Close

Tribune libre

NOTE: Les opinions exprimées sur cette pages sont celles de nos lecteurs et lectrices et ne reflètent pas nécessairement celles de l'Eau vive. Si vous désirez soumettre un texte veuillez le faire parvenir à redaction@leau-vive.ca.

Réduction de la durée du Téléjournal Saskatchewan

Réduction de la durée du Téléjournal Saskatchewan

L'Assemblée communautaire fransaskoise réagit

Dans un communiqué intitulé ironiquement Resserrer nos liens avec les citoyens en région (11 décembre 2014), Radio-Canada a annoncé une réduction du téléjournal quotidien de 18h. La présidente de l'Assemblée communautaire fransaskoise (ACF) Madame Françoise Sigur-Cloutier a réagi à cette annonce dans une entrevue à l’émission Midi-plus à la radio de Radio-Canada, le vendredi 12 décembre.

«Pour la communauté fransaskoise cette décision représente, encore une fois une perte qui nous désole.  Bien que cette annonce ne soit pas une surprise étant donné l’érosion continue des ressources que nous dénonçons depuis des mois—la direction nous avait prévenus de cette éventualité.» a indiqué madame Sigur-Cloutier  «Une demi-heure bien remplie, pourrait  peut-être couvrir l’actualité régionale, mais il nous manque toujours l’engagement et les détails sur l’autre 30 minutes.» Avec la réduction de la durée des téléjournaux, Radio-Canada n’atteindra pas le seuil minimum de cinq heures de programmation régionale requis par le CRTC dans ses conditions de licence. « Le plan pour compléter les heures manquantes est où?  Nous devons garder ce minimum de cinq heures par semaine de programmation pertinente régionale.» a affirmé Madame Sigur-Cloutier.

« Une annonce comme celle de la semaine dernière explique précisément pourquoi nous demandons un moratoire immédiat de la stratégie 2015-2020 de CBC/Radio-Canada », cette stratégie propose de continuer de couper dans la capacité de Radio-Canada de réaliser son mandat pour encore 5 ans. Il est évident que la bonification de l’offre numérique  sera faite au détriment des autres services : ce qui est inacceptable !

«Tel que demandé dans une lettre ouverte publiée par la FCFA et co-signée par l’ACF il y a 2 semaines, nous réclamons la mise sur pied d’une commission indépendante sur l’avenir du diffuseur public. Que cette commission établisse, les attentes des Canadiens et Canadiennes envers le diffuseur public. La commission indépendante sera chargée de faire la lumière sur la question du financement public de CBC/Radio-Canada, car les réductions de service que nous connaissons sont directement liées au manque de financement,» a confirmé la présidente

L’ACF invite les Fransaskois et Fransaskoises à écrire aux parlementaires à Ottawa pour demander que les crédits nécessaires soient octroyés au diffuseur public pour lui permette de réaliser son mandat dans le cadre de ce qui est exigé par la réglementation du CRTC.


 

Imprimer
7123
Back To Top