- Monday 6 December 2021

fr-CAen-US
Close

La genèse d'un demi-siècle d’actualités fransaskoises

Le 12 octobre 1971, le journal fransaskois L’Eau vive voyait le jour. Sur huit pages modestes, la « publication des francophones de la Saskatchewan » tout juste naissante présentait ses premiers sujets, soulignant les enjeux qui animaient alors la communauté fransaskoise. 

Des enjeux qui, cinquante ans plus tard, n’ont pas pris une ride. Accès à l’éducation, maintien de la vitalité culturelle, développement du lien avec le Québec,  lutte contre l’assimilation linguistique… 

La rédaction vous propose de plonger dans l’actualité brûlante de la fransaskoisie d’il y a un demi-siècle avec des extraits de ce tout premier numéro. 

Votre bimensuel favori poursuit ainsi l’aventure éditoriale lancée en 1971 !

Image

Le tout premier édito, signé Marcel Moor, premier directeur et rédacteur en chef de l’Eau vive.


Image

Le président de l’Association culturelle franco-canadienne de la Saskatchewan, ancêtre de l’Assemblée communautaire fransaskoise actuelle, conditionnait la survie du journal au soutien de ses lecteurs. Une réalité qui, il ne pouvait s’en douter, n’a pas vieilli à l’ère du numérique.


Image

Les Fransaskois se demandaient déjà, en 1971, comment assurer la pérennité de leur culture et identité, comment dynamiser leur vie culturelle et communautaire, et comment assurer la relève.


Image

L’éducation en français, un défi d’antan qui perdure…


Image

La question de la relève occupait déjà les esprits il y a 50 ans.


Image

Les rapports entre l’Ouest et l’Est canadiens ont de tout temps constitué un enjeu, que ce soit en agriculture ou dans d’autres domaines.

Previous Article Le CÉCS au chevet de la fransaskoisie durant la pandémie
Next Article Comment favoriser la communication entre les organismes francophones?
Print
904

Catégories-organismes

Categories

Terms Of UsePrivacy StatementCopyright 2014 par L'Eau vive
Back To Top