Close

Mathieu Roy-Comeau – (Acadie Nouvelle)
/ Categories: 2019, Sport

Les Jeux de la Francophonie n'auront pas lieu en Acadie en 2021

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick met sa menace à exécution et se retire de l’organisation des Jeux de la Francophonie qui devaient avoir lieu à Moncton et Dieppe en 2021.

« Ce n’a pas été une décision facile, mais sans financement supplémentaire de la part du gouvernement fédéral, qui a beaucoup plus de ressources financières qu’une petite province comme le Nouveau-Brunswick, la hausse des couts a toujours été une côte très abrupte à remonter. »

Plus tôt ce mois-ci, Fredericton avait donné jusqu’au 30 janvier à Ottawa pour trouver une façon de financer les Jeux en minimisant les couts pour la province sans quoi l’évènement serait annulé.

« Nous espérions pouvoir travailler avec les partenaires pour trouver d’autres solutions de financement pour couvrir ces frais, mais ce n’est malheureusement pas arrivé », a dit M. Higgs.

Le gouvernement progressiste-conservateur avait jeté un pavé dans la mare peu de temps après son arrivée au pouvoir l’an dernier en dévoilant que les couts anticipés pour l’évènement étaient rendus sept fois plus élevés que les 17 millions $ prévus au départ par le précédent gouvernement libéral. Blaine Higgs avait alors dit qu’il ne dépenserait pas plus que les 10 millions $ prévus, laissant le soin à Ottawa d’éponger le reste de la facture.

« Je pense que (les Jeux) sont importants pour le Canada et pour le Nouveau-Brunswick, mais il doit y avoir un modèle qui fonctionne sur le plan financier », a indiqué Blaine Higgs.

L’organisation internationale de la francophonie regrette cette décision. On peut lire sur le site Internet de l’OIF : « Bien que l’OIF regrette cette décision, elle est confiante dans le fait que la tenue de cette manifestation valorisant la vitalité et la créativité de l’ensemble de la jeunesse francophone aura bel et bien lieu en 2021 », peut-on lire sur son site Internet.

D’autres villes du pays souhaitent prendre le relais

Deux régions hors du Nouveau-Brunswick analysent présentement la possibilité de recevoir les Jeux. La ville de Winnipeg analyse la possibilité. Une résolution a même été votée au conseil municipal pour déterminer la capacité logistique et financière de la ville pour accueillir les Jeux. Notons que Winnipeg avait organisé les Jeux du Canada en 2017.

La ville de Sherbrooke au Québec, qui était arrivée deuxième lors du concours pour les Jeux de 2021, étudie aussi la possibilité d’accueillir les Jeux dans deux ans. Le maire de la ville, Steve Lussier, affirme avoir reçu plusieurs appels, tant du provincial que du fédéral, pour que sa ville accepte de prendre le relais de Moncton et de Dieppe. Le maire Lussier a cependant émis des réserves. En 2016, la Ville avait évalué le cout de l’organisation des Jeux à 52 millions de dollars.

La ministre fédérale du Tourisme, des Langues officielles et de la Francophonie, Mélanie Joly, par la voix de son attaché de presse, affirme que : « Nous répondons toujours présents lorsque vient le temps de promouvoir et de soutenir la culture francophone. Nous l’avons d’ailleurs démontré lorsque nous étions à la table, étant prêts à assumer 50 % des couts pour les Jeux de la Francophonie au Nouveau-Brunswick. »

Les membres du Comité international des Jeux de la Francophonie doivent se réunir les 14 et 15 février pour analyser les options qui s’offrent à eux pour l’organisation de l’évènement.

Annulation des Jeux de la francophonie en Acadie pour 2021

Previous Article Retour sur la saison de chasse 2018
Next Article Deux enseignants reconnus pour leur engagement sportif
Print
2830
Comments are only visible to subscribers.

Theme picker

Terms Of UsePrivacy StatementCopyright 2014 par L'Eau vive
Back To Top