Close

L’équipement ou l’expérience avant tout ?
Dominique Liboiron

L’équipement ou l’expérience avant tout ?

Vous avez sûrement déjà été témoin de ça : vous vous retrouvez dans un groupe pour une activité de plein air, telle que du camping ou du ski de fond, et les gens passent leur temps à parler de leur équipement. Mais est-ce là l’essentiel ?

Sans doute jouissons-nous plus pleinement d’une activité de plein air avec un équipement adéquat.

Par exemple, pour faire du camping, préféreriez-vous une tente qui s’écroule à la première averse ou bien une tente qui vous garde au sec ?

En plus du confort que nous confère un bon équipement, ce dernier rend également nos sorties en nature plus agréables, plus sécuritaires et moins difficiles.

Il existe toute une industrie du plein air dont le but est de nous vendre de l’équipement. Les revues spécialisées et la télévision débordent d’annonces publicitaires de ce genre. Quant à internet, les publicités nous ciblent et sont taillées selon nos goûts et préférences.

À chaque fois, le message de ces annonces est clair : vous avez besoin de tel ou tel équipement pour faire de votre expérience de plein air une réussite.

Ces publicités paraissent sophistiquées, mais bien souvent elles ne sont que des manipulations. Regardez-les attentivement et vous remarquerez qu’elles essaient de vous vendre une expérience, admettant par-là même que l’équipement est secondaire.

Une philosophie à adopter

En réalité, nous n’avons pas besoin de telle marque ou de telle étiquette pour vivre de beaux moments en extérieur. Les manufacturiers et les magasins, eux, veulent nous faire croire le contraire. 
À vrai dire, on ne peut pas acheter une expérience. Certes, l’industrie du tourisme, les agences de voyages et les croisières tentent toutes de nous vendre une expérience inoubliable, mais le simple fait de se retrouver sur une croisière, par exemple, ne garantit pas l’extase.

Il faut surtout une bonne attitude, une ouverture d’esprit face aux imprévus et des gens avec qui partager son voyage. Ces éléments-là ne s’achètent pas.

Chacun de nous rêve de disposer de nouveaux jouets, moi y compris. Ces jours-ci, je désire m’acheter une 1977 Ford 4x4. Toutefois, je dois me rappeler que ce ne serait pas le véhicule en tant que tel qui comblerait mon bonheur, mais plutôt les conversations avec des amis au cours de mes voyages ou les aventures vécues durant ces voyages-là qui me combleraient.

Notre imagination et la pression des annonces publicitaires nous poussent vers l’achat de nouveaux équipements, mais en fin de compte ce sont nos expériences qui nous restent en tête.

En définitive, nous nous rappelons les histoires et les rires partagés autour d’un feu bien plus que la marque de notre tente.

Previous Article Belles prises à Moose Jaw
Next Article Courir, de la haine à l’amour
Print
3333

Dominique LiboironDominique Liboiron

Other posts by Dominique Liboiron
Contact author
Comments are only visible to subscribers.

Contact author

x
Terms Of UsePrivacy StatementCopyright 2014 par L'Eau vive
Back To Top