Background Color:
 
Background Pattern:
Reset
Wednesday, November 21, 2018
Menu
Nouvelles récentes

 - Wednesday 21 November 2018

La radio communautaire: pour vous, par vous

Atelier de radio au Camp voyageur

Atelier de radio au Camp voyageur

Photo: Gildas Hélye (2015)
Les communautés francophones à travers le Canada sont desservies par un ensemble de médias. On pense généralement à la radio et à la télévision de Radio-Canada, aux journaux communautaires comme l’Eau vive en Saskatchewan. Mais on oublie qu’il y a également les radios communautaires.

Il y a environ 175 radios communautaires et de campus au pays. L’Alliance des radios communautaires du Canada (ARC du Canada) en regroupent 27, l’Association des radiodiffuseurs communautaires du Québec (ARCQ) en compte 35 et l’Association nationale des radios étudiantes et communautaires (ANRÉC / NCCRA) un peu plus d’une centaine.

Elles rejoignent 75 % de la population canadienne et comptent sur près de 6 000 bénévoles qui produisent 21 000 heures de programmation par semaine. On y parle plus d’une soixantaine de langues.

Au sein de la francophonie, les radios sont divisées en quatre grandes régions au sein de l’ARC du Canada: l’ARCA (Atlantique) avec 5 stations, l’ARCANB (Nouveau-Brunswick) avec 10 stations, MICRO (Ontario) avec 5 stations et l’ARCOT (Ouest et Territoires) avec 7 stations. La plupart des stations du réseau peuvent être captées immédiatement dans le rayon de leur émetteur et sinon par Internet (via leur site Internet, des applications Internet ou encore TuneIn Radio). La Saskatchewan est desservie par CFRG 93,1 FM à Gravelbourg (dans la région de Gravelbourg par son émetteur et ailleurs sur TuneIn Radio). Il y a actuellement un projet de radio communautaire dans l’Ouest, à Edmonton.

Les radios communautaires de l’ARC du Canada desservent un bassin d’un million de Canadiens dont le français est la langue maternelle. 44% des francophones écoutent la radio communautaire francophone pendant environ 9,9 heures par semaine. Le taux d’appréciation globale est de 7,3 / 10 et 88% des gens estiment les radios impliquées dans leur communauté. Ces données sont sur le site de l’ARC du Canada.

2016 marque le 25ième anniversaire de la création de l’ARC du Canada, de l’ARCANB, ainsi que des stations CKJM à Chéticamp et CKXL à St-Boniface. La mise sur pied de ces organisations et des diverses radios communautaires a connu toutes sortes de défis et plusieurs modèles ont été essayés au fil des ans. Plusieurs projets ont aussi eu lieu dont le Réseau francophone d’Amérique (RFA) de production et de diffusion d’émissions. En ce 25ième anniversaire, l’ARC du Canada réfléchit à sa structure et sur la meilleure façon de desservir ses membres.

Dans les derniers mois, on a beaucoup entendu parler de l'Eau vive et de ses difficultés de financement. La radio communautaire ne fait pas bande à part. La première des source de publicité des radios était celle provenant du gouvernement fédéral: celle-ci a connu une baisse majeure. Si les radios communautaires les plus solides (surtout celles du Nouveau-Brunswick et en partie de l’Ontario) se portent relativement bien, celles de l’Atlantique et surtout de l’Ouest ont souffert et continuent à vivoter suite à la baisse de financement et dans un marché publicitaire privé très faible.

CFRG 93,1 FM est votre radio communautaire fransaskoise. Elle est un outil de plus dans la boîte à outils des organismes fransaskois. Elle ne remplace pas l'Eau vive ni Radio-Canada mais joue un rôle complémentaire dans le développement de la vitalité de la communauté fransaskoise. Elle offre une programmation locale pendant près de 20 hres/semaine, complémentée par des émissions provenant d’ailleurs au pays. On peut y contribuer de partout en province grâce à la technologie informatique. La radio communautaire, elle est à vous, pour vous, par vous. 

 

Print
4104

Navigation du site

Categories