Close

Horizons - chronique littéraire du Cercle des écrivains de la Saskatchewan

Madeleine Blais-Dahlem

Bon débarras (extrait)

Bon débarras
La Fédération des aînés fransaskois a confié à Madeleine Blais-Dahlem la tâche d’écrire une pièce de théâtre explorant et célébrant la vie des aînés fransaskois. Ses recherches ont été enrichies par 52 entrevues qui portaient sur un moment charnière de la vie adulte: lorsqu’on quitte la maison où l’on a élevé ses enfants.


 

Scène un

MANDOLINE et HERVÉ entrent sur scène chacun leur tour, portant des boites.

MANDOLINE: Ooouf!

HERVÉ: Ooouf! Tu sais, Mandoline, j’sais pas ce qui presse tant. Partir au printemps… c’est fou!

MANDOLINE:‘Coudonc, Hervé! Tout le monde sait que la vie recommence au printemps.

 

MANDOLINE et HERVÉ quittent par où ils sont entrés. Quelques moments plus tard: une dégringolade de boites.

HERVÉ: Mauzusse de Christophe Colomb en bicyclette!

MANDOLINE: Hervé! Attention à ton cœur! Excite-toi pas!

HERVÉ: Il y a rien de mal avec mon cœur.

HERVÉ et MANDOLINE reviennent sur scène. HERVÉ est surchargée de boites et MANDOLINE s’agite autour de lui.

MANDOLINE: Hervé! Tu vas provoquer une autre crise. Si tu tombes/

HERVÉ: /Arrête de me dorloter, Mandoline! Ça devient achalant!

MANDOLINE: C’est plus fort que moi, Hervé. Je m’inquiète de toi, mon chou. On aurait besoin de notre escabeau.

HERVÉ: Celui qui vit en permanence chez la Palma?

MANDOLINE: Oui. La gardienne de tous les outils portables du village. Tiens, ça pourrait être un commerce pour elle… location d’outils. Elle a assez de « stock » même si c’est pas le sien.

(Elle quitte la scène en parlant.) Bien, faisons ce qu’on peut.

HERVÉ: Moi, j’aurais aimé attendre à l’automne. Manquer les semences… Ça va être presque la première fois dans ma vie.

HERVÉ quitte. Quelques moments plus tard: des sons de dégringolade.

HERVÉ: Tabarouette! Qu’est-ce que ça faisait là, ça!

HERVÉ revient traînant une grande boite d’objets sportif, incluant deux vieux bâtons de hockey. MANDOLINE toujours anxieuse, le suit.

MANDOLINE: Laisse-moi t’aider avec ça, Hervé. Ton dos/

HERVÉ:/Arrête de me dorloter, Mandoline. Je suis capable.

MANDOLINE: Mais ton dos/

HERVÉ: Le dos, les hanches, les yeux, la digestion… Tout va comme sur des patins.

MANDOLINE: C’est pas ça que le docteur dit. Ah Hervé! Faut être raisonnable. On a pris la décision ensemble. J’aimerais bien finir avant que la Palma revienne.

HERVÉ: Pourquoi?

MANDOLINE: C’est sûr qu’elle va avoir une opinion sur tout, inclut notre décision qui est pas de ses affaires! Je sais que c’est ta cousine, mais quand même!

HERVÉ quitte la scène et MANDOLINE prépare du café.

MANDOLINE: Qui s’occupe du chien pendant son grand voyage?

HERVÉ: De son petit Bijou? Louis. Il parait que le chien est malade. Ça fait qu’elle est revenue plus tôt. Les lumières étaient allumées chez elle hier soir.

MANDOLINE: Sac à papier! Là on va en avoir de l’aide!

HERVÉ rentre sur scène avec un énorme panier de boules de laine.

HERVÉ: Tu m’avais caché ton « stash » de laine, eh la Mandoline?

MANDOLINE: venant au secours de ses boules de laine. Pas mon « stash »! Je m’en sers toujours. Un foulard pour Vanessa chez Juliette! Une tuque pour Justin chez Normand!

HERVÉ: Il se fait le plaisir de lancer les boules de laines dans la direction de la poubelle. Bien, si tu penses qu’on est juste pour jeter mes affaires!

MANDOLINE: Une couverture pour le premier arrière petit fils! Hervé, Sois raisonnable! Aujourd’hui, on se débarrasse de l’inutile et du vieux.

HERVÉ: Je te défends de parler de moi comme ça.

MANDOLINE: Jamais, mon chou. Je parle des vieilles choses inutiles. Toi, je veux te garder avec moi pour bien longtemps. Quelle cochonnerie! Pourquoi est-ce qu’on a gardé tout ça? (Elle sort une vieille paire de patins de hockey.) C’est les tiens? Ils sont maganés comme tout!

MANDOLINE lance les patins vers la poubelle. HERVÉ les attrape.

HERVÉ: Pas si vite. Ces patins ont glissé sur la glace du Forum!

(fin de la 1ère scène)


Previous Article Pas de bagages à la consigne s'il vous plait
Next Article Pleurs d’un barrage
Print
2462

Comments are only visible to subscribers.

Terms Of UsePrivacy StatementCopyright 2014 par L'Eau vive
Back To Top