Close

Les timbrés

OYEZ! OYEZ! OYEZ! Noël s'en vient.
Administrator
/ Catégories: Les timbrés, 2014

OYEZ! OYEZ! OYEZ! Noël s'en vient.

Timbres de Noël

Timbres de Noël

On vient à peine de vivre la fête d’Halloween que déjà la radio, la télévision, la presse, les commerces et certaines résidences nous font sentir l’approche de Noël. Postes Canada se joint à la parade pour nous annoncer un nouveau jeu de timbres pour Noël 2014. Que Postes Canada soit à l’avant garde, c’est très acceptable. Leur produit, des timbres, est un produit publicitaire et doit nécessairement précéder l’événement à commémorer, Noël.

Les trois timbres de Noël 2014 ont été mis en vente le 23 octobre. Comme à l’ordinaire ils portent les trois taux : « P » ou permanent (85 ¢) pour un lettre à destination canadienne; 1,20 $ pour une lettre aux Américains; 2,50 $ pour le courrier outre-mer. Ces trois taux s’appliquent à des lettres de 30 grammes ou moins.

Les chroniques « Les Timbrés » de cette date, les années passées, incluaient une exhortation à vous procurer des timbres avec des sujets qui reflètent le vrai sens de la fête de Noël. Généralement, ces timbres illustraient une Madone avec l’enfant Jésus ou une scène de crèche ou un autre sujet approprié. Ces timbres étaient pour le courrier domestique. Malheureusement, le timbre à motif religieux cette année est celui au taux international, 2,50 $. Le Timbré ne peut donc pas vous encourager à utiliser le plus significatif des trois timbres pour votre courrier destiné au Canada.

Les vignettes sur chacun des trois timbres sont des représentations du Père Noël dessinées sans doute par des enfants talentueux et améliorées par la designer Christiane Beauregard. Le premier est un portrait d’un bonhomme barbu habillé en rouge, plume à la main, assis à son bureau, répondant à environ un million de lettres que les enfants du monde entier lui envoient à : Père Noël, Pôle Nord, HOH OHO, Canada.

Le deuxième timbre, créé pour affranchir notre courrier destin, aux Américains, est encore un Père Noël traditionnel, voyageant dans les airs avec son sac de cadeaux sur le dos, sans traîneau ni rennes, en vrai Superman. C’est une représentation toute neuve du Père Noël où l’artiste Beauregard a voulu mettre de l’enjouement.

La revue publiée par Postes Canada, dans laquelle je trouve beaucoup de mon information, n’insinue pas que nous devons faire des cadeaux aux Américains par l’entremise du Père Noël...

Le troisième timbre de ce jeu nous montre le vrai Père Noël, le vrai de vrai, Saint Nicolas, qu’on trouve le 6 décembre du calendrier romain. L’évêque Saint Nicolas était d’une grande charité. À Noël il visitait, à la faveur de la noirceur de la nuit, les demeures des gens les plus pauvres et déposait sur le perron nourriture et vêtements pour leur venir en aide et leur donner un moment de joie. Le temps a corrompu son nom. Chez les Anglais, Saint Nicolas est devenu Santa Claus.

Imprimer
3587

Comments are only visible to subscribers.

Back To Top