Close

Tribune libre

NOTE: Les opinions exprimées sur cette pages sont celles de nos lecteurs et lectrices et ne reflètent pas nécessairement celles de l'Eau vive. Si vous désirez soumettre un texte veuillez le faire parvenir à redaction@leau-vive.ca.

Psst… Est-ce qu’on peut se parler?

Auteur: Marie-France Kenny/7 juillet 2017/Catégories: Courrier du lecteur

 Dernièrement, des opinions divergentes font en sorte que les discours, de part et d’autre, ne font que mettre de l’huile sur le feu plutôt que de susciter un dialogue sain. On dirait que dès qu’on n’est pas d’accord avec l’autre, plutôt que d’établir un dialogue sain et constructif, plutôt que de se parler et de tenter de s’entendre, on monte aux barricades, on accuse, on prête des intentions aux gens, on intimide. Il semble que dès qu’on n’est pas d’accord avec quelque chose on attaque, on insulte.

D’abord, sur la question des mandats des élus de l’ACF. Oui, il y a eu erreur, oui, on n’avait pas pensé obtenir un avis juridique et on n’avait pas vérifié la loi provinciale. Est-ce un crime? Quelqu’un est-il mort? Non, c’est tout simplement une erreur. Et quand on s’est rendu compte qu’on avait commis une erreur, on a pris les mesures pour corriger. Que celui ou celle qui n’a jamais fait d’erreur, lance la première pierre.

Pour ce qui est de la décision de ne plus admettre les non-résidents permanents à titre de membre, je me suis déjà exprimée là-dessus. Je ne suis pas du tout d’accord. Mais encore là, je me suis limitée à exprimer mes opinions, à critiquer des positions et non pas des personnes et surtout, à ne pas prêter des intentions à des gens, sans vraiment savoir ce qui les ont menés là. Si dans ma vie, je m’étais mise à crier, à insulter, à dénigrer et à accuser les gens lorsqu’ils n’ont pas la même opinion que moi, je n’aurai certainement plus d’amis. En fait, mes amis et moi ne sommes certainement pas d’accord sur tout. On s’écoute, on se parle, on s’explique. Parfois on arrive à un consensus, parfois non. La beauté de la chose, c’est qu’on se respecte, qu’on est d’accord de ne pas être en accord et qu’on passe à autre chose.

Dans ce cas-ci, la communauté se prononcera, de façon démocratique et c’est ce qui prévaudra. Donc je ne vois vraiment pas le besoin de s’insulter et de dénigrer.

Vous n’êtes pas d’accord avec quelque chose? Prononcez-vous, donnez votre opinion, faites-vous entendre sur ce que vous en pensez, sans pour autant attaquer les gens. Je veux entendre toutes les opinions. Ce que je suis lasse d’entendre ce sont les injures, l’intimidation et les accusations. Si vous voulez qu’on vous écoute et surtout qu’on vous entende, baissez le ton. Parlez de votre position et ne supposez pas que les gens pensent X ou Y sans le savoir ou sans même avoir eu l’occasion de leur parler.

Appelez-moi utopique, je suis convaincue que 99,9 % des gens se lèvent le matin en se disant qu’ils veulent contribuer positivement à leur environnement, à la vie. Malheureusement, parfois on s’y prend mal, on fait des erreurs. Ça nous arrive tous et toutes. On n’est pas de mauvaises personnes pour autant. Personne ne fait l’unanimité, mais surtout, personne ne mérite de se faire insulter, intimider ou mépriser parce qu’il pense autrement que nous. L’intimidation de part et d’autre fait en sorte qu’on tait le débat au lieu de lui donner toute sa place. Alors avant de lancer cette première pierre, demandez-vous si vous aimeriez être la personne qui la recevra tout simplement parce que vous avez une opinion divergente et que vous avez osé le dire.

Imprimer

Nombre de vues (247)/Commentaires ()

Balises: ACF-statuts
Back To Top