Close
Société
Dominique Liboiron

Sitting Bull : sur les pistes d’un guerrier qui cherchait la paix

Image
Photo : Dominique Liboiron

L’affreuse découverte des dépouilles de 215 enfants enterrés à l’école résidentielle de Kamloops secoue le Canada. Que faire de notre incompréhension devant cette tragédie ? Un premier pas serait d’en apprendre plus au sujet de l’histoire autochtone afin de ne jamais répéter les erreurs du passé. Lançons-nous sur la piste d’un personnage historique célèbre. Et, en cours de route, découvrons des destinations de plein air étonnantes. 

Sitting Bull
Sitting Bull, chef des Lakotas, a vécu aux alentours de 1831-1890.
Crédit : Photo de David F. Barry

On trouve en Saskatchewan des endroits riches en patrimoine associés à l’Autochtone le plus célèbre d’Amérique du Nord, bien que la majorité des gens ne les connaissent pas. Sitting Bull, le guerrier et dirigeant lakota, devient célèbre à la suite de la défaite de George Custer et ses troupes du 7e régiment de cavalerie lors de la bataille de Little Big Horn au mois de juin 1876. Mais saviez-vous qu’après cette victoire Sitting Bull avait passé 4 ans en Saskatchewan ?

En 1877, Sitting Bull s’installe à Wood Mountain, au sud-ouest de Regina, dans une région dotée d’arbres et de collines, où le chef et son peuple espèrent vivre selon leurs mœurs traditionnelles. Malheureusement, le gibier se fait rare et ils quittent l’endroit quelques années plus tard, en 1881. 

Depuis, la région a conservé sa beauté naturelle et la présence de Sitting Bull reste en évidence. Près du village de Wood Mountain, donc, à 30 minutes au nord de la frontière américaine en suivant l’autoroute 18, on trouve un terrain de camping et sa piscine, un musée du ranching, le plus vieux rodéo du pays, qui a lieu du 9 au 11 juillet, mais aussi un monument dédié au à Sitting Bull ainsi qu’un musée qui décrit sa relation avec la Police montée du Nord-Ouest. 

Image
Le chef lakota Sitting Bull a passé 4 ans en exil en Saskatchewan. Les sites historiques et naturels associés à cette période méritent une visite.
Photo : Dominique Liboiron

Pendant son séjour en Saskatchewan, Sitting Bull rencontre des personnages historiques importants, dont Jean-Louis Légaré, commerçant canadien-français et l’un des fondateurs de Willow Bunch. Philanthrope, l’homme d’affaires paye de sa propre poche pour nourrir les Lakotas en raison de l’absence de bisons. 

Un excellent terrain de camping qui porte le nom de Jean-Louis Légaré se trouve dans une belle zone boisée située à 5 minutes au sud-ouest de Willow Bunch. Pour se rendre à Willow Bunch, il faut suivre le chemin 705 pendant 45 minutes en partant vers l’est de Wood Mountain. 

Il existe aussi de nombreux sites historiques associés à Sitting Bull dans les États du Montana, du Dakota du Nord et du Dakota du Sud. Tous ces lieux pittoresques et chargés d’histoire nous permettent, tel que le dit le dicton anglais, de marcher dans les souliers de quelqu’un d’autre. 

 

Imprimer
1623

Theme picker

Back To Top