Close

en quelques mots

 

 

L'Eau vive
/ Categories: Économie

Budget fédéral 2015 : derrière l'équilibre budgétaire, un tissu social qui s'effrite

Budget-calculatrice
Voici quelques réactions suite au dépôt du budget fédéral le mardi 21 avril 2015

Fédération de communautés francophones et acadiennes du Canada

« L’équilibre budgétaire et les baisses de taxes, c’est bien, mais l’envers de la médaille c’est une érosion du tissu social et des services, structures, organismes et institutions qui permettent à nos citoyens de vivre en français ». C’est ce qu’a déclaré la présidente de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada, Marie-France Kenny.

La FCFA souhaitait, avec le budget fédéral, un sérieux coup de barre qui corrigerait cette érosion, notamment en investissant pour renforcer les organismes et institutions des communautés. Elle était même intervenue en ce sens durant les consultations prébudgétaires. Or, la francophonie, la dualité linguistique et les langues officielles ne sont même pas mentionnées dans le budget.  

D’autre part, les changements d’orientation dans les programmes de plusieurs institutions fédérales – notamment l’accent mis sur la finance sociale - ont fait en sorte qu’il est moins facile pour nos communautés d’avoir accès aux programmes du gouvernement. Le fait que le budget fédéral annonce une accélération au niveau de la finance sociale, sans même avoir mesuré si cette approche est praticable en milieu minoritaire, inquiète grandement la FCFA.

Enfin, la FCFA note l’absence, dans le budget fédéral, de toute mesure pour favoriser l’immigration francophone.

À deux ans du 150e anniversaire de la Confédération, les organismes espéraient d’ailleurs une mention à la francophonie pour les célébrations de l’événement. Là encore, il n y a rien. On parle du 150e sur seulement quelques pages, mais sans aucune spécificité à notre communauté.

Fédération culturelle canadienne-française (FCCF)

Les aides à la culture, qui représentent un tissu social et un moteur économique, sont complètement absentes du document. Ce que nous souhaitions, à savoir une hausse du crédit parlementaire pour le Conseil des arts du Canada, une meilleure représentation du pays sur la scène mondiale et de nouveaux modèles de stratégie numérique, n’ont pas été retenus.»

À la lecture du budget, le clan Harper s’engage pourtant à accorder «un financement de 210 millions de dollars sur quatre ans, à compter de 2015-2016» pour les célébrations.

Assemblée communautaire fransaskoise

Le budget fédéral annoncé aujourd’hui laisse l’ACF perplexe quant à ce qui pourrait être des avancées pour la dualité linguistique et notre communauté… On connaît présentement une période de grande fragilisation des institutions fédérales désignées pour soutenir la dualité linguistique.

Les communautés francophones ont un urgent besoin d’appui en immigration, appui qui est loin d’être évident dans ce budget.

Parti vert du Canada

L’administration Harper est prête à dépenser plus d’argent pour les célébrations du 150e anniversaire du Canada que pour la crise de l’éducation chez les Premières Nations. Il est remarquable que, dans un budget préparé sept mois avant l’échéance des négociations d’un traité complet sur le climat, les mots ‘changements climatiques’ ne soient même pas mentionnés. 

Dans l’exposé prébudgétaire du  Parti vert, nous avons pressé le ministre de réagir rapidement pour donner l’élan nécessaire aux secteurs de notre économie qui profitent d’un dollar faible, en particulier le tourisme, la production de films et de télévision et le secteur manufacturier. Bien que le budget reconnaisse le tourisme comme un secteur important de notre économie, aucun fonds n’y est alloué. C’est le même premier ministre qui a annulé toutes les publicités sur le marché américain qui visaient à promouvoir le Canada comme destination touristique. Nous avons donc perdu la chance d'accroître notre visibilité comme destination avant la saison d’été 2015. »

Ce qui est étrange à propos de ce budget est la quantité de textes consacrée aux ministères et aux programmes qui ne reçoivent aucun fonds. Il est surprenant de voir deux pages consacrées à Parc Canada, mais aucune annonce de fonds; même omission pour les coopératives financières, l’infrastructure numérique, le cadre de protection du consommateur en regard des banques, de même que la santé mentale. Parallèlement, on ne devrait même pas disposer de la plus grande partie des nouveaux fonds, comme celui des infrastructures municipales, avant encore deux ans. Des engagements budgétaires commençant en 2017 sont un peu forts de la part d’un gouvernement à la veille d’une élection.

Contrevenant aux propres engagements du premier ministre au G-20 de cesser de subventionner ces carburants fossiles, le budget 2015 ouvre une toute une nouvelle catégorie de déductions pour amortissement accéléré afin de promouvoir la fracturation et le GNL.

Parti libéral

Le député libéral Mauril Bélanger : «Même au niveau de la Feuille de route, le montant alloué n’a pas été augmenté depuis dix ans. Ils (les membres du gouvernement) se foutent carrément de la francophonie.» 

Les conservateurs adoptent des mesures, comme le fractionnement du revenu, qui vont profiter aux Canadiens les plus riches. Par exemple, ils accordent un allègement fiscal de 2 milliards de dollars pour les 15 % des Canadiens les plus nantis.

Le Parti libéral n'approuve pas non plus la mesure favorisant les détenteurs de CELI. Il déplore que le gouvernement Harper mette en place cette mesure tout en effectuant des compressions dans les prestations de sécurité à la vieillesse et promet de renverser la situation, si son parti prend le pouvoir à l'automne.

« Nous allons défaire ce que les conservateurs ont fait relativement au CELI parce que, de ce que je peux voir, il y a très peu de gens au sein de la classe moyenne qui disposent de 10 000 $ à investir à la fin de l'année », a dit le chef libéral.     

Ministre des Finances de la Saskatchewan

Ken Krawetz a affirmé être déçu puisqu'il espérait que le budget du gouvernement fédéral incluerait des dépenses additionnelles en infrastructures. Il a toutefois noté certains éléments positifs tels que des changements au régime enregistré d'épargne-retraite pour les personnes âgées. Il a aussi félicité Ottawa d'avoir prolongé la durée de l'assurance-emploi pour un aidant naturel qui passe de six semaines à six mois.

 

 

 

Print
4803

Comments are only visible to subscribers.

Terms Of UsePrivacy StatementCopyright 2014 par L'Eau vive
Back To Top