Close

Grandir, un jeu d'enfant

Par Sandra Hassan Farah, directrice du Centre de la petite enfance 

Les trésors du monde à Prince Albert

Trucs et astuces pour faciliter la construction identitaire de votre enfant

 

Quand sommeil rime avec problème

Quand sommeil rime avec problème

Author: Sandra Hassan Farah /Thursday, September 15, 2016/Categories: Grandir, un jeu d'enfant, Petite enfance, 2016

Lit d'enfant
Photo: Sandra Hassan Farah (2016)
20h : voici le moment tant redouté du coucher. « Est-ce que Capucine va encore crier de longues minutes avant de s’endormir ? », « Combien de fois Lucas va-t-il se réveiller cette nuit ?  « Je suis épuisée au travail, physiquement et nerveusement. »

Face à cette situation, les parents concernés se sentent démunis, impuissants. Faut-il subir cet envahissement nocturne quotidiennement ? Comment aider son enfant à s’endormir paisiblement ?

Bien évidemment, selon l’âge, les techniques pour endormir son enfant diffèrent. Vers un an, les bébés connaissent leur première réelle séparation d'avec les parents et plus particulièrement avec maman.

Le congé maternité touche à sa fin et la majorité des mères reprennent le chemin du travail. Pendant cette année à la maison, bébé et maman ont vécu dans une bulle protectrice où chacun évoluait à son rythme : bébé grandissait tandis que maman s’installait dans son rôle maternel. « Bébé ne dort pas bien la nuit ? Ce n’est pas grave, nous ferons la sieste ensemble dans la journée ! »

Puis l’année s’écoule ; la reprise du travail et l’entrée en garderie arrivent à grands pas. « Mon bébé ne dort toujours pas bien pendant ses nuits, que vais-je faire ? »

Cette première année où maman est avec son enfant est un privilège propre au Canada. Faisons de ce privilège une chance pour que notre enfant trouve une routine et de bonnes habitudes.

Routine est le mot clé pour aider son bébé à avoir un sommeil régulier, sans réveils nocturnes. Établir un rituel dès la naissance n’a rien d'incongru. Bien au contraire… Bercer son enfant, lui chanter une petite comptine, mettre une berceuse, lui susurrer des mots réconfortants, favorisent sans aucun doute l’endormissement. Mais si ces temps s’éternisent, se prolongent bien plus qu’il ne le faudrait et que l’enfant ne sent pas venir une fin à ce moment privilégié, c’est que les difficultés commencent.

C’est pour cela qu’il est important d’expliquer à son enfant que c’est l’heure d’aller se coucher, que maman va raconter une histoire, que tout va bien et que demain il sera en pleine forme pour une nouvelle journée pleine d’activités.

Et oui, l’enfant comprend nos paroles ! il comprend que le parent est prêt à se détacher de lui durant la nuit et qu'au matin, ils se retrouveront.

Dans toute étape de la vie de « junior », le parent se doit d’être clair, sans équivoque dans son discours : quand il dit que c’est l’heure d’aller se coucher, l’action doit suivre les paroles.

Le rôle du père a toute son importance dans la mise en place de la routine du soir. Lors de la première année, bébé vit en fusion avec sa mère. La séparation peut être difficile à gérer pour l’un comme pour l’autre. Si maman ressent une angoisse lors du coucher, le papa peut prendre le relais. Il permet une distanciation importante, voire essentielle qui favorisera la bonne évolution de son enfant.

Pour résumer, afin que les nuits de votre enfant se déroulent dans une saine atmosphère, soyez décontractée au moment du coucher. Vivez cet instant comme une douceur, une caresse qui a un début et qui a surtout une fin ! Bercez votre enfant mais habituez le vite à s’endormir dans son lit. C’est dans cet espace qu’il passera ses nuits, pas dans vos bras !

Et surtout, n’hésitez pas à passer le relais à papa ou à tout autre tierce personne, Plus vous vous sentirez reposée, plus votre enfant se sentira en sécurité !


Print

Number of views (5242)/Comments ()

Comments are only visible to subscribers.

Terms Of UsePrivacy StatementCopyright 2014 par L'Eau vive
Back To Top