Close
Mychèle Fortin

Mais qu’est-ce qu’elles font toute la journée?

Dossier petite enfance - Mai 2014

La garderie, comme on dit... Que sait-on de ce lieu, de ce milieu dans lequel évoluent les tout-petits, de cette micro-société où ils passent souvent plus de temps que dans leur famille? Que sait-on du rôle et de la place qu’occupent les éducatrices dans la vie des enfants?

Gard’Amis est un centre éducatif francophone qui favorise le développement global de l’enfant, en offrant une programmation créative et stimulante dans un environnement sécuritaire et chaleureux. Ainsi se lit l’énoncé de mission qu’on retrouve sur le site Internet du Centre éducatif Gard’Amis.

Favoriser le développement global de l’enfant, ça veut dire lui offrir un programme qui favorise son plein épanouissement dans toutes les dimensions de sa personne, soit sur les plans cognitif, langagier, moteur, social, émotionnel.

 

Le rôle de l’éducatrice 

Le programme éducatif met l’accent sur l’apprentissage actif. Il est axé sur les étapes vécues par l’enfant et l’éducatrice a pour rôle d’accompagner et de favoriser la réflexion de l’enfant. La programmation se décline au rythme des saisons. L’éducatrice a le mandat d’offrir une programmation créative et stimulante. Chaque mois a son thème, et l’éducatrice choisit ce qu’elle veut faire dans le cadre de ce thème en fonction de l’âge des enfants, de ce qu’ils aiment, de leur tempérament et de leur niveau de développement, ainsi que des objectifs à atteindre dans l’un ou l’autre des grands axes de développement : motricité fine ou globale, langage, développement socio-affectif, acquisition de connaissances.

Ce n’est pas toujours évident. Comme l’explique Cédric, conseiller pédagogique à la Gard’Amis, les défis sont nombreux. Par exemple, lorsque qu’un enfant est en difficulté, il faut d’abord essayer de comprendre pourquoi ça ne va pas, puis trouver des solutions individuelles. « Même si deux enfants ont le même problème, ils ne vont pas réagir de la même façon à une solution. C’est la richesse et le défi de ce que nous faisons. On travaille dans l’humain, avec des individus. Il n’y a pas de recette ».

 

Défis et recompenses 

Être éducatrice est exigeant physiquement, intellectuellement, émotivement. Il faut être observatrice, patiente, créative, posséder un bagage pédagogique, savoir travailler en équipe, avoir le sens de l’organisation. Une bonne dose d’humour est recommandée. Il faut aussi savoir faire la part des choses, être capable de distinguer ce qu’on peut faire de ce qu’on voudrait faire. Et par dessus tout, il y a l’amour des enfants, de ce qu’on fait avec eux. Pour reprendre les mots d’une éducatrice, « il faut aimer les enfants. C’est au moins aussi important que la formation ».

Une éducatrice à qui nous avons demandé quel était son plus grand défi a répondu : « faire comprendre aux gens que je ne suis pas une  gardienne. Quand je dis aux gens que je suis éducatrice en petite enfance, ils me disent souvent : « ça doit être le fun ta job, tout ce que tu fais c’est regarder les enfants toute la journée ». Cédric fait le même constat. « Ça on l’entend souvent. Pourtant, c’est tellement plus que ça. On réfléchit à l’enfant, à son développement. Il y a tellement de choses... aménagement de la salle, discussions pédagogiques entre éducatrices et souvent avec la directrice pour savoir ce qu’on fait, comment, pourquoi... ».

Profession exigeante donc, mais qui comporte son lot de récompenses, comme l’accueil que font les enfants à leur éducatrice le matin. Comme l’affirme une éducatrice, « ça fait du bien de voir que les enfants t’aiment, c’est vraiment quelque chose.. Comme le plaisir de constater à la fin de la journée ce qu’ils ont appris grâce à toi ».

 

Pour en savoir davantage sur la programmation du Centre éducatif Gard’Amis : www.gardamis.com


Journée type à la Gard'Amis

  • - 7 h 15 à 9 h 30 : Accueil des enfants – activités de programmation – jeux libres
  • - 9 h 30 à 10 h : Collation du matin
  • - 10 h à 11 h 30 : Activités prévues à la programmation
  • - 11 h 30 à 12 h : Dîner
  • - 12 h à 12 h 30 : Préparation sieste – relaxation
  • - 12 h 30 à 15 h : Sieste ( + temps de réveil dans une autre salle à partir de 14 h)
  • - 15 h à 15 h 30 : Réveil des derniers enfants
  • - 15 h 30 à 16 h : Collation du soir
  • - 16 h à 18 h : Départ des enfants – activités de programmation – jeux libres


Les éducatrices et l’éducateur que nous avons rencontrées 

 

Cynthia Boudreault

Cynthia Boudreault

Photo : Michèle Fortin

Cynthia Boudreault

De mère en fille

Cynthia est une enfant de la Gard'Amis, qu'elle a fréquenté toute petite alors que sa mère y était éducatrice. Inscrite au programme d'éducation à la petite enfance offert par le Collège Mathieu, elle a la responsabilité d'un groupe de cinq enfants âgés de dix huit à trente mois. « J'adore les enfants. J'ai toujours rêvé de travailler ici. J'ai grandi ici. Je suis les traces de ma mère. »

 

Lise Gannon

Lise Gannon

Photo : Michèle Fortin

Lise Gannon

Je ne me vois pas faire autre chose

Originaire du Nouveau-Brunswick, Fransaskoise d'adoption depuis 15 ans, Lise est éducatrice à la Gard'Amis depuis quatre ans. Elle a la responsabilité d'un groupe de cinq enfants âgés de dix huit à trente mois, et elle poursuit sa formation en petite enfance. « Si quelqu'un m'avait dit qu'un jour je serais éducatrice en petite enfance, je ne l'aurais pas cru. Maintenant, je ne me vois pas faire autre chose ».

 

Rachida Ouhasna

Rachida Ouhasna

Photo : Michèle Fortin

Rachida Ouhasna

Du Maroc à la Saskatchewan

Rachida est passée directement du Maroc à la Saskatchewan. Chocolatière de profession, c'est un peu par hasard qu'elle s'est retrouvée à la Gard'Amis où elle a débuté comme aide-éducatrice. Inscrite depuis l'automne dernier au programme d'éducation à la petite enfance offert par le Collège Mathieu, elle travaille maintenant comme éducatrice à la pouponnière. « Répondre aux besoins d'enfants de trois à dix-huit mois, c'est très exigeant. Mais quand on réussit à apaiser un bébé, on se sent récompensée ».

 

Cédric Delavaud, conseiller pédagogique à Gard'amis

Cédric Delavaud, conseiller pédagogique à Gard'amis

Photo : Michèle Fortin

Cédric Delavaud : Un éducateur parmi les éducatrices

Cédric est un oiseau rare dans le monde de la petite enfance. En effet, on estime qu'au Canada, moins de 2% des éducatrices sont... des éducateurs. Lorsqu'on lui demande pourquoi il a choisi cette profession, il répond : « Moi ça a toujours été les enfants, depuis tout petit. Je me souviens quand j'étais à l'école, je voyais mon enseignante et je me disais, je veux être à sa place. Je veux faire ça ».

Et c'est « ça » qu'il fait. Français d'origine, Cédric a choisi d'étudier en Sciences de l'éducation, programme d'une durée de trois ans. Ses études terminées, il a tout de suite intégré un centre éducatif. Avant de venir en Saskatchewan, il a passé dix ans sur le terrain, dont cinq comme directeur d'un centre. À la Gard'Amis, il s'occupe d'enfants en garde scolaire et joue le rôle de conseiller pédagogique. En ce moment, il travaille, en collaboration avec les éducatrices, à la mise en place d'un système uniforme où l'on retrouve des activités qui soient attractives et qui favorisent en même temps le développement cognitif et socio-affectif.

Parce qu'il est un homme et que les modèles masculins sont rares dans le monde de la petite enfance, Cédric jouit souvent d'une relation privilégiée avec les enfants. Il déplore que les hommes soient si rares. « Quand j'étais directeur, j'essayais toujours d'avoir deux ou trois éducateurs dans l'équipe. Pas parce qu'ils travaillent mieux, mais parce qu'ils travaillent autrement. Les enfants sont les premiers bénéficiaires de cette complémentarité, de la présence de modèles féminins et masculins. »

Cédric est un homme heureux.  « Quand j'me lève le matin, je ne vais pas travailler. Je viens prendre du plaisir avec les enfants qui sont là ». Et lorsqu'on lui demande ce qui lui fait plaisir à la fin d'une journée, il répond : « quand un parent vient chercher l'enfant et que celui-ci demande : est-ce que je peux rester plus longtemps »?

Previous Article L’école Beau Soleil se distingue au festival théâtral de l’Association Jeunesse Fransaskoise
Next Article La petite enfance et l'avenir : Quand les chiffres parlent d'eux-mêmes
Print
17498

Theme picker

Autres nouvelles - Éducation

Débats corsés entre les candidats au poste de conseiller scolaire

Débats corsés entre les candidats au poste de conseiller scolaire

C'est un premier débat radiophonique parfois houleux qui a eu lieu le 20 octobre entre Alpha Barry et Siriki Diabagaté, les deux prétendants au poste de conseiller scolaire de Regina.

Friday, October 23, 2020/Author: Marie-Lou Bernatchez/Number of views (386)/Comments (0)/
Professeure suspendue à l’Ud'O : «deux principes à réconcilier», selon le recteur

Professeure suspendue à l’Ud'O : «deux principes à réconcilier», selon le recteur

LE DROIT (Ontario) – Le débat autour de la suspension d’une professeure de l’Université d’Ottawa pour avoir utilisé le mot «n**ger» continue de faire rage.

Wednesday, October 21, 2020/Author: Daniel LeBlanc e)t Julien Paquette (Le Droit)/Number of views (382)/Comments (0)/
Course électorale au CSF: continuité ou changement ?

Course électorale au CSF: continuité ou changement ?

Les parents fransaskois de Regina et Saskatoon seront appelés aux urnes le 28 octobre pour choisir leur conseiller scolaire dans le cadre des élections générales du Conseil scolaire fransaskois.

Thursday, October 15, 2020/Author: Estelle Bonetto/Number of views (513)/Comments (0)/
Les écoles fransaskoises réussissent leur rentrée malgré la pandémie

Les écoles fransaskoises réussissent leur rentrée malgré la pandémie

Rentrée scolaire

La rentrée scolaire fransaskoise a eu lieu du 8 au 11 septembre partout dans la province. L’eau vive s’est entretenue avec quelques parents pour faire le bilan d’une semaine riche en émotions.

Thursday, September 17, 2020/Author: Estelle Bonetto/Number of views (1234)/Comments (0)/
Des pistes de réflexion pour financer l’éducation postsecondaire francophone

Des pistes de réflexion pour financer l’éducation postsecondaire francophone

La récente victoire du Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique (CSFCB) en Cour suprême laisse présager une possible expansion de l’article 23 de la Charte canadienne des droits et libertés.

Friday, August 28, 2020/Author: Bruno Cournoyer Paquin (Francopresse)/Number of views (1627)/Comments (0)/
Quand on l’attaque, la francophonie contre-attaque

Quand on l’attaque, la francophonie contre-attaque

Le Franco (Alberta) – L’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA) promet une phase II de la campagne «Sauvons Saint-Jean» dès la rentrée. L’appel à des manifestations et une action en justice sont sur la table. 

Monday, August 24, 2020/Author: Geoffrey Gaye (Le Franco)/Number of views (2156)/Comments (0)/
Rentrée scolaire : des parents se confient

Rentrée scolaire : des parents se confient

Une rentrée sous le signe de la fébrilité et de la solidarité

À quelques semaines du jour J, beaucoup d’interrogations subsistent. Tantôt confiants, tantôt inquiets, plusieurs parents fransaskois se sont confiés à l’Eau vive.

Thursday, August 20, 2020/Author: Estelle Bonetto/Number of views (1729)/Comments (0)/
Dans ce temps-là !

Dans ce temps-là !

À l’époque où j’étais élève à la fin de l’élémentaire, quand arrivait le mois de juin, nous étions assez intenables dans les classes... La fête de la Saint-Jean-Baptiste marquait le début des vacances estivales. Les classes s’étaient terminées la veille et on avait vidé nos pupitres. Plus de devoirs. Plus de leçons. 

Thursday, July 16, 2020/Author: Michel Vézina/Number of views (3406)/Comments (0)/
Les Fransaskois obtiennent enfin une nouvelle école

Les Fransaskois obtiennent enfin une nouvelle école

Après plusieurs années d’attente et une entente de principe avec le gouvernement de la Saskatchewan qui tardait à se concrétiser, une nouvelle école primaire francophone verra finalement le jour dans la capitale provinciale.

Monday, July 13, 2020/Author: L'Eau vive/Number of views (4573)/Comments (0)/
Immersion : Cinquante ans d’une formule éprouvée

Immersion : Cinquante ans d’une formule éprouvée

Le tout premier programme d’immersion en Saskatchewan est apparu à Saskatoon en 1968. Cinquante ans plus tard, ils sont plus de 16 500 à travers la province à se retrouver sur les bancs du programme qui fait de plus en plus d’adeptes.

Wednesday, July 8, 2020/Author: Lucas Pilleri, avec les informations de Diane Lacasse/Number of views (4283)/Comments (0)/
Un jardin communautaire à l’école Mgr de Laval à Regina

Un jardin communautaire à l’école Mgr de Laval à Regina

Produire local, le nouveau défi des francophones de Regina

REGINA - LAssociation canadienne-française de Regina a inauguré son tout premier jardin communautaire le 15 juin dernier sur le terrain de l'École Mgr de Laval.

Wednesday, July 1, 2020/Author: Leslie Diaz – Initiative de journalisme local – APF /Number of views (5200)/Comments (0)/
Les Fransaskois applaudissent la victoire des parents franco-colombiens en Cour suprême

Les Fransaskois applaudissent la victoire des parents franco-colombiens en Cour suprême

Après 10 ans de lutte judiciaire, la Cour suprême du Canada a tranché en faveur des parents franco-colombiens. Cette décision historique a été chaudement saluée par la communauté fransaskoise.

Monday, June 29, 2020/Author: Lucas Pilleri – Initiative de journalisme local – APF/Number of views (4277)/Comments (0)/
L’histoire de la fransaskoisie narrée aux jeunes

L’histoire de la fransaskoisie narrée aux jeunes

Ateliers scolaires Gardiens de lys'toire par la Société historique de la Saskatchewan

À travers sa série d’ateliers pédagogiques, la Société historique de la Saskatchewan (SHS) donne vie à l’histoire dans la salle de classe des écoles de la province. 

Sunday, June 28, 2020/Author: Lucas Pilleri – Initiative de journalisme local – APF/Number of views (4462)/Comments (0)/
La pandémie risque de nuire à la francophonie des universités

La pandémie risque de nuire à la francophonie des universités

Les universités francophones du pays misent sur l’inscription d’étudiants internationaux. Les mesures sanitaires en place affecteront directement les inscriptions.

Sunday, June 14, 2020/Author: André Magny (Francopresse)/Number of views (4222)/Comments (0)/
Toujours pas de déblocage pour le Campus Saint-Jean

Toujours pas de déblocage pour le Campus Saint-Jean

Trois semaines après que l’Association canadienne-française de l’Alberta a lancé une campagne de mobilisation pour sauver le Campus Saint-Jean de l’Université de l’Alberta, l’incertitude règne toujours quant à l’avenir de l’établissement.

Saturday, June 13, 2020/Author: Guillaume Deschênes-Thériault – Francopresse /Number of views (4284)/Comments (0)/
RSS
1345678910Last

Theme picker

 

Nouvelles du

Conseil des
écoles
fransaskoises

Nouvelles du CÉF

Nouvelles procédures pour les élections générales du CSF

Regina, le 14 octobre 2020 – En cette période de pandémie, afin d’assurer que les électeurs du Conseil scolaire fransaskois puissent exercer leur droit de vote en toute sécurité, la direction de scrutin annonce un certain nombre de mesures pour...
Wednesday, October 14, 2020/Author: Conseil des écoles fransaskoises/

Journée mondiale des enseignants et enseignantes et mise à jour du Plan de reprise des activités

Le 5 octobre 2020 Chers membres du personnel, Je tiens à ce que vous sachiez toute l'appréciation que génère en moi le travail extraordinaire que vous effectuez au quotidien.  Vous qui êtes sur le terrain et devez porter le masque, en plus du...
Monday, October 5, 2020/Author: Conseil des écoles fransaskoises/

ÉLECTIONS GÉNÉRALES DU CONSEIL SCOLAIRE FRANSASKOIS / ÉLECTIONS ANNUELLES DES CONSEILS D’ÉCOLE

Regina, le 24 septembre 2020 – La direction de scrutin souhaite faire part aux électeurs d’informations importantes en vue des prochaines élections. Le scrutin par anticipation (pour le Conseil scolaire fransaskois SEULEMENT) se déroulera le...
Friday, September 25, 2020/Author: Conseil des écoles fransaskoises/
1345678910Last

Theme picker

Le CEF sur Facebook


Terms Of UsePrivacy StatementCopyright 2014 par L'Eau vive
Back To Top