Close
Société

Les jeunes soufflent leurs 50 bougies

C’est avec enthousiasme et fierté que l’Association jeunesse fransaskoise (AJF) a célébré son 50e anniversaire du 21 au 23 octobre. Au fil des décennies, l’organisme continue d’offrir aux jeunes francophones de la province une programmation en français dynamique et diversifiée. 

« Je suis tellement fière de l’AJF et son équipe. Comme à son habitude, l’équipe a organisé un super événement qui a permis à différentes générations de pouvoir se retrouver et échanger », indique Kassandra Hipkins, présidente de l’AJF.

Durant les trois jours de festivités, près de 175 participants, dont une quarantaine de jeunes du programme Jeunes ambassadeurs, se sont rassemblés à l’hôtel Delta de Saskatoon. Au programme, des activités de leadership, des formations, du réseautage et des concerts.

Par et pour la jeunesse  

Voilà un demi-siècle que l’AJF œuvre dans le secteur de la jeunesse à la grandeur de la province en mettant sur pied des activités en français pour les jeunes âgés de 12 à 25 ans.

Ce qui motive l’organisme, c’est avant tout de faire connaître et faire vivre aux jeunes la culture fransaskoise au travers d’activités sportives et culturelles, ainsi que de formations en leadership.

« La jeunesse évolue, celle d’aujourd’hui est différente de celle d’il y a 10 ans. C’est important de pouvoir offrir aux jeunes un regard sur le passé pour pouvoir devenir les leaders de demain », exprime Julien Gaudet, directeur général de l’AJF.

Ce dernier, à la tête de l’organisme depuis dix ans, ajoute que le « par et pour les jeunes » reste une formule très pertinente et que les grandes célébrations comme celle qui s’est déroulée à Saskatoon aident à valoriser cette démarche.

Inspirés par le passé

Pour l’occasion, les organisateurs de l’anniversaire ont choisi d’adopter un regard rétrospectif. Les jeunes ont notamment pu revenir sur la première mobilisation de la jeunesse fransaskoise en 1972.

À l’époque, l’AJF était séparée en deux régions avec l’AJF Nord et l’AJF Sud, avant de fusionner pour devenir l’organisme que l’on connaît aujourd’hui.

C’est cette année-là que le mouvement de la jeunesse francophone en Saskatchewan voit le jour et que cette dernière manifeste pour la première fois son envie de s’organiser, de revendiquer sa place et de se battre pour sa culture dans la province.

« On a toujours pris le temps de faire réfléchir les jeunes au futur de l’AJF sans jamais vraiment regarder vers le passé pour en saisir toute l’essence. C’était donc intéressant de planifier quelque chose de différent, tourné vers le passé », songe Julien Gaudet.

Un programme festif et ludique

L’événement a débuté le vendredi 21 octobre avec une initiation à l’AJF destinée aux 18 ans et moins au cours de laquelle les jeunes ont pu en savoir plus sur l’histoire et le rôle de l’organisme. Ces derniers ont également découvert le fonctionnement de sa membriété et de son conseil d’administration.  

Le lendemain, les jeunes se sont vu offrir une activité d’escape room portant sur l’insécurité linguistique. « C’est toujours le fun de faire une escape room, mais la particularité de celle-ci est qu’on a placé les jeunes dans des situations de défis linguistiques pour une mise en contexte des émotions et des situations », décrit le directeur.

Dans la même journée, les différents groupes de jeunes ont pu suivre des formations en leadership. Ils ont, par exemple, appris comment soumettre des propositions d’activités. « Cela peut servir aux étudiants lorsqu’ils veulent mettre des projets en place dans leurs écoles et qu’il faut convaincre la direction », commente Julien Gaudet.

Enfin, les organisateurs avaient bien entendu planifié des activités artistiques pour la fin de semaine. Les jeunes participants ont ainsi suivi un atelier de danse folklorique offert par Rachelle Deault et assisté à un concert avec, en vedettes, les artistes Shawn Jobin et Radio Radio.

Image
Julien Gaudet Photos Crédits : Estelle Bonetto

Un directeur dévoué
Julien Gaudet est originaire de Saint-Isidore-de-Bellevue, un village majoritairement francophone situé au nord de Saskatoon. Connu pour sa grande gentillesse et son sourire, Julien Gaudet est membre de l’AJF depuis 23 ans, dont dix à titre de directeur général.
Fidèle et soucieux de l’avenir de l’organisme, Julien Gaudet ne compte pas ses heures et dit s’impliquer à 100 % dans ce qu’il décrit comme être son mode de vie.
« Je pense sincèrement que la force de l’AJF réside dans le fait que les jeunes d’aujourd’hui ont à cœur les jeunes de demain. Je dis souvent aux jeunes que les graines qu’ils plantent ne sont pas pour eux, mais pour la prochaine génération. Je serais donc très fier de pouvoir contribuer aux prochains cinquante ans de l’AJF. »
Imprimer
189
Back To Top