Close

Un rassemblement entre lancements, coups de cœur et célébrations

Les Fransaskois se sont retrouvés du 4 au 6 novembre à l’hôtel Hilton Garden Inn de Saskatoon pour célébrer en personne le 33e Rendez-vous fransaskois, après deux ans de célébrations virtuelles. Malgré plusieurs absences dues à la mauvaise température, près de 200 participants se sont déplacés pour assister aux divers ateliers et formations sur la santé mentale, le thème de cette édition.

« Le service le plus demandé par les Canadiens après l’alimentation est la santé mentale », a avancé Abdoulaye Yoh, président du Réseau Santé en français de la Saskatchewan (RSFS), partenaire de ce Rendez-vous.

Un cocktail dînatoire et le lancement de l’événement ont eu lieu le vendredi 4 novembre en soirée. Le Conseil culturel fransaskois (CCF) a profité de ce moment pour lancer son nouveau guide et atelier sur l’artiste fransaskoise Claudine Audette-Rozon. L’outil pédagogique vient s’ajouter aux trois autres déjà publiés sur Joe Fafard, Carmen Campagne et Jean Féron.

En outre, Jeffrey Carter, nouveau député communautaire pour Saskatoon, a officiellement été assermenté devant le public. « Je viens de redéménager en Saskatchewan après 10 ans à l’extérieur et je suis très content d’être de retour », a exprimé l’élu de l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF).

Des coups de cœur à la salle Roxy

Les Fransaskois ont été invités à se déplacer au Roxy Theatre pour assister aux Coups de cœur francophones présentés par le CCF le vendredi soir. « C’était réussi, a témoigné Dany Rousseau, responsable administratif des projets et du développement organisationnel. Présenter devant une centaine de personnes, ça a fait du bien. »

Entre émotions, fous rires et nostalgie, l’expression populaire ‘’en avoir pour son argent’’ a pris tout son sens alors que les artistes Isabelle Mercier, Nyenimana, le duo C’est ma cousine, Alexis Normand et Lévi Soulodre se sont produits en spectacle pendant près de deux heures et demie.

Des journées bien remplies

L’horaire bien chargé du samedi 5 novembre n’a pas donné beaucoup de répit aux participants. Le petit-déjeuner a été suivi d’une conférence intitulée Nueva Vida, mener la danse avec un trouble de santé mentale, présentée par l’invitée spéciale Florence K., artiste multidisciplinaire.

« Il y a des moments où l’on peut avoir l’impression de patauger dans une boue solide, presque opaque, à travers laquelle la lumière peine à passer », partage-t-elle dans son livre Buena Vida, qui traite de son expérience personnelle de la maladie mentale.

Par la suite, un atelier participatif sur l’impact de la pandémie sur les familles francophones en Saskatchewan a été offert par la docteure Anne Leis, qui effectue actuellement une recherche sur le sujet. Cette dernière tente de mieux saisir l’impact de la pandémie sur les Fransaskois ainsi que le rattrapage nécessaire post-pandémie. Une partie de cet atelier a donc sollicité la participation du public sur place.

Divers ateliers ont été offerts dans l’après-midi. Les participants ont pu choisir entre la Thérapie d’art de l’auteur et art-thérapeute David Baudemont, La santé mentale et son bien-être présentée par la formatrice en premiers soins de santé mentale Francine Proulx-Kenzle et l’atelier de musicothérapie La musique et vous présenté par Sandra St-Laurent et Frédérique Baudemont du Réseau Santé en français.

L’après-midi a été conclu par les célébrations du 110e anniversaire de l’ACF, l’occasion pour son président Denis Simard d’inviter les membres présents à lever leur verre. Ont suivi la remise du Lys d’argent de Vitalité 55+ à Claude Desnoyers et le lancement de la campagne d’automne de la Fondation fransaskoise.

Des moments émouvants

En soirée, les Fransaskois ont pris part au banquet et au traditionnel Gala de la Fransasque, au cours duquel plusieurs personnalités sont récompensées. « Cette année, une nouvelle catégorie a été ajoutée et, vous allez voir, ça va faire chaud au cœur », a lancé l’animatrice du gala Zoé Clin.

En plus des catégories habituelles de Jeune leader, Modèle fransaskois et Ami(e) des Fransaskois, l’ACF a décidé d’ajouter le prix Gaetan Benoit en vue de souligner une personne dont le leadership et le dévouement contribuent à l’épanouissement de la communauté fransaskoise.

Le premier prix de cette nouvelle catégorie a été remis au regretté Gaetan Benoit, décédé en août dernier, afin de souligner sa grande contribution à la fransaskoisie. C’est son épouse Katrine Deniset qui a accepté le prix en son honneur et a livré un témoignage poignant.

Par ailleurs, c’est la jeune Ève Ouellet qui a remporté le prix Jeune leader. L’artiste Étienne Fletcher, lui, s’est vu décerner le prix de Modèle fransaskois et Jeff Keshen, président de l’Université de Regina, a reçu celui d’Ami des Fransaskois.

Un bilan positif

En guise de clôture de cette soirée riche en événements, un spectacle a été offert par la chanteuse Nyenimana, gagnante de Nouvelle scène 2021, ainsi que par l’artiste Yao, suivi d’un disco silencieux animé par l’Association jeunesse fransaskoise (AJF).

Le président de l’ACF, Denis Simard, s’est réjoui du déroulement de ce 33e Rendez-vous fransaskois et a félicité l’ACF d’avoir abordé le thème parfois tabou de la santé mentale.

La dernière partie de l’événement, qui a eu lieu le dimanche 6 novembre, a été l’occasion de présenter le rapport annuel de l’ACF et de clôturer les célébrations. Denis Simard a annoncé qu’il comptait se présenter à nouveau au poste de président de l’ACF, puisque l’année 2022-2023 sera une année d’élection pour l’organisme.

 

Imprimer
149

Navigation du site


Categories

Back To Top