Close

Si on se donne des règles, c’est pour les suivre

Author: Jean-Pierre Picard/Thursday, June 26, 2014/Categories: Éditorial, Éducation, Écoles fransaskoises

Je doute que les premiers feux de signalisation ou panneaux d’arrêt aient été installés dans les villes l’année même où les voitures ont fait leur apparition dans nos rues. Il aura fallu sans doute quelques collisions avant de prendre conscience de la nécessité d’offrir un certain encadrement à la circulation. 

 

On se donne des règles pour toutes sortes de raisons. Généralement, tant qu’il n’y a pas de problème on peut s’en passer. Mais si on décide d’en mettre en place, c’est souvent par mesure préventive en réaction à des problèmes rencontrés par le passé ou tout simplement pour éviter des complications possibles. Il est donc préférable de les respecter. 

 

Le Conseil scolaire fransaskois (CSF) a approuvé la vente d’un autobus suite à un processus qui n’a pas suivi ses propres règles. Alors qu’il y aurait dû y avoir un appel d’offres publié pendant deux semaines dans les pages de l’Eau vive (*), le Conseil d’école de Zenon Park a choisi de simplement l’annoncer sur Kijiji. 

 

À première vue, la transaction ouvre le flanc à la critique. C’est le plus bas soumissionnaire qui a été choisi et le vice-président du CSF fait partie du groupe qui a présenté cette soumission. Mais une fois que l’on connait les détails, on ne peut qu’approuver le choix de l’acheteur. L’autobus pourra continuer à servir la communauté puisqu’il sera utilisé par un club sportif local. Par contre, le fait d’avoir transgressé les procédures du CSF pourrait semer des soupçons même s’ils sont injustifiés.

 

Si nous voulons convaincre le ministère de l’Éducation de nous accorder des ressources financières supplémentaires pour notre réseau scolaire, il faut démontrer que sa gestion est irréprochable. Plutôt que de balayer du revers de la main cet écart à ses propres règles, le CSF aurait dû mettre la vente en veilleuse et s’assurer que la transaction suive le processus prévu à ses règlements. Cela aurait démontré un esprit de gestionnaire rigoureux. 

 

De plus, la situation actuelle du CSF est trop délicate pour improviser les façons de faire selon le bon vouloir des individus. Avec le gouvernement provincial qui veut scruter à la loupe la gestion et les livres du CÉF, il faut redoubler de rigueur. S’il y a eu cet écart mineur aux règlements et procédures, les auditeurs pourraient être tentés de croire qu’il y en a d’autres, plus importants. 

 

Nous nous donnons des règles et des procédures? Suivons-les. C’est dans notre intérêt.


Extrait de la section 9 des Procédures administratives du CSF 

5.0 Modalités s’appliquant aux véhicules 

5.1 Tous les véhicules désuets ayant une valeur marchande sont mis en vente par l’entremise d’un appel d’offres dans le journal francophone de la province. Les véhicules sont vendus tels quels. 

Print

Number of views (4848)/Comments ()

Terms Of UsePrivacy StatementCopyright 2014 par L'Eau vive
Back To Top