Close
L'Écho du bel âge

Lancement du livre "À fleur d’âge" d’Estelle Bonetto

Recueil de poésie photographique

Auteur: Hervé Niragira /13 juin 2018/Catégories: Arts et culture, Littérature, ENP - Éditions de la nouvelle plume

Lancement de À fleur d'âge d'Estelle Bonetto

Lancement de À fleur d'âge d'Estelle Bonetto

De gauche à droite : Laurier Gareau, président des Éditions de la nouvelle plume, Madeleine Blais Dahlem, auteure invitée à faire une lecture, et Estelle Bonetto.
Photos : Sebastian Fasiang
REGINA - Le dimanche, le 27 mai  2018, avait lieu, à l’Université de Regina, le lancement du recueil de poésie photographique À fleur d’âge, de l’artiste d’origine française, Estelle Bonetto.

Selon l’auteure, la photographie et la poésie ont tous deux des perceptions, des angles morts et des points de vue différents. Ces regards ont la capacité de s’éloigner de la réalité et d’appréhender le monde sous de nouveaux éclairages. « Ceux-ci [ces regards] ne s’arrêtent pas avec le cliché ou le mot. Je cherche constamment à les ramener au-delà d’eux-mêmes, à les mettre en scène pour enrichir l’expérience et fonder une performance photographique  et poétique », a  lancé l’artiste en introduction.

Des bouteilles et l’élevage en vedette

Accompagnant les textes poétiques, on retrouve des œuvres visuelles, reproduites par le photographe Daniel Paquet. Ces œuvres sont des bouteilles au contenu original et coloré incluant des photos tirées du monde de l’élevage et de l’agriculture. Mais pourquoi avoir choisi la bouteille comme motif ? « Je dirais que les bouteilles représentent différents épisodes de ma vie et thèmes qui me touchent particulièrement comme l’agriculture, le pain, le vin, le marché, le mouvement, la danse et la fleur d’âge », dit-elle. D’ailleurs, dans l’œuvre de Mme Bonetto, la Saskatchewan et sa relation avec l’agriculture et l’élevage occupent une place de choix comme le montre le passage de La clef des champs dans lequel la peau des vaches est tatouée de leurs tâches dans un paysage en pacage peint à la gouache.

Pourquoi le titre À fleur d’âge ? « Dans ce recueil, j’associe la photographie à la poésie, et parfois, j’ai l’image dans ma tête avant le poème ou l’inverse. J’ai choisi le titre en dernier lieu. Il était clair cependant qu’une bouteille allait figurer à la page couverture. En y ajoutant une fleur et des couleurs, j’ajoutais la vie à quelque chose qui était a priori inerte » d’expliquer l’artiste.

Le lancement a suivi une soirée littéraire où les participants ont pu entendre des extraits de À fleur d’âge, ainsi que des textes du président des Éditions de la nouvelle plume, Laurier Gareau, et de la lauréate du Prix du livre français au Sask Books Awards 2017, Madeleine Blais-Dahlem.

Imprimer

Nombre de vues (1111)/Commentaires ()

Liens à visiter

Comments are only visible to subscribers.

Back To Top