez dans des festivals, le temps des vacances d’été est à nouveau là. Profitez-en pour mettre un brin de francophonie dans vos découvertes. La francophonie est partout, que ce soit par son empreinte historique ou par ses communautés.

Se plonger dans un environnement francophone, même quelques jours, aide à recharger les batteries. De quoi relever les nombreux défis dans nos milieux pour créer, améliorer ou conserver tout ce qui a été fait pour avoir des communautés francophones vivantes et dynamiques partout au pays. Sur ce, bonnes vacances !

Comments are only visible to subscribers.