Skip Navigation

Le drapeau or érigé

Le drapeau or érigé
2685 of views

Rassemblé devant l’hôtel de ville de Regina le 7 mars, un groupe d’une soixante de personnes a assisté à plusieurs discours saluant la langue française et ses locuteurs. Comme le veut la tradition, le lever du drapeau fransaskois a ainsi marqué l’ouverture du Mois de la francophonie, célébré partout dans le monde en mars.

« Selon le Commissariat aux langues officielles du Canada, huit millions de personnes parlent français au pays », a démarré Karel Houde-Hébert, réalisateur et animateur à Radio-Canada.

« En Saskatchewan, 16 000 personnes ont la langue française comme langue maternelle, a poursuivi ce dernier. Et 51 000 personnes comprennent le français. Ces personnes font vivre et fleurir la langue de Molière dans toute la province. »  

Image
Les élèves de l’école du Parc montrent leurs drapeaux. Crédits : Leanne Tremblay

Annie Audet, députée communautaire de Regina à l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF), a fait le lien entre le but du Mois de la francophonie et le lieu choisi pour ériger le drapeau fransaskois : « La sculpture juste à côté du mât reconnaît les immigrants de partout dans le monde qui contribuent à notre province. Le multiculturalisme enrichit la diversité de notre ville. »

La mairesse de Regina, Sandra Masters, a réaffirmé ce sentiment d’ouverture : « La langue française nous unit d’un océan à l’autre. Notre ville reconnaît la valeur du multiculturalisme et de la francophonie. Vous contribuez à notre société socialement, économiquement et culturellement. »

La foule réunie devant l’hôtel de ville illustrait bien ces propos avec la présence d’élèves du Conseil des écoles fransaskoises (CÉF), d’enseignants, de parents, de membres du gouvernement municipal et provincial, de membres de diverses organisations fransaskoises et de membres du public. Différents accents ont ainsi défilé au fil des prises de parole, preuve que la francophonie à Regina est colorée.

Dire bonjour

« On devrait être fiers de notre présence, de notre participation et de notre vitalité », a lancé Lisette Marchildon, secrétaire du conseil d’administration de l’Association communautaire fransaskoise de Regina (ACFR).

Image
Le drapeau fransaskois est hissé devant le soleil levant de l’hiver. Crédits : Leanne Tremblay

« On devrait être fiers de parler français, que ce soit notre première, deuxième ou troisième langue », a-t-elle renchéri.

La Fransaskoise a encouragé ses pairs à démontrer leur fierté d’appartenir à la grande famille de la francophonie : « Tout le mois de mars, je vous invite à dire bonjour au lieu de dire hi ! »

Alors que le drapeau fransaskois était hissé, les élèves des écoles du Parc et Monseigneur de Laval ont entonné l’hymne national du Canada avec enthousiasme.