Close

Les timbrés

Laurent Desrosiers
/ Catégories: Les timbrés, 2016

Sylvio Cator, le héros olympique haïtien

Sylvio Cator, le héros olympique haïtien

Sylvio Cator, le héros olympique haïtien

Haïti, autrefois Ayiti qui signifie Terre des hautes montagnes, est un petit pays dans la mer des Caraïbes. Le peuple vit dans une grande pauvreté. Longtemps il a connu l'esclavage. C'est en 1807 qu'Henri Christophe, un esclave libéré, s'est emparé du pouvoir. Son règne était un règne de terreur qui a mené à d'autres révoltes et éventuellement à son suicide. Une succession de libérateurs n'a jamais vraiment libéré le peuple qui a longtemps vécu sous la dictature. 

Deux évènements contemporains malheureux ont attiré sur Haïti l'attention des nations: un tremblement de terre en 2010 et un ouragan en 1954. Le séisme de 2010 a fait 300 000 victimes et l'ouragan avait fait plus de 1200 morts et un plus grand nombre de blessés.

En 1924 un jeune haïtien, Sylvio Cator est apparu sur la scène olympique. C'était à Paris où il a gagné sa première médaille, une bronze, dans le saut en longueur. En 1928, à Amsterdam, il gagnait la médaille d'argent. Edward Hamm des États-Unis avait pris l'or. Deux mois plus tard, dans une compétition tenue à Paris, Sylvio brisait le record Hamm avec un saut de 7,58 mètres (24 pieds 9 pouces). Tous les Haïtiens se pétaient les bretelles.

Sylvio a donc gagné 2 médailles pour son pays. La seule autre médaille pour Haïti fut une la médaille de bronze gagnée par l'équipe de tir libre à la carabine. Le saut prodigieux de Sylvio est demeuré le record du saut en longueur pendant 79 ans.

Sylvio Cator fut donc un grand héro en Haïti. Sept timbres pour poste de surface et poste aérienne ont commémoré cet olympien. En 1948, Sylvio est devenu maire de Port-au-Prince, la capitale d'Haïti. Le stade multi fonctionnel inauguré en 1952, l'année de son décès, a été nommé en son honneur.

Sylvio Cator, le héros olympique haïtien

Sylvio Cator, le héros olympique haïtien

Imprimer
3498

Comments are only visible to subscribers.

Back To Top