Close

Horizons - chronique littéraire du Cercle des écrivains de la Saskatchewan

Mychèle Fortin

Souvenirs des Amériques (1)

Je me souviens

D’une terrasse sur les hauteurs de Cuernavaca

D’un patio austère de Coyuacán

D’une nuit étoilée à Teotihuacán

Des plages noires du Guatemala

Du champ où faire la sieste, à San José Costa Rica

Du parc planté d’eucalyptus où j’allais passer des heures

en sortant des bains de vapeur, à Oaxaca,

et où je n’ai jamais vu un chat

Un village tout blanc qu’on aurait dit suspendu dans le temps

Et le soleil et la mer et la Sierra,

et le désert de Chihuahua, et celui de l’Arizona

Paysages à se damner

ocres, verts, bleus, blancs, brûlés

Rayons du matin qui se glissent entre les palmiers et

réchauffent un sable si doux qu’on ne porte jamais de souliers

Jolie maison avec quelques scorpions

et vue sur le Popocatépetl

Petite maison mal à l’aise

sur les bords du lac Atitlán

Soleil se cache, la junte prend ses aises

 

Odeurs de mort, de menthe et de fleur d’oranger

que j’ai traînées de Panajachel à Santa Barbara

Noyée sous le chèvrefeuille et les jacarandas

 

White sun-baked memories

Was God looking down on me?

I wonder

What did he see?

Previous Article Trente millions de pas (extrait)
Next Article Paradis à l'écoute : un plaisir minuscule
Print
1708

Comments are only visible to subscribers.

Terms Of UsePrivacy StatementCopyright 2014 par L'Eau vive
Back To Top