Skip Navigation

La passion du ballon rond à Regina

La passion du ballon rond à Regina
943 of views

C’est dans une ambiance conviviale, compétitive et surtout sportive que s’est tenu le Tournoi fransaskois des nations à Regina du 13 au 16 juin. Une activité qui a regroupé six équipes représentant autant de pays différents.

Le tournoi de soccer a impliqué les équipes de Côte d’Ivoire, du Burundi, du Congo, du Nigéria, du Canada et du Luxembourg.

L’événement était organisé par l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF) en collaboration avec l'Association communautaire fransaskoise de Regina (ACFR) et l’organisme à but non lucratif national ParticipACTION.

« C’est ma première participation au tournoi et, en tant que membre de l’ACF, je suis fier de cette organisation », explique Valentin.

Le jeune homme ajoute : « Les joueurs sont très motivés pour faire cette compétition. Ils sont là, ils répondent présents et ils sont déterminés à jouer à chaque match, ils sont très investis. »

Au-delà du sport

Joseph Ndayishimiye, entraîneur de l’équipe du Burundi, se réjouit de pouvoir voir jouer son équipe. « Notre équipe vient de naître, c’est une équipe amatrice qui appartient à la communauté burundaise de Regina. On va continuer de jouer au-delà du tournoi », dit-il.

Pour le passionné du ballon rond, ce genre de rencontres est bien plus qu’une simple activité sportive.

« En tant que sport d’équipe, le football crée une opportunité d’élargir ses horizons, c’est une occasion de cohésion sociale, il y a l’esprit d’équipe qui fait tomber les barrières linguistiques, raciales ou autres. »

Le soccer, ou football, crée ainsi des liens entre différentes communautés, ouvrant la voie à de nouvelles rencontres.

Un sport en croissance

Selon l’un des joueurs de l’équipe de Côte d’Ivoire, certes jouer pour le plaisir vient en premier, mais la compétition reste importante.

« Quand vous jouez juste entre amis ou en entraînement, c’est le fun, mais quand vous venez dans une compétition, la psychologie change parce que vous voulez gagner, c’est complètement différent », énonce le joueur.

Un spectateur fait lui aussi part de son engouement pour la compétition : « Je suis là pour encourager mon équipe et mes amis. Je suis un grand fan de football. Ce genre d’événement me fait penser aux matchs qu’on jouait entre amis dans mon pays quand j’étais plus jeune. Du plaisir, des rencontres et de la nostalgie, un réel plaisir de tous les côtés. »

Doit-on dire soccer ou football ? Joseph Ndayishimiye préfère football, « parce qu’on joue avec les pieds. J’ignore l’historique des deux termes, lequel a commencé avant l’autre, mais ça a toujours été comme ça pour moi, et pour tous les Africains. »

Et de conclure : « Au Canada, l’avancement du football ne peut pas être comparé à celui en Europe ou en Afrique, mais ça commence à prendre un envol sérieux. Il y a des équipes de football pratiquement dans toutes les villes du Canada, il y a des pépinières pour les enfants ainsi que des adultes. »

C'est l'équipe du Nigéria qui a remporté le Tournoi fransaskois des nations, avec un score final de 9-2 contre la Côte d’Ivoire.

Le soccer au Canada en quelques dates

Le soccer débarque au Canada au 19e siècle avec l'arrivée des immigrants britanniques. Les premiers matchs enregistrés remontent aux années 1870.

En 2015, le Canada accueille la Coupe du monde féminine de la FIFA, attirant une attention mondiale et renforçant l'intérêt pour le soccer féminin dans le pays.

En 2022, l’équipe nationale masculine se qualifie pour la Coupe du monde de la FIFA au Qatar, marquant une nouvelle étape importante après une absence nationale de 36 ans.

En 2026, le Canada, les États-Unis et le Mexique accueilleront la Coupe du monde de la FIFA, une occasion sans précédent de promouvoir le sport à travers le pays.