Close

Tribune libre

NOTE: Les opinions exprimées sur cette pages sont celles de nos lecteurs et lectrices et ne reflètent pas nécessairement celles de l'Eau vive. Si vous désirez soumettre un texte veuillez le faire parvenir à redaction@leau-vive.ca.

Ces enfants n’hésitent pas, leur éducation vaut les risques

Auteur: Courrier du lecteur/4 octobre 2014/Catégories: Courrier du lecteur, 2014

Avez-vous vu la série qu’on passe à ICI Explora : « Chemins d’école, chemins de tous les dangers »? Elle nous apprend les défis surmontés par les enfants qui souhaitent vraiment se rendre en cours. 

Avez-vous entendu parler de Malala Yousafzai, la jeune pakistanaise qui se bat avec passion pour son droit, celui aussi de toutes les filles de son pays et du monde, à l’éducation?

Nous prenons pour acquis que nos enfants font la rentrée scolaire, mais pensons aussi à tous ceux et celles qui n'ont pas ce grand privilège. Dans le monde, 57 millions d’enfants en âge de fréquenter l’école primaire ne sont pas scolarisés. Ce sont les enfants les plus pauvres, les plus marginalisés, les plus difficiles à atteindre. Mais, autant Malala que les enfants de cette série télé nous témoignent combien ils et elles aspirent à l’enseignement.

Pour ces enfants, le Partenariat mondial pour l’éducation (PMÉ) représente un espoir. Il accorde aux pays en développement le soutien technique et financier nécessaire pour développer des plans nationaux d’éducation.

En juin dernier, le PMÉ a tenu une conférence de reconstitution de fonds pour la période 2015-2108. Certains pays y ont promis de verser une contribution; mais le Canada  ne s’est pas encore prononcé.

J'espère que le Canada saura répondre aux aspirations des enfants qui attendent pour aller aussi à l’école et s’engagera à au moins 120 millions de dollars sur cette période de 4 ans. 

– Katy Torres-Dávila, Montréal (QC)

 

Imprimer

Nombre de vues (2087)/Commentaires ()

Back To Top