Close

Le 7e art - chronique cinéma

Joe Fafard revisite Van Gogh à Toronto

Joe Fafard avec son Van Gogh à l’extérieur de la galerie Mayberry Fine Art, rue Dundas Ouest en face de l’AGO

Joe Fafard avec son Van Gogh à l’extérieur de la galerie Mayberry Fine Art, rue Dundas Ouest en face de l’AGO

Photo: Martine Rheault
Après dix ans d’absence, le sculpteur canadien de renommée internationale, Joe Fafard, fait son grand retour à Toronto pour l’exposition The Essential Joe Fafard – Van Gogh and Other Inspirations, à la galerie Mayberry Fine Art. L’artiste fransaskois, connu notamment pour ses fameuses vaches de bronze, n’était pas retourné dans la capitale de l’Ontario depuis une présentation d’œuvres rétrospectives de sa carrière en 2008.

Cette nouvelle exposition de sculptures est également composée d’œuvres qui ont ciselé sa carrière dans l’histoire artistique canadienne, mais aussi de nouvelles créations inspirées notamment de Vincent Van Gogh, dévoilées ce samedi 12 mai.

Van Gogh sous toutes les matières

L’artiste hollandais est donc l’une des vedettes de cette exposition, qui se poursuit jusqu’au 9 juin à la galerie de la rue Dundas ouest (juste en face du Musée des beaux-arts de l’Ontario, l’AGO).

Différentes « images » de Van Gogh ont été taillées par Joe Fafard, dans le bronze surtout, mais aussi dans la céramique, le feutre et la styromousse, pour donner une nouvelle dimension au peintre de La maison jaune. C’est principalement la grande pièce en bronze de 8 x 8 x 1 pieds, positionnée à l’extérieur de la galerie, qui est l’œuvre à ne pas manquer : une sorte de clin d’œil à la Nuit étoilée que cette création de Van Gogh observera ainsi d’une toute autre manière.

Fasciné par l’agriculture française

Né dans la petite communauté agricole de Ste-Marthe, en Saskatchewan, Joe Fafard a toujours été comme aimanté par l’élevage. Cette attirance se retrouve dans d’anciennes sculptures qui l’ont rendu célèbre, comme ses vaches, mais également dans de nouvelles muses, originaires cette fois-ci de France : « Je trouve que l’agriculture en France est particulièrement fascinante. Le savoir et les espèces vont différer selon la Normandie ou la Bretagne. Dans mon exposition, j’ai décidé de rendre hommage aux espèces du Poitou et notamment à son baudet. »

L’âne n’est pas le seul animal présent dans la galerie : une muletière, un bison, et des chevaux teintent encore le travail de Joe Fafard d’une ambiance champêtre.

Mini retraite au soleil

Après son passage à Toronto, Joe Fafard souhaite prendre du temps pour lui cet été. Pas question de passer trop de temps dans son atelier ! L’artiste, maintenant âgé de 75 ans, veut se ressourcer en mangeant sain et en prenant le soleil après ce dur hiver .

La reprise se fera à l’automne pour une exposition déjà prévue en mai 2019 à Montréal.

Imprimer
1467

Comments are only visible to subscribers.

Index - Le 7e art

No content

A problem occurred while loading content.

Previous Next
Back To Top