- Friday 16 November 2018

fr-CAen-US
Close

Femmes et leadership à Gravelbourg

Femmes et leadership à Gravelbourg

Femmes et leadership à Gravelbourg

Une quarantaine de personnes ont assisté à la rencontre le 12 avril 2015.
Photo: Michel Vézina (2015)
C’est sous le thème de la Reconnaissance du leadership des femmes dans la région de Gravelbourg que l’Association communautaire fransaskoise de Gravelbourg (ACFG) et la Fédération des femmes canadiennes-française de Gravelbourg (FFCFG) ont offert un souper communautaire au Centre culturel Maillard le dimanche 12 avril dernier.

Une quarantaine de personnes ont assisté à la rencontre pendant laquelle la présidente de l’ACFG, Mme Lepage, a souligné l’implication des Gravelbourgeoises dans la région de Gravelbourg, incluant Ferland. Dans la salle, on retrouvait des femmes âgées de 16 à 94 ans, actives dans un grand éventail de services: éducation, santé, économie, bénévolat, religion, développement communautaire, etc…

C’est Mme Agathe Gaulin, de la Fédération provinciale des Fransaskoises, qui a livré une conférence sur le leadership. Elle a parlé de l’apport de base de la famille dans la formation des leaders, les parents étant le premier repère vers lequel les jeunes se tournent pour puiser des exemples.  Elle a parlé également du fait que pour être un ou une bonne leader, il faut éprouver du plaisir à faire ce dans quoi on s’implique. C’est aussi en se portant volontaire dans les organisations communautaires que l’on développe son leadership au contact des autres leaders et éventuellement, on développe son expertise, ses capacités, la crédibilité et le respect. Il ne faut pas regretter non plus son implication. Et au bout de tout cela, avec humanité et humilité, il faut savoir laisser sa place aux plus jeunes (plus jeune étant relatif) tout en faisant en sorte qu'il y ait transfert de compétences et d’information pour permettre aux nouvelles générations d’être à leur tour des leaders.

On a expliqué le sens d'une peinture réalisée par l’artiste Mary-Anne Dubé, présentement exposée au Centre culturel Maillard, qui représente les différentes phases de la vie d’une femme.  On a également fait admirer une courte-pointe réalisée à l’occasion d’un anniversaire de la FFCF ainsi qu’un logo en bois représentant cette organisation.

Un tirage 50/50 a eu lieu comme activité d’autofinancement et une série de tirages a agrémenté la fin de la rencontre. Celle-ci s’inscrivait dans le cadre activités entourant la Journée internationale de la femme le mois dernier.

Previous Article Nouvelles de la Coopérative des publications fransaskoises et de l’Eau vive
Next Article Une belle leçon d’humanité
Print
6634

Catégories-organismes

Categories

Terms Of UsePrivacy StatementCopyright 2014 par L'Eau vive
Back To Top