Close
Société

Francothon 2021: Une campagne renouvelée

Malgré tous les désagréments causés par la pandémie, les élans de solidarité se sont multipliés dans la fransaskoisie. Avec une ligne d’écoute, plusieurs initiatives d’entraide, des événements en extérieur et en virtuel, la communauté a résisté à la césure sociale en assurant une campagne provinciale diversifiée.

La 25e édition du Francothon, qui s’est déroulée du 12 au 24 avril, a récolté cette année plus de 62 000 dollars. L’objectif des 60 000 dollars fixé par la Fondation fransaskoise a finalement été atteint, les Fransaskois ont fait preuve d'une grande générosité malgré la pandémie.

« Au nom du conseil d’administration, j’aimerais remercier la communauté et tous les donateurs, déclare Sylvie Bergeron, coordonnatrice de la campagne. Nous avons traversé une année difficile et pourtant les gens ont continué de donner », se réjouit-elle.

La fondation garde le cap

Véritable outil d’investissement dans le développement et l’épanouissement de la communauté, la Fondation fransaskoise est un organisme de bienfaisance qui a pour but d’aider financièrement les programmes destinés aux Fransaskois de toute la province. Son fonds de capital finance ainsi les projets, les activités et les études postsecondaires.

Chaque année, la fondation encourage la communauté à accroître ce fonds au travers d’activités comme le Francothon. ICI Saskatchewan, partenaire principal de l’événement, appuie le centre d’appels et la plateforme de don en faisant la promotion de l’événement et en récoltant des fonds qui sont remis à l’organisme à la fin de la campagne.

« Notre partenariat avec Radio-Canada est très important, souligne Sylvie Bergeron. Ils ont leurs propres plateformes et mobilisent différents membres de leur équipe comme la fureteuse [Nicole Lavergne Smith]. »

En outre, les médias sociaux comme Facebook, Twitter et Instagram permettent à la Fondation d’atteindre un public plus large et de plus en plus jeune chaque année, note la coordonnatrice.

Une plus grande ampleur

À travers son partenariat, sa visibilité et ses activités, le Francothon change de visage d’année en année, à la grande satisfaction de sa coordonnatrice : « Pendant longtemps, l’événement était seulement à Regina et maintenant on voit que les autres communautés se mobilisent. La COVID a changé beaucoup de choses, en partie la portée des événements. Le Francothon semble passer progressivement du local au provincial. »

Cette 25e édition s’est inscrite sous le thème « L’ABC de la Fondation fransaskoise : A pour argent, B pour bourses et C pour communauté ». À l’image d’une lettre de l’alphabet, l’organisme veut conserver sa place en tant que symbole de lutte pour le maintien de la langue française dans la province.

Contrairement à 2020 où les activités avaient été annulées en raison de la pandémie, l’année 2021 a pu offrir une combinaison d’événements virtuels et en personne grâce à la participation de différentes communautés. 

Le fameux centre d’appels, géré habituellement par des Fransaskois à Regina, a été tenu de façon restreinte par la Fédération des francophones de Saskatoon (FFS) du 12 au 16 avril. Les fonds récoltés serviront à renflouer le fonds du Village urbain de Saskatoon. 

« Les gens connaissent le principe d’appeler pour faire un don et nous encourageons toujours les appels, mais à l’heure du numérique, la plateforme en ligne fonctionne mieux », fait remarquer Sylvie Bergeron. 

Une mobilisation diversifiée

À l’école Père-Mercure de North Battleford, des séances de photographie familiale ont eu lieu du 21 au 24 avril. Les Fransaskois du nord de la province ont ainsi pu sortir de chez eux le temps d’une activité, en toute sécurité. « Chaque famille attendait à l’extérieur et le port du masque était obligatoire jusqu’au moment de prendre les photos, rassure Véronique Bernier, directrice du Centre francophone des Battleford. Nous devions par la suite désinfecter les articles et endroits avant d’accueillir la famille suivante. » 

L’école Saint-Isidore de Bellevue a elle aussi fait son entrée dans la programmation du Francothon. Afin de coller au mieux à la thématique de l’événement, les élèves de la prématernelle à la 12e année ont opté pour une activité en lien avec la lecture.

« Les élèves avaient pour mission de trouver des commanditaires pour leurs lectures à travers trois options : par une promesse de don, une lecture de 15 minutes ou un don », explique Mélanie Gareau, directrice de l’école. 

La première moitié des dons était destinée au fonds de l’Abbé Luc Gaudet et la seconde à la Cité étudiante. La directrice espère que les élèves et les familles renouvelleront l’expérience l’année prochaine. « Nos élèves reçoivent des bourses grâce aux dons. C’est donc important d’y participer et de sensibiliser les familles à la cause », rappelle-t-elle. Les élèves pouvaient d’ailleurs recevoir des prix pour leur engagement. 

À défaut d’organiser une cabane à sucre en personne, la Cité universitaire francophone de Regina a envoyé des boîtes aux personnes qui avaient passé commande grâce à un partenariat avec l’entreprise ZestyKits.

Le 24 avril, l’émission Francothon : Ensemble, d’hier à demain a marqué la fin de la campagne. Elle est accessible sur le site de Radio-Canada.

Modification: une version précédente de l'article indiquait que 48 000$ avait été amassé, et que l'objectif n'avait pas été atteint, ce qui avait été annoncé à la publication de l’article.

Imprimer
3476
Organisme

Theme picker

Back To Top