Close

Tribune libre

NOTE: Les opinions exprimées sur cette pages sont celles de nos lecteurs et lectrices et ne reflètent pas nécessairement celles de l'Eau vive. Si vous désirez soumettre un texte veuillez le faire parvenir à redaction@leau-vive.ca.

L’importance de dire merci

Author: Jean De Dieu Ndayahundwa/Friday, May 13, 2016/Categories: Courrier du lecteur

MERCI à l'Association canadienne-française de Regina pour le Gala de reconnaissance de ses bénévoles depuis ses 50 ans d'existence.

Je suis parmi les heureuses personnes qui ont été nommément reconnues pour leur contribution significative à l'avancement de la communauté francophone de Regina. MERCI à l'ACFR d'avoir pris ce temps d’arrêt pour regarder en arrière afin de mieux avancer.

J'accepte avec humilité cette reconnaissance.. J'ai longtemps fait du bénévolat dans ma vie, depuis que j'étais tout petit et j'ai fait du bénévolat dans plusieurs pays où j'ai habité mais c'est la première fois qu'une telle reconnaissance officielle m’est décernée. Ça fait vraiment chaud au cœur!

J'aimerais dédier cette reconnaissance premièrement à toutes ces personnes dans le monde entier qui travaillent ou qui ont travaillé bénévolement dans l'ombre et qui ne sont jamais reconnues mais qui ont contribué au changement positif de la société. Je pense spécialement aux francophones de la première heure qui vivaient en Saskatchewan, plus spécialement à Regina, et qui se sont battus inlassablement, qui ont été humiliés, marginalisés à cause de leur combat pour la survie du français et de la francophonie en Saskatchewan, malheureusement qui sont partis sans voir les fruits de leurs efforts; cette reconnaissance est pour eux.

La communauté fransaskoise est une communauté en situation minoritaire, elle est dynamique, diversifiée et vivante. Cependant, nous devons rester conscients que les combats d'antan continuent, aujourd'hui plus qu'hier encore moins que demain malgré que la communauté fransaskoise a significativement avancé sur beaucoup de fronts depuis une centaine d'années.

Deuxièmement, j'aimerais remercier ma petite famille qui me permet de faire du bénévolat. Actuellement, le temps est devenu de plus en plus rare et avec les obligations familiales, trouver du temps de bénévolat peut être un exercice périlleux. Ma famille m'a toujours soutenu et compris dans mes actions bénévoles. MERCI et continuons l'aventure ensemble.

Jean De Dieu Ndayahundwa, Regina 

Print

Number of views (505)/Comments ()

Terms Of UsePrivacy StatementCopyright 2014 par L'Eau vive
Back To Top