Close

Une rentrée mémorable pour les Fransaskois

Le Centre des sciences de la Saskatchewan a vibré de francophonie le 10 septembre en soirée avec près de 300 personnes qui ont participé à la grande rentrée scolaire organisée par l’Association communautaire fransaskoise de Regina (ACFR), en partenariat avec le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF).

« Nous avons eu beaucoup de commentaires positifs suite à l’événement », se réjouit Mireille Bizimana, directrice adjointe de l’ACFR. « Il y avait quelque chose pour tout le monde, je crois que c’est ça qui a fait le succès », renchérit Lisette Marchildon, secrétaire du conseil d’administration de l’organisme réginois.

Pour l’occasion, le Centre des sciences de la Saskatchewan avait été réservé exclusivement pour les membres de la communauté fransaskoise. Pour la modique somme de 10 dollars par adulte, avec entrée gratuite pour les élèves et enfants, les participants ont pu profiter de spectacles, d’un film IMAX, d’expositions, d’un camion de nourriture et d’activités pour tous les goûts.

Une exposition bilingue

L’activité phare de l’événement était sans aucun doute l’exposition bilingue Génie autochtone présentée par le Centre des sciences de Montréal. À travers divers éléments interactifs, les participants ont pu découvrir l’intemporalité de la science autochtone. Il était possible de participer à une course de canot virtuelle, d’assembler un igloo et de tester le centre de gravité d’un kayak.

« Je ne me rappelle pas avoir été témoin d’autres expositions bilingues ici », relate Mason, qui était préposée à l’accueil de l’exposition. « C’est toujours en anglais puisque la majorité de nos visiteurs sont anglophones, c’est bien d’avoir aussi des indications en français. »

Des spectacles pour tous les goûts

Abahebera, le groupe de tambourinaires créé en 2018 par la communauté burundaise de Regina, a ouvert le bal avec une prestation époustouflante à l’entrée du bâtiment qui a attiré les curieux des environs.

Le deuxième étage du Centre des sciences s’est transformé en salle de spectacle alors que, tour à tour, les artistes Isabelle Mercier et Joe Jackson ont séduit le public. La première par ses compositions originales, ses mélodies rythmées et son humour inégalé, le second par son dynamisme et son amour pour la musique métisse et canadienne-française interprétée au violon. 

Au même étage, un peu en retrait, une longue file d’attente menait à Jennifer Loizeau qui maquillait les jeunes, et moins jeunes : « C’est une activité qui a été très populaire, souligne Lisette Marchildon. Lorsque l’événement se terminait à 20 heures, il y avait encore des gens qui attendaient pour se faire maquiller ! »

Et un film grand format…

Sur l’écran géant du cinéma Imax, adjacent au Centre des sciences, les participants ont pu contempler l’histoire invraisemblable de la construction du chemin de fer à travers les montagnes de l’Ouest canadien.

Le documentaire L’Express des rocheuses a donné le vertige aux téléspectateurs par ses images grandioses et ses anecdotes à couper le souffle. Trois représentations ont été diffusées pendant la soirée.

En définitive, l’événement a été qualifié de succès par les organisateurs, fiers d’avoir mis en valeur les forces de la communauté fransaskoise : « La grande rentrée a vraiment fait ressortir la diversité de notre communauté, je crois que c’était frappant lors de cette soirée et que ça a fait du bien à tout le monde », conclut Lisette Marchildon.

Print
327
Comments are only visible to subscribers.
Terms Of UsePrivacy StatementCopyright 2014 par L'Eau vive
Back To Top