Close

Horizons - chronique littéraire du Cercle des écrivains de la Saskatchewan

Le canal des profondeurs et Projection
Sébastien Rock

Le canal des profondeurs et Projection


Le canal des profondeurs

 

ni les sorties de fin de semaine
au cœur des foules
ni les repas ne réconfortent quand
nos paroles délestées
refont surface

ni les plaintes du corps
qui parvient à peine à se lever
ni les réserves pour les jours
sans patience
ni les prières
à demi formulées à un dieu
à bout de souffle
ne peuvent plus irriguer

on ne se respire plus

la dépression nous a asphyxiés

notre union dérive
entre deux déluges

***

reprends le canal
des profondeurs

tords nos torrents à pleine main

je te tends la mienne
gonflée et coupable

avant le blanchiment

 

Projection

 

son téléphone
son intelligence
seront tout près
sur la table de chevet
sur le livre délimité
par la poussière

elle n’a qu’à détendre
le bras pour les prendre et
revenir
aux quotidiens en série
farces comiques et spectacles
de scènes de nuit
à peine appartenue

***

les liens d’amitié la menèrent
à se projeter derrière l’écran
chaque jour plus bleu

***

à son chevet
on parlera de son personnage
bon vivant

tout en prenant soin
en fin diplomate
d’éviter ses heures passées
à libérer de son regard glaucescent
le génie
du miroir aux alouettes

la dérobant
à nos yeux

Previous Article Una olla
Next Article La piste
Print
991
Comments are only visible to subscribers.

Theme picker

Terms Of UsePrivacy StatementCopyright 2014 par L'Eau vive
Back To Top