Close
Société
Que nous réserve 2023 ?
Michel Vézina
/ Catégories: En quelques mots, Société

Que nous réserve 2023 ?

On a tous au fond de soi ce petit désir de connaître l’avenir. On se projette pour bien des choses : les saisons, les jours, les repas, certains déplacements, les rapports à faire et que l’on envisage selon un certain échéancier… Mais rien ne nous garantit que nous serons en mesure de les réaliser ou que nous serons encore là !

Bien malin qui aurait pu prédire tout ce qui s’est déroulé pendant l’année 2022. Pendant que l’on regardait les Jeux olympiques, l’armée russe se déployait pour de prétendues manœuvres en Biélorussie tout près de la frontière ukrainienne. Et nous voilà presque une année plus tard avec l’Ukraine dévastée, mais qui résiste à l’invasion russe.

Les élections de mi-mandat aux États-Unis n’ont pas donné les résultats escomptés par le Parti républicain. Au Canada, il y a eu la manifestation des camionneurs sur la colline parlementaire et en différents points stratégiques avec la frontière américaine.

Et dans nos communautés, la vie a repris son élan avec certaines difficultés après deux ans de COVID-19. Si on avait su tout cela… Comment aurait-on réagi ? C’est selon sa vision des choses.

Tournés vers l’avenir

Mais ça, c’est le regard vers l’arrière par-dessus l’épaule. Regardons plutôt vers l’avant : 2023 sera la 23e année du troisième millénaire et du 21e siècle selon le calendrier grégorien.

Si, dans le calendrier chinois, ce sera l’année du lapin d’eau, 2023 sera l’année internationale du mil, ainsi que celle du dialogue comme garantie de paix. Espérons fortement que ce sera le dialogue qui aura la primauté dans les relations humaines.

En ce « plus meilleur pays du monde » qu’est le Canada, comme le disait l’un de nos anciens premiers ministres, en 2023 on soulignera plusieurs événements.

Nous fêterons le 100e anniversaire de la naissance du peintre Jean-Paul Riopelle, le 125e anniversaire de la création du territoire du Yukon, le 150e anniversaire de l’entrée de l’Île-du-Prince-Édouard dans la Confédération canadienne et le 150e anniversaire de la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

Et si on se rapproche un peu plus près, en Saskatchewan, 2023 marquera le centenaire de la création de la Saskatchewan Wheat Producers Co-operative Ltd (officieusement connue comme le Saskatchewan Wheat Pool) par les agriculteurs frustrés de ne pouvoir gagner un prix équitable pour leur blé.

Et en ce qui concerne la fransaskoisie, c’était la naissance le 2 août 1923, à Vonda, d’Allyre Sirois qui fut pendant la Seconde Guerre mondiale agent secret du Special Operations Executive (SOE) puis avocat et juge, présidant le premier procès tenu entièrement en français dans la province, sans oublier sa présidence de l’Association culturelle franco-canadienne de la Saskatchewan (ACFC) en 1963-1964.

Je n’ai pas de boule de cristal pour prédire l’avenir, et c’est tant mieux. À nous de faire en sorte que la nouvelle année soit bonne et heureuse !

 

 

Imprimer
238
Back To Top