Close

en quelques mots

 

 

Michel Vézina
/ Categories: En quelques mots, 2014

Le jour le plus long de l’année

Finalement l’été est arrivé. Officiellement le 20 juin en vertu de calculs assez complexes. Pour la tradition, l’été, c’est le 21 juin. De tout temps, les célébrations entourant l’arrivée de l’été ont été faites par les humains. Selon le calendrier julien qui a précédé notre calendrier, le solstice d’été tombait le 24 juin. Chez les païens, on allumait des feux de nuit qui symbolisaient la puissance fertilisante du soleil.  S’entamaient à ce moment des travaux agricoles qui dureraient jusqu’à la fin de l’été.

 

L’église catholique parvient à substituer Saint Jean Baptiste au culte des divinités barbares. La fête de Saint Jean Baptiste marquait à six mois exactement le pendant de la naissance du Christ célébrée par la fête de Noël qui symbolisait le solstice d’hiver, le jour le plus court de l’année.

 

Les premiers colons français apportent avec eux fa tête de la Saint-Jean-Baptiste. La première célébration en terre d’Amérique aurait eu lieu à Terre-Neuve en 1606 par des colons français se dirigeant vers l’Acadie. On retrouve une deuxième célébration en 1636 commandée par le gouverneur Montmagny.

 

C’est lors de la fête de la Saint-Jean-Baptiste du 24 juin 1834 qu’est chanté pour la première le « Ô Canada mon pays, mes amours » de Georges-Étienne Cartier, près de l’ancienne gare Windsor à Montréal. Lors de la fête du 24 juin 1880, on entend pour la première fois un autre chant, l’ « Ô Canada » qui deviendra l’hymne national du Canada.  En 1908, le pape Pie X fait de saint Jean-Baptiste le patron spécifique des Canadiens-français. En 1925, le gouvernement du Québec fait du 24 juin un jour férié.  Le 11 mai 1977, le gouvernement de René Lévesque proclame le 24 juin officiellement le jour de la Fête nationale du Québec.

 

Les Canadiens-français qui viennent s’établir en Saskatchewan apporteront avec eux les célébrations de la fête de la Saint-Jean-Baptiste et apporteront également les sociétés St-Jean-Baptiste dans plusieurs des paroisses. Celles-ci contribueront d’une façon ou d’une autre à la création de l’Association catholique franco-canadienne de la Saskatchewan (ACFC).  

 

Plusieurs photographies montrent des célébrations de la Saint-Jean dans les communautés francophones de la Saskatchewan. Puis il y aura une baisse des célébrations de la St-Jean-Baptiste dans la deuxième moitié du XXe siècle. Depuis plusieurs années, nos communautés fransaskoises étant bien organisées, on voit (il s’agit de consulter les archives de l’Eau vive) la célébration de la St-Jean-Baptiste dans la plupart des communautés fransaskoises, une occasion de s’amuser et de se regrouper entre fransaskois pendant la période de l’année où les jours sont les plus longs, au moment où débute officiellement l’été.

 

Bonne Saint-Jean-Baptiste à tous.

Print
1861

Comments are only visible to subscribers.

Terms Of UsePrivacy StatementCopyright 2014 par L'Eau vive
Back To Top