Close
Société

Forum fransaskois : un moment de concertation pour la communauté

Le 5 février dernier se déroulait, via Zoom, le Forum du réseau associatif et institutionnel fransaskois. Un événement annuel pour échanger sur les défis, les priorités et l'actualité des différents organismes fransaskois. 

La directrice générale adjointe de l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF), Myriam Ben Nasr, a été agréablement surprise du taux de participation de la rencontre. « Il y avait environ 35 personnes à cette réunion, presque tous les groupes régionaux étaient représentés », se réjouit-elle.

L’événement est l’occasion pour tout le réseau fransaskois de discuter des enjeux spécifiques à leur région et leur communauté. Pendant près de deux heures, une table ronde d'échanges a ainsi permis de mettre en lumière les différentes réussites et enjeux au sein des différents organismes.

Une mise au point conjointe

Ont, par exemple, été soulignées les différentes initiatives de la Cité universitaire francophone de Regina avec ses nouveaux programmes et le désir d'un financement plus unifié avec l'Université de Régina afin de faciliter son fonctionnement.

Les différents ateliers sur la santé mentale et le lancement du nouveau programme TAO Tel-Aide du Réseau Santé en français de la Saskatchewan (RSFS) ont également retenu l'attention. Dans la région de Moose Jaw, ce sont les soirées bingo et la nouvelle direction qui ont été mentionnées, tandis que du côté de Ponteix, le projet de serre hydroponique de Walter Chizzini a été exposé. Dans la région de la Trinité, un regain de participation des aînés a été enregistré dans les différentes activités communautaires, principalement grâce aux événements en ligne. 

« Malgré la COVID, tout le monde semble s'être réinventé, s'être adapté à la nouvelle réalité, et cela fait partie de l'un de nos plus gros succès », souligne Myriam Ben Nasr.

La discrimination et le racisme toujours d'actualité

Afin de faire suite au discours rassembleur de quatre organismes phares de la fransaskoisie du 20 octobre 2020 et de leur désir d'une meilleure cohésion sociale au sein de la communauté, deux conférences ont eu lieu.

Une première conférence en sciences sociales a été présentée par Sarah Martinez, ancienne professeure de science politique et conférencière basée à Montréal. Intitulée L’ignorance blesse, les connaissances apaisent, la présentation était constituée d’une suite d’interventions sur la discrimination et le racisme, et a été très bien accueillie par les différents participants. 

Puis est intervenue Anne Brochu Lambert, présidente du Conseil culturel fransaskois (CCF), à propos de l'entente entre son organisme, l’ACF, le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) et la Communauté des Africains francophones de la Saskatchewan (CAFS) visant à une meilleure cohésion sociale.

L'intervention de la présidente a permis de présenter les détails et les avancées des différentes initiatives mises en place dans le cadre de l'entente. Entre autres, les résultats du sondage qui invitait les membres de la communauté à livrer leurs témoignages sur des incidents d'intimidation ou de discrimination dont ils auraient été victimes ou témoins sont présentement analysés et devraient être divulgués le 20 février. 

Également, une demande de financement par l'ACF et ses partenaires a été déposée pour la réalisation d'un projet avec Patrimoine canadien. Enfin, la réunion s'est conclue par  une présentation de Frédérique Baudemont, directrice générale du RSFS, concernant une nouvelle initiative que la responsable souhaite garder à l'interne pour le moment.

Le prochain Forum du réseau associatif et institutionnel fransaskois aura lieu à la fin mars et l'accent sera mis sur les nouvelles ébauches du nouveau Plan de développement global 2020-2030.

 

 

Imprimer
632

Theme picker

Back To Top